Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les élus d’Aquitaine mobilisés à Paris pour sauver la LGV

02/07/2013 | Aucun chantier ne serait arrêté en Aquitaine, en dépit du rapport mobilité 21, qui préconise l’arrêt du financement des grands projets ferroviaires en France.

Alain Rousset et les élus d’Aquitaine se mobilisent pour sauver la LGV

Alain Rousset, Alain Juppé, Didier Borotra, Philippe Madrelle, Martine Lignières-Cassou, Vincent Feltesse, George Labazée, la délégation des grands élus d’Aquitaine avait de l’allure à Paris ce matin pour convaincre le ministre du Transport, Frédéric Cuvillier. L’enjeu : préserver le maintien de la construction d’une ligne LGV Bordeaux-Hendaye. Une démonstration de force, avant la décision du gouvernement le 9 juillet, pour ces hommes et femme politique, à gauche comme à droite.

« Le ministre nous a assuré que les procédures continuaient», c’est ainsi que le Président de la région Aquitaine, Alain Rousset a résumé la rencontre des grands élus de la région et du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, mardi matin. En d’autres termes, aucun chantier n’est arrêté en Aquitaine, en dépit du rapport mobilité 21, qui préconise l’arrêt du financement des grands projets ferroviaires en France. Celui qui confie être à la fois confiant et inquiet n’a qu’une ambition, défendre un projet qui a débuté en 1994. « Nous sommes rentables et « prêts », explique Alain Rousset. Rappelons que 57 collectivités territoriales y participent et que la région préfinance les études. Notre territoire est aussi dynamique tant sur le plan économique que démographique, avec une population qui n’a cessé d’augmenter ». Si la gare de Bordeaux accueille un million de voyageurs par an, d’ici dix ans, ce nombre devrait encore augmenter de 800.000 personnes. Un paradoxe, le sud-ouest demeure, avec Perpignan, l’un des territoires, les plus inaccessibles par voie ferroviaire. « Il faut entre 5h30 et 6h pour joindre Pau de Paris. Et l’avion reste onéreux, avec 660 euros un aller/retour à tarif plein », précise la maire de Pau, Martine Lignières-Cassou.

Trouver des financements innovantsPas question pour autant pour les deux députés socialistes d’attaquer le gouvernement, qui selon eux, a « le courage de prioriser et d’échelonner les dépenses ». L’heure est plutôt aux solutions. Comment répondre aux financements ? La question est sur toutes les lèvres. Pour les élus Aquitains, les propositions peuvent être originales. « Nous attendons des résultats de l’Union Européenne », indique d’abord Martine Lignières-Cassou. Mais pas seulement. « Nous proposons aussi que les voyageurs puissent participer au financement de cette ligne grande vitesse à raison d’un ou deux euros supplémentaires par billet, » ajoute Alain Rousset, avant d’interroger l’assistance : « Qu’est-ce que un ou deux euros sur 1h ou 3h de trajet gagnées sur une semaine et près de 400 euros d’économie ? ». Les élus le rappellent, il ne faut pas attendre mais agir pour obtenir des résultats, surtout sur ce genre de dossier. « Tout repousser à 2020 n’a aucun sens », s’exclame Alain Rousset. L’ensemble des élus comptent sur ce désenclavement pour attirer des entreprises et créer de nouveaux emplois sur le territoire. Ils ne sont pas les seuls à protester. Le président du Pays basque Inigo Urkullu Renteria a envoyé une lettre au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, dans laquelle il explique que « ces travaux demeurent une priorité ». La décision, qui sera annoncée le 9 juillet, est entre les mains du gouvernement.

Charlotte Lazimi
Par Charlotte Lazimi

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1253
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !