Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les Périgourdins planchent sur le nom de la grande région

05/05/2016 | Une réunion publique était organisée mardi soir à Coulounieix Chamiers afin que les Périgourdins puissent donner leur avis sur le nom de la grande région. Débat.

Une réunion, animée par Anne Marie Cocula, était organisée mardi à Coulouniers Chamiers afin que les Périgourdins puissent donner leur avis sur le nom de larégion

Comment s'appellera la nouvelle grande région ? Le Conseil régional Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes organise une série de réunions publiques pour déterminer le futur nom de son territoire. Pour la Dordogne, la réunion a eu lieu mardi soir à Coulounieix-Chamiers. Une vingtaine de personne s'est librement exprimée. Pour déterminer le nom de la région, le groupe de travail présidé par Anne-Marie Cocula, se basera, entre autres, sur les avis émis lors des 12 réunions publiques et sur le résultat de la consultation en ligne sur le site www.laregion-alpc.fr

Anne-Marie Cocula, ex-conseillère régionale,  historienne, préside le groupe de travail chargé de trouver le nom de la future Région. Un groupe de travail composé de dix élus de tous bords, de onze personnalités qualifiées et du président du Ceser (Conseil économique, social et environnemental, le Limougeaud Jean-Pierre Limousin. Anne Marie Cocula animait la réunion qui s'est tenue à Coulounieix-Chamiers sur le même thème. Il s'agissait de la 9e réunion de ce type organisée dans les 12 départements. Une vingtaine de personnnes y a assisté : quelques élus locaux mais pas seulement. Et le débat fut riche et nourri. Premier enseignement, les Périgourdins se sentent attachés au terme Aquitaine, même ceux qui ne sont pas originaires de la Dordogne. "Le terme Aquitaine est mondialement connu, il a une vraie reconnaissance internationale", intervient une personne.  C'est aussi ce qui ressort de la consultation sur le site internet qui s'achève ce soir. Plus de 40 000 internautes se sont prononcés sur le nom de la future région et le terme Aquitaine et ses dérivés "nouvelle Aquitaine, grande Aquitaine"  arrive en tête ( + de 30 % des votants) devant les termes Sud Ouest Atlantique (20 %), la proposition d'Aliénor n'intervient que dans 5 % des avis.
"Le terme Atlantique risque de chagriner les habitants de Limoges, de Brive ou de Guéret. Je suis moi même originaire du Limousin, intervient une jeune femme, le terme Atlantique ne me parle pas du tout. " Une des principales difficultés est de trouver un nom, sans effacer les identités de cette grande région. La région Limousin a mis des années à se construire une identité plus positive. Ces régions s'inscrivent dans une dimension  plus européenne, il ne faut pas l'oublier, rappelle Anne-Marie Cocula.

A Chamiers, Aquitania en tête

Lors de la réunion de Chamiers, plusieurs personnes se sont prononcés pour Aquitania. "Par respect, pour les Picto Charentais, et les Limousins, je crois qu'il faut donner un nouveau nom à cette grande région, qui n'est pas seulement l'Aquitaine. Je suis favorable au terme Aquitania. Ce terme fait référence à la langue d'oc. Il évoque le terme Aquitaine, connu aux USA, en Espagne", argumente Francis Cortez, élu écologiste. Il n'est pas le seul, un monsieur intervient : "ce terme va dans le sens de notre histoire commune. A une époque ancienne, l'Aquitaine avait sensiblement les mêmes frontières qu'aujourd'hui avec cette grande région." Historiquement parlant, elle est l’héritière indirecte de l’Aquitaine médiévale, et s’étend sur une grande partie de l’ancien duché d’Aliénor d’Aquitaine.

Anne-Marie Cocula rendra son rapport nourri de toutes ces initiatives au président Rousset, début juin. Pour un vote des élus le 20 juin. Si jamais le nouveau nom n’était pas adopté par les conseillers régionaux, la décision finale reviendrait au Conseil d’État qui validerait la nouvelle appellation par décret. Et les six millions d'habitants devront peu à peu se l'approprier.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7789
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !