Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

  • 24/02/20 | Libourne, présélectionnée pour être le camp de base d'une équipe de la coupe du monde de rugby 2023

    Lire

    Le lundi 24 février Libourne s’est vue confirmer qu’elle figure bien sur la liste des 84 villes présélectionnées pour devenir camp de base d’une équipe pour la coupe du monde de rugby en 2023. Bordeaux accueillera plusieurs matchs de la compétition et les villes d’accueils devaient fournir plusieurs infrastructures parmi lesquelles : un terrain d’entraînement en extérieur clos, un gymnase, une salle de musculation et une piscine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les artisans Périgourdins s'expriment dans le grand débat national

10/02/2019 | Une cinquantaine d'artisans de Dordogne ont fait entendre leur voix ce dimanche au Pole Interconsulaire dans le cadre du grand débat avec quelques propositions.

Une cinquantaine d'artisans ont pu s'exprimer lors d'une réunion publique dans le cadre du débat national

Dans le grand débat national proposé par le président de la République, quatre thèmes. Le sujet de l’entreprise, notamment de proximité, de son rôle dans la société n’est pas posé alors qu’il est un levier essentiel pour l’économie. C'est pourquoi, les représentants du conseil d’administration de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Dordogne ont organisé leur débat. Ce dimanche, il a réuni, une cinquantaine d'artisans, tous secteurs confondus sur cinq thèmes ; la place de l'artisanat dans la société, l'emploi, la formation, la transition écologique, et le financement des entreprises

Un peu plus de trois heures de discussions  riches et parfois animées mais courtoises. Une cinquantaine d'artisans, conjointes, chefs d'entreprises ont participé au débat organisé un dimanche après-midi, par la Chambre de métiers et de l'artisanat de la Dordogne au pole interconsulaire de Coulounieix Chamiers. "Le grand débat proposé par le président de la république, il  faut y voir une opportunité de faire entendre la voix des artisans. Bien souvent, nous sommes les grands oubliés, alors que la réalité, c'est que nous sommes le premier secteur créateur d'emplois, le premier secteur économique pour la formation. Nous avons fait le choix qu'il n'y ait pas de député dans la salle, mais nous ferons remonter aux parlementaires les préoccupations qui émergeront de ce débat et quelques idées fortes, précise Didier Gouraud, président de la chambre de métiers et de l'artisanat de la Dordogne, organisatrice de cette rencontre, assez inédite en Nouvelle-Aquitaine. A Limoges, une organisation professionnelle a choisi de s'emparer du débat et le réseau des chambres de métiers diffuse aussi un questionnaire à remplir en ligne. L'initiative est intéressante dans un contexte où certains artisans se revendiquent gilets jaunes, ne parvenant pas à vivre correctement et d'autres en sont plutôt les victimes.
Lors de cette rencontre, cinq thématiques ont été abordées  : la place de l'artisanat dans la société, L’emploi, la formation, l’apprentissage dans les entreprises artisanales, Les relations avec l’Etat et les administrations (normes et fiscalité), la transition écologique (atouts, freins, opportunités), aides et financement des entreprises.  Et les artisans présents dans l'assistance parfois venues de loin, ont fait entendre leur voix. Le premier sentiment qui prédomine, chez beaucoup est l'isolement du chef d'entreprise comme cet artisan, proche de la Corrèze, qui se sent éloigné des services publics  et notamment de ceux de la Chambre de métiers.

La question du statut

Beaucoup avouent ne pas vivre correctement, pour un salaire bien en dessous du SMIC horaire, avec aujourd'hui la crainte de ne plus pouvoir céder son entreprise. Plus que les charges élevées, c'est la paperasserie que dénoncent beaucoup d'artisans : je passe plus de temps à faire de l'administratif que mon métier. Les témoignages témoignent d'une forme de précarité.  La discussion s'oriente vers la prime d'activité :beaucoup pensent ne pas y avoir droit. Une jeune femme conseille d'aller à la CAF avec son bilan. Le sentiment d'être les grands oubliés de la société domine. Certains secteurs, notamment la boulangerie sont en grande difficulté, notamment en raison du développement des supermarchés, ou de grandes chaines, qui ne respectent pas "le jour sans pain". 

Plusieurs couturières évoquent leur métier en voie de disparition et le risque de perte de savoir-faire, lorsque les centres de formations sont très éloignés des entreprises locales. Plusieurs intervenants évoquent les outils numériques qui peuvent se révéler d'excellents outils de communication pour se faire connaître, à condition de savoir s'en servir, mais attention à la fracture numérique. "Je suis peintre en bâtiment, j'ai une clientèle de personnes âgées si je passe au tout numérique,  notamment en facturation, je risque de les perdre. Ce même artisan regrette que les démarches pour répondre à un marché public doivent se faire obligatoirement en ligne.  Et que les artisans locaux ne sont pas forcément retenus pour des chantiers locaux car ne pouvant pas répondre à ces appels d'offres." Didier Gouraud, rappelle que c'est une des missions de la chambre d'aider les artisans à y répondre. Cette rencontre a le mérite de libérer la parole et de se sentir moins seul face aux difficultés. 

Formation, emploi et apprentissage 

Certains avancent des propositions : comme cet artisan de la Feuillade, qui propose de modifier les aides concernant les  ZDR ( zones de revitalisation  rurale ) pour préserver les TPE existantes  dans les bourgs ruraux et pas celles qui s'installent pour éviter la désertification rurale ou alors que les communes mettent leurs locaux vides à disposition des TPE artisanales.  Didier Gouraud, estime pour sa part: "il faut mettre en place une fiscalité particulière pour les coeurs de villages pour éviter la mort économique de ces communes, aider, le bar tabac, la boulangerie, le charcutier, ceux qui font vivre la commune". Des outils existent. Unanimement, les artisans périgourdins se prononcent en faveur de la préservation des qualifications, ce qui fait la transition avec le deuxième thème sur l'emploi,  la formation et l'apprentissage.
De nombreux artisans déplorent de ne pas pouvoir se libérer pour se former eux mêmes : "Cela fait 12 ans que je n'ai pas eu de formation, faute d'information et de temps. Le débat tourne rapidement sur le débat de la difficulté de recruter : c'est impossible tant que les aides sociales en tout genre seront proches du salaire minimum, intervient quelqu'un dans la salle. Il faut revoir le système. Autre témoignage, ce responsable d'entreprise de panneaux routiers qui compte deux salariés qui pourrait développer son affaire et qui ne le peut pas. Y 'en a marre d'une certaine forme d'assistanat. J'ai refusé 185 000 euros de chantiers." 
"Sur 18 candidatures, je n'ai conservé qu'un seul, il est parti au bout de trois mois. A terme, je risque de mettre mon entreprise en péril en refusant du travail."Et puis le débat tourne rapidement sur l'apprentissage et les liens toujours compliqués avec l'éducation nationale. De nombreux artisans estiment que le coût d'un apprenti demeure très élevé  La chambre de métiers signe 800 contrats d'apprentissage par an, dont 200 seulement font l'objet d'une publication d'offres. Comment intéresser les jeunes aux métiers de l'artisanat ? Bernard Feury, à la tête d'une entreprise de mécanique agricole,  a formé 22 apprentis : 4 ont été embauchés dans son entreprise et 3 ou 4 sont allés à la concurrence, les autres ont quitté le métier. Tous s'accordent sur la nécessité de former un apprenti, de transmettre leur métier : une  couturière évoque un champ de ruines dans des professions qui ne cessent d'évoluer et qui ont besoin d'innover pour ne pas disparaître. "Pourquoi ne pas imaginer que le coût d'un apprenti soit pris en charge par l'Education nationale, du moins partiellement."
L'éloignement des centres de formation pour apprentis est un réel frein pour certains métiers et la future réforme inquiète. M. Cousinou apporte aussi son éclairage parfois difficile avec les établissements scolaires : pénétrer dans les collèges ou les lycées, pour aller à la rencontre des élèves reste parfois difficile. Les barrières existent encore. Peu d'établissements jouent le jeu." Des dispositifs existent pourtant pendant les périodes de vacances  scolaires. Certains ne comprennent pas que la rémunération de l'apprenti varie en fonction de l'âge d'entrée dans le contrat. D'autres pensent que cette disposition doit être revue. Francois Chateau, artisan boulanger souhaite  pour sa part que l'apprenti embauché à l'issue de son apprentissage soit contraint de s'engager sur une période donnée, deux ou trois ans.

Parmi les autres sujets abordés, une fiscalité qui contribue à plus d'équité entre les entreprises, la transition écologique, le statut auto entrepreneur, les retraites, les relations avec les administrations. Les artisans sont invités à contribuer  via un formulaire en ligne. Les participations seront recueillies et intégrées à un Livre blanc remis aux élus départementaux, régionaux et nationaux et disponible en ligne à partir du 22 février.

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3367
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Jérémy Pierre Nadal affronte Jacques Auzou, le maire sortant de Boulazac Politique | 24/02/2020

Municipales : A Boulazac Jérémy Pierre-Nadal espère créer la surprise

Conférence des élus et candidats PS aux municipales 2020 Politique | 24/02/2020

Les élus et candidats du Parti Socialiste de Bordeaux Métropole parlent municipales

Les trophées du développement durable peuvent par exemple concerner l'environnement et la protection des rivières, comme la Dronne Politique | 21/02/2020

Le Département de la Dordogne lance les trophées du développement durable

Jean-Claude Leblois, président du Département de Haute-Vienne Politique | 20/02/2020

Un budget de 446,3 M€ pour le Département de la Haute-Vienne largement consacré à la solidarité

Christine Bost, Arnaud Derumaux et Nadine Sanguinet-Jimenez Politique | 17/02/2020

Municipales 2020 : à Eysines Christine Bost vers un 3ème mandat ?

Jaouad El Marbouh Politique | 14/02/2020

Municipales : un mouvement citoyen candidat à La Rochelle

Laurence Harribey 4 Médias Politique | 12/02/2020

Émission 4 médias : quel pouvoir pour les maires ?

De g. à d. Marie-Pierre Missioux, (vice-présidente des Deux-Sèvres en charge des systèmes et du développement informatique), Gilbert Favreau (président des Deux-Sèvres) et Yves Kergall (fondateur de monaviscitoyen.fr) Politique | 12/02/2020

Le département des Deux-Sèvres consulte ses administrés 

Pierre Recarte, vice-président du CADE Politique | 10/02/2020

Tribune libre - Pierre Recarte : LGV, où en sommes-nous en 2020?

Fabienne Buccio 2020 Politique | 09/02/2020

Le Grand Entretien - Fabienne Buccio, préfète de Nouvelle-Aquitaine: "il faut changer de paradigme"

Au terme de cinq jours de session budgétaire, les conseillers départementaux de la Dordogne ont adopté le budget par 38 voix	Politique | 08/02/2020

Les dépenses sociales pèsent sur le budget du Département de la Dordogne

Alain Rousset, président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 07/02/2020

Alain Rousset plaide pour une Maison du dessin de presse à Limoges et Saint-Just-le-Martel

Renaud Lagrave, Vice-Président de la Région Aquitaine chargé du tourisme Politique | 06/02/2020

Tribune Libre - Renaud Lagrave: Loi sur les Mobilités: le train n’est pas à l’heure

La nouvelle Présidente de la Région de Navarre, Maria Chivite a été reçu à Pau par Jean-Jacques Lasserre, Président des Pyrénées-Atlantiques. Politique | 01/02/2020

Pyrénées-Atlantiques et Navarre: la coopération transfrontalière est au beau fixe

Mairie de Pau Politique | 31/01/2020

Municipales : vers d'âpres combats en Béarn (Oloron, Mourenx, Pau)