aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/02/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi (toutes catégories) s'établit à 56 370 fin janvier 2017, soit + 1% par rapport à décembre. Mais le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité à baissé de 3,4% en un an. Ils sont 33 530 .

23/02/17 : Après sa rencontre avec Emmanuel Macron François Bayrou va « tout faire pour aider » le candidat d’En marche ! dans sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’économie a salué ce « rassemblement des progressistes qui dépasse les clivages »

22/02/17 : Le carnaval béarnais repart de plus belle à partir du jeudi 23 février à Pau avec, notamment, sa fameuse nuit de l'ours. Il poursuivra ses défilés, concerts, rires et délires jusqu'au dimanche 26 février.+ d'info

22/02/17 : Charente-Maritime : la préfecture organise une réunion publique au sujet du projet d'éolien offshore prévu au large de l'île d'Oléron, le lundi 27 février à 18h30 au complexe Eldorado à Saint-Pierre d'Oléron.

21/02/17 : C'est Le Dorat, localité de 1800 habitants, dans la Haute-Vienne qui doit recevoir en juillet 2019, le Mondial de la tonte des moutons. L'évènement doit rassembler 300 concurrents d'une trentaine de pays, 5000 ovins et attirer 30 000 visiteurs.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin janvier, en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 294 580 demandeurs d'emploi de catégorie A ( sans aucune activité) soit -0,3 % sur 3 mois ( –980 personnes) -0,1 % sur un mois et -2,8 % sur un an. France: -0,3 % sur 3 mois et -2,5 % sur un an. Par âge: -0,3 % pour les moins de 25 ans (–0,1 % sur un mois et –7,3 % sur un an), -1,0 % pour ceux de 25 à 49 ans (–0,3 % sur un mois et –3,9 % sur un an) et + 1,3 % pour les 50 ans ou plus (+0,4 % sur un mois et + 2,3 % sur 1 an, le total des demandeurs A, B, C - 498 210 - augmente de 0,5 % sur 3 mois, de 0,4 % sur 1 mois et de 0,9 % sur 1 an..

  • 24/02/17 | Mort de Robert Boulin: vers la déclassification du secret défense?...

    Lire

    Le combat de la fille de Robert Boulin, l'ancien ministre et maire de Libourne, retrouvé mort en 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet va peut être connaître une étape décisive. En tout cas le juge d'instruction a demandé la déclassification de documents « secrets défense » et le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, pourrait accéder à cette requête après avis de la commission ad hoc.

  • 24/02/17 | Une nouvelle maison d'arrêt va être construite à Pau

    Lire

    Une nouvelle maison d'arrêt pouvant recevoir 500 détenus va être construite dans un quartier nord-est de Pau, à l'entrée de la ville. C'est ce qu'a indiqué Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. La future prison, dont l'emplacement a en particulier été choisi en raison de ses facilités d'accès et des services urbains qui seront offerts au personnel pénitentiaire, devrait être édifiée au plus tard en 2025. En dépit de sa vétusté, l'actuelle maison d'arrêt située en centre ville, ne sera pas fermée pour autant.

  • 24/02/17 | La Rochelle : J. Marchand laisse sa place à la tête de La Coursive

    Lire

    Le directeur de la scène nationale La Coursive à La Rochelle, Jackie Marchand, laisse sa place à Franck Becker, actuel directeur du Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper. Le ministère de la Culture a validé jeudi matin ce choix du conseil d'administration de La Coursive, qui a auditionné 5 candidats parmi 25 candidatures. Franck Becker, 50 ans, a notamment dirigé la scène national du Jura. C'est son projet au plus près de l'esprit de La Coursive, qui a séduit le jury.

  • 23/02/17 | L'AOC Bordeaux veut sortir des pesticides

    Lire

    Au cours de sa dernière assemblée générale, le Syndicat de Bordeaux et Bordeaux Supérieur a voté une série de mesures (cinq en tout) favorisant une sortie définitive des pesticides. Une interdiction de désherbage chimique pour l'ensemble de ses vignes, et l'obligation pour chacune des exploitations de mesurer un "indice de fréquence de traitement" font notamment partie des mesures. C'est le premier AOC de Bordeaux à l'acter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Les maires de la Dordogne face aux difficultés d'accès au crédit

22/10/2012 | La poursuite de la décentralisation, l'accès aux financements, le très haut débit ont été au coeur des débats du congrès départemental de l'Union des maires.

L'assemblée de l'union des maires de la Dordogne fait toujours salle comble

Lors du congrès départemental de l'Union des maires de la Dordogne qui s'est tenu vendredi 19 octobre à Boulazac, les élus périgourdins ont évoqué la décentralisation, les difficultés d'accès aux emprunts qui pénalisent de nombreux projets, les règles en matière d'urbanisme. Devant faire face à des responsabilités de plus en plus nombreuses, ils demandent que la confiance et les relations de proximité soient renforcées avec l'Etat et son administration. Pour eux, cela passe par un allègement des contraintes.

Le congrès départemental de l'Union des maires de la Dordogne qui s'est tenu vendredi dernier à Boulazac, fut comme à l'accoutumée riche en débats en revendications. Jacky Monmarson, président de l'Union des maires a débuté son propos par l'acte trois de la décentralisation. Il y voit deux points favorables : l'allégement des normes et la mise en place d'un Haut Conseil des territoires. Celui-ci regroupera les commissions d'évaluation des normes et des charges et le comité des finances locales. Il souhaite cependant que soit étudiée la possibilité d'adaptation des normes aux spécificités des territoires ruraux. Il prone un pacte de confiance entre l'Etat et les collectivités. "Cela passe par un allègement des contraintes sur l'urbanisme, les intercommunalités."

Impatience des élus 

L'autre sujet, qui a occupé le coeur des débats, fut les difficultés pour les communes d'accèder aux financements.  "Alors que les collectivités affichent des situations financières correctes et équilibrées, tout est devenu très difficile, ce qui contraint les communes et les intercommunalités à retarder leurs projets," souligne Jacky Monmarson. Dans un département comme la Dordogne, où 90 % de l'activité en bâtiment et travaux publics repose sur les collectivités, la conséquence est évidente : un net ralentissement de l'activité. Quelques réponses voient le jour : une enveloppe de plusieurs milliards d'euros vient d'être débloquée et placée sous le contrôle de la Caisse des dépôts et consignations. La Banque postale offre la possibilité de recourir à des lignes de trésoreries avant des offres de prêts plus classiques. Dans l'ensemble les élus s'impatientent et réclament la création rapide de l'Agence de financement, projet porté par des associations nationales d'élus. Un échange animé a opposé Jacques Auzou, ancien percepteur et maire de Boulazac et le directeur des finances publiques, pour savoir qui des collectivités étaient le banquier de l'Etat ou l'inverse.

Dans son intervention, Bernard Cazeau, président du Conseil général, a évoqué les difficultès financières des communes. "A la DM2, je vais inscrire des crédits de paiements supplémentaires, 350 000 € sur l’aide aux communes, 500 000 € sur l’assainissement, 400 000 € sur le service public de l’éducation. C’est un effort conjoncturel, pour répondre aux difficultés des communes qui ne peuvent avoir de lignes de trésorerie ou de prêts relais. Ensuite, face à l’attitude des banques, je vais avec l’union des maires prendre des initiatives pour ne pas vous laisser seuls face à elles. Peut-être - c’est une idée - mutualiser vos demandes et porter cela dans une négociation globale."

Débat sur le très haut débit

Bernard Cazeau a annoncé "la création d’un syndicat mixte ouvert de développement du Très haut débit, syndicat auquel seront invités à participer les EPCI, dans le cadre d'une réflexion régionale. C’est un enjeu majeur pour notre département et l’avenir de nos territoires ruraux passe par le numérique." Si tout la grande majorité des élus s'accordent sur l'enjeu, cette proposition n'a pas manqué de faire réagir les élus impliqués dans le Syndicat départemental de l'Energie 24 (SDE24), qui mène une action pilote dans ce domaine avec la fibre optique. Thierry Boidé, vice président du SDE24, y voit une concurrence politique et souhaite que le SDE 24 soit  au moins associée à la réflexion. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
443
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !