Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

  • 18/07/18 | AVC tous concernés fait la tournée des plages

    Lire

    La 2ème édition du « Tour des plages pour prévenir les AVC auprès des vacanciers » aura lieu du 24 juillet au 4 août. Durant ces 12 jours, des stands de prévention, informations, des distributions de flyers présentant les facteurs de risques et les symptômes d’un AVC seront sur 12 plages de la région Nouvelle-Aquitaine entre la Charente-Maritime et le Pays-Basque. Infos : www.avc-tousconcernes.org

  • 18/07/18 | Le CCAS de Marmande et le CHD de la Candélie, partenaires

    Lire

    Une convention de partenariat baptisée «pour une inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique à travers un parcours résidentiel adapté» sera signée entre la ville de Marmande et le Centre hospitalier départemental de la Candélie le 19 juillet prochain. Le but : permettre aux patients de réaliser un séjour en logement temporaire. Et, après une période d’évaluation et d’adaptation, un logement définitif selon une procédure de gestion locative adaptée leur sera proposé.

  • 18/07/18 | Périgueux: Emmanuel Macron perturbe la circulation

    Lire

    Déjà perturbée par les travaux en cours, la circulation dans le centre de Périgueux va être rendue délicate à partir de mercredi soir en raison de la venue d’Emmanuel Macron. Les secteurs à éviter sont le quartier du commissariat, le secteur de la préfecture, de mercredi 20 h à jeudi 15 h, les quais, Le Toulon, jeudi matin à partir de 6 heures, les quais. Des navettes gratuites sont mises en place pour accéder à la Nuit gourmande qui se déroulera comme d'habitude à partir de 19 h. Plus d'infos: http://perigueux.fr/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les élections cantonales dans les Pyrénées-Atlantiques: Pau-centre et Bayonne-Ouest, au coeur d'une castagne politique historique

06/03/2011 |

Conseil général des Pyrénées-Atlantiques

« À moins d'un tsunami... », avait titré Sud-Ouest à la veille des élections cantonales de 2008, prédisant une victoire de la gauche à l'orée... 2050. Dix ans plus tôt, en 1998, 44 des 52 conseillers généraux étaient de droite. Le tsunami est passé, la gauche a obtenu la majorité au Conseil général des Pyrénées-Atlantiques mais dans les rangs du PS la joie allait être de courte durée. Le soir même, Josy Poueyto et Monique Larran Lange, élues en 2004 dans les cantons de Pau-centre et Bayonne-Ouest, non renouvelables à l'époque, changèrent de casaque pour rejoindre l'opposition. Les cantons des deux transfuges sont renouvelables en 2011 et le groupe PS de Georges Labazée entend bien reprendre le pouvoir, avec la manière.

Le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques pourrait basculer à gauche aux prochaines élections cantonales. Un tournant historique puisqu'il est présidé depuis 35 ans par des hommes de droite. L'équation est simple : 26 cantons sont renouvelables, 15 à gauche et 11 à droite dont Pau-centre et Bayonne-Ouest, les deux cantons PS passés Modem le soir où la gauche, à l'avantage de deux sièges, croyait fêter sa victoire aux élections cantonales de 2008. 26 partout, égalité, balle au Centre. C'est sur un plateau, mais la mort dans l'âme, que Jean-Jacques Lasserre, président centriste de l'alliance UMP-Modem et du Conseil général, cédait son bureau à son allié UMP Jean Castaings. Le conseiller général  du canton de La Bastide-Clairence, doyen tous courants politiques confondus, est alors élu président au bénéfice de l'âge.

Une reconquête menée sous la bannière de l'éthique politique
« Jo » Labazée, chef de file PS, mène ses troupes à la reconquête sous la bannière de l'éthique politique face à une alliance Modem-UMP, de l'ancien président, Jean Jacques Lasserre qui juge la gauche locale, assujettie à la rue de Solferino, coupable de vouloir gonfler les élections cantonales d'un enjeu national.
Le président de l'alliance UMP-Modem se base sur son bilan équilibré au niveau local pour désamorcer les inévitables rapprochements avec le gouvernement UMP. Mais réduire les élections cantonales aux frontières des Pyrénées-Atlantiques ne suffit pas à Josy Poueyto pour être réélue dans le canton de Pau-centre. La transfuge du PS doit faire le grand écart entrela proximité à la terre, si chère à Jean-Jacques Lasserre, et la vague nationale actuelle en faveur de la gauche. Héritage socialiste aidant. Au PS, on parle de trahison. Battre Josy Poueyto dans le canton de Pau-centre est une question d'honneur. « Une question d'éthique », corrige Georges Labazée. Du côté de Bayonne, Monique Larran-Lange a déjà perdu la confiance de Jean Grenet, le maire UMP de la ville. Ce dernier a poussé dans la bataille son champion, le docteur Gouffrant, adjoint à l'urbanisme, qu'il considère comme seul capable de battre son ennemi intime, Yves Ugalde, déjà candidat aux municipales de 2014. Un doublon dont la gauche bayonnaise espère tirer parti. Mais en Béarn, bien malin celui qui pourra prédire l'issue du duel entre Josy Poueyto et Stéphanie Maza, candidate socialiste dans le canton de Pau-centre.

Une certaine Josy Poueyto
Bien que la liste d'Alain Rousset ait frôlé dans ce canton les 35 % au 1er tour des régionales de 2010, Josy Poueyto conserve une précieuse proximité avec les Palois du centre-ville qu'elle entretient, jour après jour, par une campagne de porte-à-porte intensive. Contre Stéphanie Maza, favorite de la nouvelle équipe de la place Royale, l'ancienne adjointe d'André Labarrère, malgré sa désertion des rangs du PS en 2008, séduit encore un certain électorat de gauche.
En se ralliant en mars 2008 au panache blanc de François Bayrou, qui passait plus de temps à Paris que dans les bureaux du Parlement de Navarre,Josy Poueyto espérait prendre en réalité le pouvoir à la mairie de Pau. Quitte à gâcher la victoire historique de ses anciens amis au Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. Rappelons qu'en 2008 les élections municipales et les élections cantonales avaient été regroupées à cause des élections présidentielles et législatives de 2007. Mais résultat des courses : François Bayrou a été torpillé depuis l'Elysée par la liste d'ouverture UMP-PS de l'ex fabiusien Yves Urieta maire de circonstance au lendemain de la mort d'André Labarrère. Et la même semaine, ajoutant l'insulte à la douleur, Josy Poueyto devait voter au troisième tour des élections cantonales pour Jean Castaings, le doyen UMP, élu grâce à elle au bénéfice de l'âge à la présidence du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques.
Difficile à cette heure d'écrire l'histoire. Ce n'est qu'à la fin des élections cantonales de 2011 que l'ancienne adjointe d'André Labarrère obtiendra la récompense de tous ses efforts ou paiera le prix de son pari malheureux. Car la politique veut que ce soit toujours, à la fin de la bataille, les vainqueurs qui écrivent l'histoire.   

photo : OD pour Aqui

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
458
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
MOESTA Brigitte | 21/03/2011

Je suis désolée des résultats du Front National, son pourcentage devrait être réduit à 0!!!
Dernièrement j'ai eu le témoignage d'une personne d'une soixantaine d'années demeurant à Pau, c'est ainsi que j'ai retenu ses propres termes : "je vote pour le Front National et qu'on mette tous les noirs et les arabes dehors. En quoi peut-elle utiliser de tels propos ignares!
Je suis une personne blanche et pure paloise, j'ai épousé un homme de couleur noire originaire de la GUADELOUPE, actuellement retraité militaire, il a donc toujours servi la FRANCE ! J'ai 3 fils métis et c'est la raison pour laquelle je n'ai jamais voulu qu'un de mes fils s'engage dans n'importe quelle action française, mourir pour la FRANCE n'en vaut pas la chandelle !!! Il n'y a que les gens ignares qui sont RACISTES !!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !