Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/04/19 | Compteur Linky : Bordeaux rend son verdict

    Lire

    206 plaignants attendaient avec impatience le verdict. Ce mardi 23 avril, le juge des référés du Tribunal de Grande instance de Bordeaux a rejeté la demande de ces opposants à l'installation du compteur Linky à leur domicile. 13 d'entre eux, dotés d'un certificat médical attestant d'une hypersensibilité électromagnétique, ont obtenu d'Enedis la pose d'un "filtre" protecteur dans les deux mois. Pour Pierre Hurmic, l'avocat des 206 plaignants (et élu local EELV), c'est "une première brèche timide". Enedis a quinze jours pour faire appel de la décision. C'est la deuxième décision de ce type après celle de Toulouse fin mars.

  • 23/04/19 | SNCF Réseau s'engage pour la biodiversité !

    Lire

    SCNF Réseau et la Fédération Régionale des Chasseurs de Nouvelle-Aquitaine ont signé courant mars une convention de partenariat pour contribuer à la préservation de la biodiversité autour de la problématique de la divagation de la faune sauvage sur les voies. Objectifs : favoriser le dialogue, partager connaissances et pratiques et réunir les compétences pour œuvrer à la préservation des biotopes. La coopération, lancée à l’automne 2018, organisera différentes actions à l’échelle locale.

  • 23/04/19 | Lascaux, l'exposition universelle à Munich

    Lire

    Lascaux l’Exposition Internationale est présentée à l’Olympiapark de Munich jusqu’au 8 septembre. C’est au cœur du Parc olympique de Munich qu’ont été installés les cinq fac-similés qui reproduisent grandeur nature les parois de la « nef » de Lascaux et les conditions de travail des artistes de l’époque. L’exposition offre une expérience interactive avec une découverte de l’évolution des œuvres et une iconographie autour de la découverte de la grotte. 150 000 visiteurs sont attendus.

  • 23/04/19 | Grande America : le robot sous-marin confirme les premières estimations

    Lire

    Le robot sous-marin ROV du navire spécialisé norvégien Island Pride a inspecté ces dernières semaines l'épave du Grande America coulé à 4600 m de fond. Les investigations confirment que, malgré l'intégrité de l'épave, "plusieurs fuites légères d’hydrocarbures s’échappaient par les évents de dégagement d’air sur certains ballasts d’eau de mer du navire, en provenance de ses soutes à carburant", selon la préfecture. Le ROV a obturé ces failles jusqu'au 16 avril puis vérifié l'étanchéité des travaux.

  • 23/04/19 | Elections européennes : David Labiche investit sur la liste Les Républicains

    Lire

    La commission nationale d'investiture des Républicains a désigné l'adjoint au maire de Chatelaillon-Plage David Labiche pour représenter la Charente-Maritime au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Il est en 29e position sur la liste des Européennes conduite par François-Xavier Bellamy. David Labiche recevra Nadine Morano le 24 avril à Royan pour une visite du port suivie d'une réunion publique à l'espace Cordouan à 19h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les petites lignes ferroviaires au coeur de la visite de la Ministre des transports en Dordogne

01/02/2019 | Lors de sa visite en Dordogne, Elisabeth Borne, la ministre en charge des transports a visité les travaux de rénovation de la ligne de train en Libourne et Bergerac.

Elisabeth Borne a assisté en compagnie des élus régionaux et périgourdins au début des travaux de la ligne de train Libourne Bergerac

La ministre des Transports Elisabeth Borne était en Dordogne ce jeudi. Après un échange avec des élus et des chefs d'entreprises à Mussidan dans le cadre du débat national, elle a aussi inauguré le chantier de modernisation de la ligne Bergerac/ Libourne, un chantier de 84 millions d'euros dont la moitié du financement est assurée par les collectivités. Ces travaux sont réalisés dans le cadre du nouveau pacte ferroviaire de juin 2018 qui a pour objectif d’améliorer le service public ferroviaire, notamment en milieu rural. L'occasion de parler des petites lignes ferroviaires de Nouvelle-Aquitaine.

Lors de sa visite en Dordogne jeudi, Elisabeth Borne a rappelé plusieurs fois le message du gouvernement : les petites lignes ferroviaires sont essentielles pour de très nombreux voyageurs et les territoires qu'elles desservent, notamment ruraux, et le gouvernement est déterminé à assurer leur avenir.
Des mobilités, des problématiques ferroviaires, il en fut beaucoup question lors des deux étapes de la visite en Dordogne d'Elisabeth Borne : d'abord à Mussidan lors de son échange dans le cadre du débat national avec des élus et des chefs d'entreprises (sur lequel nous reviendrons) et ensuite en gare de Bergerac. La ministre s'est rendue en gare de Bergerac pour se rendre compte du démarrage des travaux de la régénération de la ligne ferroviaire entre Libourne et Bergerac. A terme, Bergerac devrait être à 1 h 15 de Bordeaux et Sarlat, à 2 h 20. Le chantier concerne 62 km de voies remises à neuf, qui comporte 72 passages à niveau. La fréquentation moyenne est autour de 3200 voyageurs par jour, en hausse depuis l'arrivée de la Ligne LGV entre Bordeaux et Tours, le 1er juillet 2017. "Cette ligne est essentielle pour le territoire, c'est l'une des plus fréquentées. Ces travaux sont donc les bienvenus, dans chacune de ses phases, entre Libourne et Bergerac, Bergerac et Sarlat. C'est un point positif, un bon signe que je veux voir dans toutes nos négociations, notamment dans le cadre du contrat état région. Mais le travail n'est pas fini, a indiqué Alain Rousset, le président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, à l'intention de la ministre, surtout que pour garantir la régénération de cette ligne, la Région a mis la main à la poche. La moitié du financement de ce chantier d'un montant de 83,8 millions d'euros est assurée par la Région soit 42 % et 6,75 millions d'euros par d'autres collectivités territoriales : départements de la Gironde et de la Dordogne, communautés de communes et communautés d'agglomération. Les contributions de l'Etat et de SNCF réseau s'élèvent respectivement à 27,27 millions d'euros et 14,66 millions. 

La priorité aux " transports du quotidien "

Elisabeth Borne, l'a martelé tout au long de son déplacement en Dordogne : "La priorité, ce sont les transports du quotidien, sortir d'une approche des grands projets autour du TGV, pour s'occuper de la mobilité et des déplacements du quotidien. Cela fait des décennies que l'on a négligé l'entretien du réseau" Il était de porter une autre politique des transports. Cette priorité s'exprime d'abord par la mise à niveau des réseaux existants, si longtemps sacrifiés, a indiqué la ministre.  Si elle s'est dit fière du travail engagé, elle a reconnu que beaucoup de choses restaient à faire pour améliorer les déplacements du quotidien en Dordogne, en région et dans tout le pays. Elle cite entre autres Périgueux-Agen, dont l'avenir est loin d'être assuré, Brive-Ussel, Nantes-Bordeaux. Plus de 4000 kilomètres de voies ont besoin de travaux en France.
Le message d'Elisabeth Borne, se veut clair : " le seul horizon de ces petites lignes ne peut pas être la fermeture." Elle décline sa nouvelle approche : il s'agit d'établir un diagnostic avec chaque région de chaque ligne, examiner toutes les solutions pour chaque situation, des solutions plus rapides, moins chères et plus adaptées. Il faut absolument sortir de l'approche binaire qui laisse le choix entre une remise en état à l'identique ou à une fermeture pure et simple. Il faudra ensuite établir un plan de bataille, région par région, pour définir ensemble les investissements, leur nature et leur rythme." 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3327
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !