Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les contrats de partenariat public-privé : Eclairage sur le mode de financement du nouveau stade

26/06/2013 | Que va donc réellement coûter le stade du Lac à la collectivité ?

Le Directeur de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative de la Ville de Bordeaux, Frédéric Gil

Difficile de répondre sans questionner les principes même du PPP. Le 14 juin dernier, la Fondation Bordeaux Université (FUB) et Sciences Po Bordeaux en ont profité pour organiser un colloque autour de ce mode de financement dans le développement d’infrastructures sportives. Alors que son chantier progresse a vu d’œil, le grand stade fut abordé par ses initiateurs mais aussi ses opposants. L’occasion d’un éclairage sur le montage d’un tel projet et la gestion de son fonctionnement.

Deux paramètres peuvent motiver le lancement  d’un PPP, l’urgence et la complexité d’un projet. A Bordeaux tout a commencé en 2008 par le rapport de la commission Séguin en amont de la candidature française à l’Euro 2016. Les stades français ne répondant plus aux exigences liées à l’organisation de grands événements, la participation de certaines villes fut conditionnées à la création de nouvelles enceintes, comme à Bordeaux. A cette époque, les Girondins connaissent une réussite sportive exceptionnelle. L’actionnaire majoritaire M6 se lance dans le financement du nouveau stade avec pour horizon, une livraison en 2015. Le club s’engage à hauteur de 100 millions d’euros sur les 185 du budget total. Le reste sera à la charge des collectivités (Ville, Région, CUB).

La Ville de Bordeaux, propriétaire du terrain, décide de céder à la mode du PPP. Dans le but de mutualiser les compétences dans la conception, la construction et l’entretien d’un produit complexe, de grandes entreprises du BTP sont auditionnées afin de faire progresser le projet dans ses spécificités. Le groupement Vinci/Fayat est retenu à l’issue d’un dialogue compétitif de 6 mois. Cette étape aura permis de fixer les engagements concrets du partenaire privé sélectionné pour l’élaboration de l’enceinte. Et chaque oublie prend le risque d’être sanctionné par le bâtisseur. Au grand stade de Lille, la demande de bancs de touches « homologués » sans autre précision a permis à Vinci de s’épargner l’achat d’équipements professionnels. Celui-ci s’est contenté d’installations amateurs tout en répondant strictement aux termes du cahier des charges.

Un crédit de 30 ansAu terme du processus, un contrat sur 30 ans fut signé liant la Ville au partenaire privé. La redevance s’élève ainsi à 7,90 millions d’euros par an, dont 3,85 millions reversés par les Girondins. Un dispositif bénéfique à court terme pour le public. En attendant son remboursement complet, le stade sera géré par le groupement privé « Stade Bordeaux Atlantique » émanation de Vinci et Fayat, alors que la collectivité pourra étaler ses paiements. L'apport initial du club s'élève à 20 millions d'euros. La gestion au quotidien du site par le constructeur/gestionnaire doit permettre à la ville de récupérer une installation à l’état neuf au terme du contrat. Quant à l’après, il est difficile pour les acteurs actuels d’évoquer les coûts pour la puissance publique.

Ce montage permet-il de certifier un rapport avantageux avec les procédures habituelles (marchés publics, délégation) ? Difficile à dire. Le principe même du financement par les collectivités d’une installation n’ayant pas pour objet d’assurer une mission de service publique interroge. D’autre part les exemples désastreux d’enceintes financées à l'aide d'uun PPP (Le Mans, Grenoble), par des clubs aujourd’hui retombés au niveau quasi amateur, rappellent qu'un désengagement des Girondins en cas de relégation à un niveau inférieur n'est pas impossible. Pour assurer la cohérence financière présente, la municipalité table sur les économies réalisées sur le stade Chaban Delmas (2 millions par an) et la future vente du nom du stade (naming), évaluée à 15 millions d’euros. 

Cyril Champ
Par Cyril Champ

Crédit Photo : FUB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1144
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !