aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/16 : Le vendredi 29 juillet, journée de jeûne et de prière, demandée par Mgr Pontier, président de la conférence des évêques de France, à la Cathédrale Saint-Caprais d'Agen, à 18h se déroulera une célébration Eucharistique pour la Paix

26/07/16 : Suite à l'odieux attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annulé une visite qu'il devait effectuer pour se faire présenter tout le dispositif de sécurité des Fêtes de Bayonne qui débutent ce mercredi.

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/07/16 | A Cambo, les sapeurs-pompiers en délicatesse avec leur chef

    Lire

    Insolite: les sapeurs-pompiers de la station thermale de Cambo-les-Bains, au Pays basque, se sont mis en grève pour protester contre leur chef de centre qui ferait preuve de "manque de respect à leur égard". Soulignant que certains de leurs collègues étaient sous anti-dépresseurs. Après brève interruption, les sapeurs-pompiers ont décidé de reprendre leur mouvement. La direction départementale pour sa part, a entamé une enquête. L'incendie couverait-il sous les braises? Toujours est-il que le maire de la ville chère à Edmond Rostand, Laurent Bru, recevra les antagonistes ce jeudi.

  • 26/07/16 | Chômage : + 0,2% en juin en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Fin juin en Nouvelle Aquitaine il y avait 301 563 demandeurs d'emploi (catégorie A) tenus de rechercher un emploi et sans activité: + 0,2 % sur 3 mois (soit +731 personnes), + 0,2 % sur un mois et - 0,3 % sur un an. (France: - 0,2 % sur 3 mois + 0,2 % sur un mois et - 0,7 % sur un an. En Nouvelle Aquitaine, en juin, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,7 % pour les moins de 25 ans (+0,5 % sur un mois et –5,9 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,1 % sur un mois et –0,5 % sur un an) et recule de 0,1 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus ( +3,7 % sur un an).

  • 26/07/16 | Viticulture : la mort de Denis Dubourdieu

    Lire

    La viticulture bordelaise est en deuil. Denis Dubourdieu qui vient de mourir à 67 ans lui a beaucoup apporté en tant que vigneron lui-même mais aussi qu'oenologue de réputation mondiale. Alain Rousset auprès duquel il avait conçu l'ISSV lui rend hommage "Denis Dubourdieu a transformé les vins de Bordeaux en profondeur. On le surnommait d'ailleurs avec beaucoup d'admiration « le pape du vin blanc » dans le monde entier. La planète vin n'est aujourd'hui plus la même sans lui. Je repense avec émotion à la création de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV), dont il a rédigé le projet et dont il était le directeur.

  • 26/07/16 | Les (bons) chiffres du Big Festival 2016 de Biarritz

    Lire

    Le organisateurs du Big Festival ont livré leurs chiffres de l'édition 2016: 48 500 personnes ont défilé au BiG Village de la Côte des Basque durant 9 jours, 48 concerts ont été donnés sur 3 sites différents. 22 000 personnes étaient présentes au Stade Aguilera sur les deux soirs du BiG Live, 4 000 entrées ont été enregistrées chaque soir à la BiG boîte d'Iraty. Enfin, 280 bénévoles ont prêté main forte pendant toute la durée du festival qui, toujours selon le comité d'organisation a attiré plus de 90 000 festivaliers sur les 9 jours. En somme les chiffres qu'ils espéraient.

  • 26/07/16 | Le Feu d'artifice du 15 août à Biarritz maintenu

    Lire

    La lettre envoyée par un conseiller municipal de Biarritz, Frédéric Domège n'a fait que lever le feu qui couvait sous les cendres et auquel chacun pensait. "Etait-il prudent de maintenir le Feu d'artifice du 15 aoüt, apothéose de la saison en raison de l'état d'urgence et des événements dramatiques de Nice. Le maire de Biarritz, Michel Veunac a apporté sa réponse sans appel:" « Le feu d’artifice du 15 août aura lieu dans des conditions de sécurité définies en collaboration étroite et permanente avec les services de l’Etat.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Les maires de la Dordogne face aux difficultés d'accès au crédit

22/10/2012 | La poursuite de la décentralisation, l'accès aux financements, le très haut débit ont été au coeur des débats du congrès départemental de l'Union des maires.

L'assemblée de l'union des maires de la Dordogne fait toujours salle comble

Lors du congrès départemental de l'Union des maires de la Dordogne qui s'est tenu vendredi 19 octobre à Boulazac, les élus périgourdins ont évoqué la décentralisation, les difficultés d'accès aux emprunts qui pénalisent de nombreux projets, les règles en matière d'urbanisme. Devant faire face à des responsabilités de plus en plus nombreuses, ils demandent que la confiance et les relations de proximité soient renforcées avec l'Etat et son administration. Pour eux, cela passe par un allègement des contraintes.

Le congrès départemental de l'Union des maires de la Dordogne qui s'est tenu vendredi dernier à Boulazac, fut comme à l'accoutumée riche en débats en revendications. Jacky Monmarson, président de l'Union des maires a débuté son propos par l'acte trois de la décentralisation. Il y voit deux points favorables : l'allégement des normes et la mise en place d'un Haut Conseil des territoires. Celui-ci regroupera les commissions d'évaluation des normes et des charges et le comité des finances locales. Il souhaite cependant que soit étudiée la possibilité d'adaptation des normes aux spécificités des territoires ruraux. Il prone un pacte de confiance entre l'Etat et les collectivités. "Cela passe par un allègement des contraintes sur l'urbanisme, les intercommunalités."

Impatience des élus 

L'autre sujet, qui a occupé le coeur des débats, fut les difficultés pour les communes d'accèder aux financements.  "Alors que les collectivités affichent des situations financières correctes et équilibrées, tout est devenu très difficile, ce qui contraint les communes et les intercommunalités à retarder leurs projets," souligne Jacky Monmarson. Dans un département comme la Dordogne, où 90 % de l'activité en bâtiment et travaux publics repose sur les collectivités, la conséquence est évidente : un net ralentissement de l'activité. Quelques réponses voient le jour : une enveloppe de plusieurs milliards d'euros vient d'être débloquée et placée sous le contrôle de la Caisse des dépôts et consignations. La Banque postale offre la possibilité de recourir à des lignes de trésoreries avant des offres de prêts plus classiques. Dans l'ensemble les élus s'impatientent et réclament la création rapide de l'Agence de financement, projet porté par des associations nationales d'élus. Un échange animé a opposé Jacques Auzou, ancien percepteur et maire de Boulazac et le directeur des finances publiques, pour savoir qui des collectivités étaient le banquier de l'Etat ou l'inverse.

Dans son intervention, Bernard Cazeau, président du Conseil général, a évoqué les difficultès financières des communes. "A la DM2, je vais inscrire des crédits de paiements supplémentaires, 350 000 € sur l’aide aux communes, 500 000 € sur l’assainissement, 400 000 € sur le service public de l’éducation. C’est un effort conjoncturel, pour répondre aux difficultés des communes qui ne peuvent avoir de lignes de trésorerie ou de prêts relais. Ensuite, face à l’attitude des banques, je vais avec l’union des maires prendre des initiatives pour ne pas vous laisser seuls face à elles. Peut-être - c’est une idée - mutualiser vos demandes et porter cela dans une négociation globale."

Débat sur le très haut débit

Bernard Cazeau a annoncé "la création d’un syndicat mixte ouvert de développement du Très haut débit, syndicat auquel seront invités à participer les EPCI, dans le cadre d'une réflexion régionale. C’est un enjeu majeur pour notre département et l’avenir de nos territoires ruraux passe par le numérique." Si tout la grande majorité des élus s'accordent sur l'enjeu, cette proposition n'a pas manqué de faire réagir les élus impliqués dans le Syndicat départemental de l'Energie 24 (SDE24), qui mène une action pilote dans ce domaine avec la fibre optique. Thierry Boidé, vice président du SDE24, y voit une concurrence politique et souhaite que le SDE 24 soit  au moins associée à la réflexion. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
257
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !