Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/07/18 | Charente-Maritime : des marchés fermiers 100% locavores cet été

    Lire

    La Chambre d'agriculture organise cet été trois marchés fermiers 100% dédiés aux producteurs locaux du 17. Le premier se tiendra à Chaniers, près de Saintes, le 19 juillet à partir de 19h, sur les berges de la Charente. RDV le 1er août à Le Thou, entre La Rochelle et Surgères, et le 8 septembre à Arvert, près de Royan. Déjeuner locavore et animations musicales sont au programme. D'autres marchés sont prévus en basse saison: le samedi 27 octobre à La Rochelle puis les 15 et 16 décembre à Périgny.

  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Coopération intercommunale : les Pyrénées-Atlantiques rebattent les cartes

01/10/2015 | Le schéma départemental de coopération intercommunale vient d’être présenté par le préfet, Pierre-André Durand. Béarn et Pays basque s’y réorganisent

Les élus des 547 communes du département vont être consultés

Comme tous les départements, les Pyrénées Atlantiques vont changer de visage. Afin d’éviter les doublons administratifs et économiques que l’on constate en de multiples endroits, leur territoire sera désormais découpé en 9 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. Huit d’entre eux quadrilleront le Béarn, qui est traditionnellement très morcelé. Un seul recouvrira l’ensemble du Pays basque. Ce découpage, qui doit être effectif pour 2017, vient d’être présenté par le préfet aux élus locaux.

La volonté affichée par le gouvernement est claire. Plutôt que de s’éparpiller sur le territoire, qui souvent à faire double usage, les structures intercommunales doivent être renforcées, donc regroupées. Ce qui permettra à chacune d’entre elles de représenter une population minimale de 15 000 habitants, mais aussi d’être plus cohérentes par rapport aux bassins de vie et aux unités urbaines qu’elles recouvrent. Sans parler des schémas de cohérence territoriale (SCOT) ou des Pôles d’équilibre territoriaux et ruraux (PETR) dont elles font l’objet.

Cette recherche d’unité est également destinée à réaliser des économies de fonctionnement. Dans les Pyrénées-Atlantiques, elle n’a rien de théorique. Le rapport présenté par le préfet, Pierre-André Durand, souligne en effet que 19 communautés de communes sur 29 n’atteignent pas le seuil des 15 000 habitants, et que 6 d'entre elles se situent en dessous de 5 000 habitants. 

Par ailleurs, on estime que sur 223 syndicats mixtes créés dans des domaines divers (eau, transports, environnement etc.), 99 ont « une activité faible ou modérée » et que 36 n’ont pas réalisé d’investissement entre 2012 et 2014.

Résultat : ce kaléidoscope administratif amène les uns à empiéter sur les compétences des autres. Il génère des dépenses que l’on pourrait éviter et, au final, il n'est pas très productif.

Un Béarn morcelé, un Pays basque cohérent

Le nouveau schéma proposé par le préfet

Le nouveau découpage que le préfet vient de présenter à la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) , réunie à Pau, tient compte de deux réalités. A commencer par l’existence des deux « territoires à forte identité » que sont le Béarn et le Pays Basque.

Plus morcelé que son voisin, le premier comprend 389 communes que le représentant de l’Etat propose de répartir en 8 EPCI. Tant il est vrai que, depuis belle lurette, entre plaines et vallées de montagne, zones rurales et industrielles, les prés carrés sont multiples à l'Est du département.

 La réalité basque, qui s’appuie sur 158 communes, est différente. Car cette partie ouest des Pyrénées-Atlantiques dispose déjà d’un contrat territorial. Qui plus est, on estime qu'elle possède « un dispositif de gouvernance souple » à travers une association réunissant les élus et les représentants de la société civile.

Le préfet propose donc que les 10 EPCI qui la composent soient désormais réunis en une « Communauté d’agglomération du Pays Basque ».

 Les communes consultées

Sur le plan pratique, les choses vont se dérouler par étapes. Le projet de découpage va être soumis aux 547 conseils municipaux  et EPCI des Pyrénées-Atlantiques. Ils auront jusqu’à la fin novembre pour donner leur avis. La commission départementale de coopération intercommunale  se réunira à nouveau au début 2016 pour proposer d’éventuelles modifications.

Le schéma définitif devra être bouclé par le préfet pour la fin mars 2016. Sa mise en œuvre interviendra au plus tard le 31 décembre de l’année prochaine. Sachant que, si un désaccord ne peut vraiment pas être réglé, le préfet a la possibilité de « passer outre ».

Les discussions sont donc loin d’être terminées. D’autant plus que, côté béarnais notamment, certains points continuent à faire débat : comme le souhait (non retenu par l’Etat) de voir le secteur de Lembeye se tourner plutôt vers la Bigorre.

Du côté des vallées de montagne, des Ossalois renaclent également à se rapprocher de leurs voisins aspois. Tandis que certains s’interrogent sur la manière dont la plaine de Nay peut s’ouvrir au nord.

Rien n’est simple. Mais, une fois encore, on est en Béarn.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3874
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !