Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

  • 24/09/21 | Agen et les « Rendez-vous du Pin »

    Lire

    Samedi 25 septembre à partir de 15h le square du Pin à Agen accueille « Les Rendez-vous du Pin ». Organisé par l'association Au Fil des Séounes, cette manifestation propose des animations pour les petits et les grands comme un atelier photo décalé, des parcours sport ou une sensibilisation à la réduction du gaspillage alimentaire tout l'après-midi et un banquet "populaire, bio et végétarien" le soir, avec un concert du duo Akdeniz.

  • 24/09/21 | Landes : La médiathèque du Marsan fait sa braderie

    Lire

    Ce samedi 25 septembre, à Mont-de-Marsan, la médiathèque du Marsan organise une journée braderie, de 10h à 17h. Romans, bandes dessinées, livres documentaires, albums jeunesse ou encore revues, tout sera proposé entre 1 et 3 €. Issus du tri effectué régulièrement dans les collections, les amateurs de lecture vont ainsi pouvoir bénéficier d'une offre actualisée. Le paiement s'effectuera uniquement en espèces ou par chèque.

  • 24/09/21 | Talence : Une journée pour le sport adapté

    Lire

    Le 25 septembre à partir de 10h, le Comité Départemental du Sport Adapté de la Gironde, en partenariat avec la Ligue Nouvelle-Aquitaine de Tennis, organise une journée compétitive para tennis adapté adultes à Talence. Une quarantaine de sportifs en situation de handicap sont attendus pour une journée de partage, de solidarité, de plaisir et de convivialité. L'objectif également de cette journée est d'orienter les sportifs vers les clubs de proximité mais aussi de travailler sur le respects des règles, des autres et de l'acceptation des résultats.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les Etats-Généraux de la mobilité durable passent par la Nouvelle-Aquitaine

13/12/2016 | Après Lille, Lyon, Marseille et Nantes, Bordeaux a reçu ce lundi 12 décembre, la 5ème journée des états-généraux de la mobilité durable.

1

Le Groupement des Autorités Responsables de Transports (GART), le think tank Transport, Développement, Intermodalité et Environnement (TDIE), l'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP), la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV), la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) et enfin, les Régions de France. Tous les six, autant dire le panel des acteurs de la mobilité, clients et collectivités autorités organisatrices des transports compris, sont les co-organisateurs des premiers « Etats-généraux de la mobilité durable ». Un grand mouvement lancé, tel un tour de France, au niveau national pour être force de proposition et de sensibilisation au regard des enjeux du transport public. Objectif : parvenir à faire entrer ces enjeux dans le débat public, et notamment à l'approche des échéances électorales qui s'annoncent.

Pour Jean-Pierre Farandou, Président de l’UTP « il y a un problème sur l'équilibre financier du secteur des transports publics qui à terme pourrait remettre en cause sa durabilité. » Il s'explique : «Le français veulent de plus en plus de transports collectifs, et c'est une très bonne nouvelle, mais outre le constat progressif que les usagers paient de moins en moins, au détriment des contribuables, une succession d'autres nouvelles viennent dégrader l'équilibre du secteur », et de citer, en vrac : « la double hausse successive de la TVA qui nous a fait passer de 5,5% à 10%, l'arrêt du projet sur les écotaxes, qui aurait été une source de financement, les baisses des dotations d'Etat aux collectivités qui nous impactent également, et enfin l'élèvation du seuil de la taxe « versement transport » aux entreprises de plus de 11 salariés (9 et 10 auparavant) qui représente un manque à gagner de 500 M€ par an pour les autorités organisatrices. »

Recueillir des propositions à valoriser dans le débat électoralFort des ces constats, est née l'idée d'un Tour de France auprès des acteurs pour « recueillir des propositions concrètes pour sauvegarder le secteur », et de le valoriser dans ce débat électoral via « des grandes causes », dans lesquelles le transport public est en réalité une composante souvent oubliée mais pourtant incontournable. Jean-Pierre Farandou cite en exemple la pollution, l'emploi, tant du point de vue de la filière et ses 500 000 salariés que du point de vue de la gestion des déplacements dans le cadre des politique RH des entreprises, la place des territoires périurbains et ruraux, ou encore la question de la sécurité dans les transports... Autant de thématiques, et des propositions liées, soumises au débat électoral seront issues de la large consultation mise en œuvre dans le cadre des Etats-Généraux de la mobilité durable.

Concrètement ces Etats-généraux, « une première à une si large échelle de consultation », assure le Président de l'UTP, ont démarré cet été par une consultation sur internet ouverte à toutes les parties prenantes. Celle-ci a permis de recueillir de premières propositions de mesures à court et moyen terme sur 5 thématiques : la qualité de service, la transition énergétique et la santé publique, le financement et le modèle économique du secteur, l'intermodalité et la multimodalité, et enfin, la desserte des territoires peu denses.

Forte des plus de 300 contributions apportées lors de cette première étape, la démarche se poursuit donc sur le terrain par 6 réunions régionales, dont Bordeaux est la cinquième, rassemblant à chaque étape entre 100 et 150 personnes. L'objectif étant de nourrir les réflexions au fil des réunions et d'établir au final une série de propositions visant à une politique de mobilité « efficace et efficiente ». Enfin, un résumé des propositions issues de la démarche sera publié dans un document final sur les enjeux de la mobilité durable d'une dizaine de pages, et l'ensemble des débats et contributions seront également consignés dans des annexes sous format numérique. La publication sera quant à elle soumise au débat électoral et remise aux équipes des candidats des élections à venir.

"Une période extrêment importante pour les transports et la mobilité"Un débat qui par ailleurs tombe à pic également du point de régional « dans une période extrêmement importante pour les transports et la mobilité sur les 2 à 3 ans à venir », souligne Renaud Lagrave, Vice-président du Conseil régional en charge des transports. Et pour cause : modification des compétences avec la prise en charge des transports interurbains puis scolaires à la rentrée prochaine, la création du Schéma Régional d'Aménagement et de Développement du Territoire (SRADDT) ou encore l'arrivée de la LGV en juillet « qui vient entièrement modifier les horaires sur la Région ». « Cette démarche va sans doute nous aider à faire des choix » estime le vice-président et d'autant plus à l'heure d'une politique des transports régionale qui tente sa mue, via la création d'une Conférence annuelle sur les transports ainsi que celle d' « un syndicat mixte régional autour des mobilités, qui pourrait être soumis aux vote des élus régionaux lors de la plénière du mois d'avril », annonce Renaud Lagrave.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
6504
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !