aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Les députés sudistes veulent une grande région Sud-Ouest

07/07/2014 | Les députés socialistes des Pyrénées-Atlantiques, des Landes et du Lot-et-Garonne aimeraient voir l’Aquitaine, le Midi-Pyrénées et le Limousin se marier

Martine Lignières-Cassou et Nathalie Chabanne

Plusieurs parlementaires des Pyrénées-Atlantiques, des Landes ainsi que du Lot-et-Garonne ont déposé un amendement au projet de loi sur la délimitation des régions. Ce texte demande la création d’une région Sud-Ouest qui engloberait l’Aquitaine, le Midi-Pyrénées mais aussi le Limousin. Autant de territoires entre lesquels, estiment-ils, existe une « communauté de destin ». Quelques jours après que les chambres de commerce de Pau et de Tarbes aient plaidé en faveur de la réunion du Béarn et de la Bigorre au sein d’une même région, les députés enfoncent donc le clou, et voient plus large.

Les signataires de l’amendement ont pour nom Martine Lignières-Cassou, Nathalie Chabanne, David Habib et Colette Capdevielle pour les Pyrénées-Atlantiques ; Henri Emmanuelli et Alain Vidalies pour les Landes ; Lucette Lousteau pour le Lot-et-Garonne. Des élus auxquels viennent s’ajouter un ancien conseiller municipal palois, Jean-Philippe Mallé, aujourd’hui député des Yvelines, la PRG Jeanine Dubié ,des Hautes-Pyrénées, ainsi que l’Ariégeois Alain Fauré.

De nombreux points communs

Voici quelque temps déjà, une tribune libre signée par les députés socialistes des Pyrénées-Atlantiques avait plaidé en faveur de la fusion de l’Aquitaine et du Midi-Pyrénées. Car leurs liens sont déjà nombreux. « Il y a par exemple autant d’étudiants palois à Bordeaux qu’à Toulouse. En matière de soins, les patients se retrouvent dans les deux villes. Sans parler d’une culture linguistique commune, ou encore des pôles de compétitivité créés dans l’aéronautique et l’agroalimentaire . Une marque sur les produits du sud-ouest a également lancée par les deux régions » note Nathalie Chabanne.

Selon les parlementaires , le regroupement des deux régions permettrait par ailleurs de « donner plus de visibilité aux Pyrénées" . Il pourrait les amener à développer des politiques communes en matière de ski, de sports de nature, ou encore lancer des coopérations en matière d’hydro-électricité, de pastoralisme et de gestion de la forêt.  Autant de pistes de travail à suivre au moment où les régions vont voir leurs compétences s’accroître, rappellent-ils.

« On ne ferme pas la porte »

Le Limousin trouverait une place naturelle dans cet ensemble« On ne voit  pas pourquoi on ne ferait une alliance qu’entre riches » explique Martine Lignières-Cassou. « Quand on dit fusion entre l’Aquitaine et le Midi-Pyrénées, c’est le socle. Mais on ne ferme pas la porte pour autant. »

Dans le même esprit, l’adhésion du Languedoc-Roussillon à un vaste espace qui, soit-dit en passant, correspond à la région électorale européenne, n’est pas non plus évacuée.

Une chose est par contre certaine. Selon l’ancienne maire de Pau,  un mariage entre l’Aquitaine et le Midi-Pyrénées présenterait l’avantage de gommer la position excentrée dont pâtit actuellement le Béarn vis-à-vis de la capitale régionale. Car elle le placerait en « position centrale », au cœur d’un nouveau territoire. 

Une rencontre organisée avec Alain Rousset

 Le sujet sera évoqué mercredi par les intéressés en présence d’Alain Rousset, président de la région Aquitaine, et de l’association des régions de France. Quel regard posera-t-il sur la démarche au moment où le gouvernement parait estimer que l’Aquitaine se suffit à elle-même ? « Je pense qu’il est prêt à bouger » répond Martine Lignières-Cassou. Même si l’élue paloise estime que « la question qui se pose pour lui, c’est la présence de deux métropoles dans une même région, avec Toulouse qui a une longueur d’avance. Mais ne faut-il pas inventer une autre gouvernance, une autre manière de penser ? ». 

Le projet de Bayrou jugé peu ambitieux

Difficile enfin pour la députée socialiste de ne pas décocher au passage une flèche en direction du projet de Pays de Béarn, que François Bayrou, son successeur à la mairie de Pau, présentera jeudi.  Cette « opération de communication »  est peut-être plus « grand public », mais elle ne fait pas avancer la question de l’attractivité du territoire, juge-t-elle. « Cela ressemble plus à une association de maires, et ça manque cruellement d’ambition. Alors que ce qui nous rend visible, c’est la taille critique Béarn-Bigorre, et ce sont les Pyrénées ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
2270
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !