Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les Pyrénées-Atlantiques se jouent des extrêmes

08/05/2017 | Au pied des Pyrénées, Emmanuel Macron obtient presque dix points de plus que sur le plan national et emporte largement la mise. Mais rien n’est encore joué.

Le dépouillement à Laroin, une commune béarnaise

Le score est net et sans appel. En s’imposant avec 74,81% des suffrages, Emmanuel Macron écrase Marine Le Pen (25,19%) dans un département qui, même s'il préfère les chemins sinueux aux routes trop rectilignes, sait aussi claquer fermement la porte aux extrémistes. La chose n’est pas faite pour surprendre. Au pied des Pyrénées, le Front National ne fait généralement pas recette. Cela étant, on y a aussi appris à ne pas vendre trop vite la peau d’un ours. Car la claque assénée aux frontistes ne masque pas les progrès que ces derniers accomplissent au fil des scrutins. Ni le ras-le-bol exprimé par une partie de l’électorat face à la classe politique traditionnelle.

On peut en prendre pour preuve les 31 000 voix supplémentaires réunies par le Front National entre les deux tours de l’élection présidentielle. Soit plus de 7% des inscrits. Excusez du peu !

Colère et tache d’huile

Alors que les Républicains avec Fillon et les socialistes avec Hamon avaient été quasiment été relégués aux oubliettes il y a deux semaines, cette tache d’huile du FN ne  manque pas d’être remarquée. D’autant plus que, sur des terres ou l’abstention progresse de deux points par rapport au premier tour, les votes blancs ont littéralement explosé (9,83% des votants) tandis que le nombre de bulletins nuls a aussi connu une poussée de fièvre (3,69%). Dimanche, il n’était d'ailleurs pas rare de voir certaines enveloppes contenir, sinon un vide explicite, du moins deux bulletins : un pour chaque candidat.

L’ambiguïté de la position affichée par un Mélenchon vexé par son score, tout comme le refus d’une partie de l’électorat de droite de soutenir un ancien ministre de François Hollande, ont sans doute joué ici leur rôle. Ce qui n'a pas empêché la victoire remportée par Emmanuel Macron de prendre par endroits des allures de  parade impériale.

Cela a été le cas à Orthez où 77% des suffrages sont tombés dans son escarcelle. Cela s’est aussi produit à Pau, où 78,9% des électeurs l’ont sacré roi du Béarn. Il est vrai que François Bayrou, son maire et président du Modem, pourrait atteindre d’ici peu des sommets ministériels.  Les Palois ne sont pas gens à bouder ces sortes d’honneurs.

Même le trublion et très iconoclaste Jean Lassalle a vu la vague Macron déferler sur ses terres. Sa commune de Lourdios-Ichère a accordé plus de 77% des voix au candidat de « En marche ». Le député chanteur, qui connait le sujet pour avoir effectué 5 000 kilomètres à pied, avait annoncé qu’il voterait blanc. Mais seul un quart de ses concitoyens a fait de même . Comme quoi, on a beau être un ancien berger, il arrive que les brebis renâclent.

Béarn : le temps des équilibristes

La partie est-elle gagnée pour autant par Emmanuel Macron ? Pas si sûr. Car il lui faut désormais se constituer une majorité. Que ce soit face à des « insoumis » qui n’entendent pas digérer sans broncher son programme social (« La feuille de route de Macron, nous la connaissons, c’est la loi travail aggravée » a commenté le palois Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF).

Que ce soit également face à des militants Républicains pour lesquels la pilule passe décidemment mal et que la sérénité affichée par François Bayrou agace.  « Comment se présenter devant les électeurs et leur demander d’empêcher le nouveau président de gouverner ? » commentait ce dernier, dimanche soir.

L’exercice le plus délicat – lié au débat engagé sur la majorité présidentielle et l’identité politique de chacun -  sera toutefois réservé en Béarn aux députés socialistes sortants, David Habib  et Nathalie Chabanne. Même chose pour le conseiller municipal palois Jérome Marbot qui brigue la succession de Martine Lignières-Cassou.

Le premier se définit comme un « progressiste ». Les deux autres entendent marquer leur différence à gauche. Même si, comme l’explique Nathalie Chabanne, « on ne sait pas où est passé le PS ».

Le Pays Basque, sans coup férir

A Anglet, avec le maire, Claude Olive. Cherchez la candidate de

 La victoire d’Emmanuel Macron s'est dessinée rapidement dans les principales villes de l'agglomération de Bayonne, comme dans cette dernière avec 76,41% pour le candidat de « En marche » contre 23,59% pour Marine Le Pen.

Même topo à Anglet avec 79,23% pour Emmanuel Macron et 20,77% pour la chef de file du Front national. Enfin à Biarritz avec une participation de 71,54% et 8,96% de votes blancs, l’ancien ministre de l’Economie score à 79,7% et Marine Le Pen à 20,3%. On notera le score très révélateur des suffrages de Tarnos, ville de tradition de gauche où 34,89% de bulletins nuls ont été enregistrés  avec 45,85% pour le nouveau président de la République et 18,24% pour son challenger. Ce qui illustre la « non-consigne » de Mélenchon et l’hostilité au vainqueur.
Les supporters et soutiens se sont donc retrouvés ce dimanche soir. Michel Veunac, le maire Modem de Biarritz, mais aussi son premier adjoint radical socialiste Guy Lafitte. Et plus loin, l'autre adjoint aux techniques nouvelles de la perle de la Côte basque, François Amigorena.

Ce n’était apparemment pas l'occasion pour les trois hommes de fumer le calumet de la paix alors qu'ils étaient aux basques du même chef de file. Les Régionales ont laissé des traces.
Vue aussi Florence Lasserre, l'adjointe au maire Les Républicains d'Anglet dont il se dit qu'elle pourrait être la candidate En Marche aux prochaines législatives. Quelques heures auparavant, Sandrine Derville, conseillère municipale d'opposition à Anglet et vice-présidente chargée du tourisme de la Nouvelle Aquitaine qui avait jeté son dévolu sur Benoit Hamon, tout en se réjouissant de cette victoire de la démocratie prenait date pour les prochaines législatives en rappelant qu'elle se rangerait derrière le candidat (ou la candidate) qui portera les valeurs socialistes.
Quid de la députée Colette Capdevielle, qui a défendu la candidature Hamon avant de se ranger derrière la bannière d'Emmanuel Macron ?  Cette dernière envisage un nouveau bail pour l'Assemblée nationale. Un nouveau président qu'elle connait bien pour avoir fait partie de la commission parlementaire d'élaboration de la loi El Khomri. Les dés sont presque jetés pour le nouveau rendez-vous du mois de juin

Jean-Jacques Nicomette et Félix Dufour

 

Les résultats dans le département et par commune :

http://elections.interieur.gouv.fr/presidentielle-2017/075/064/index.html

Jean-Jacques Nicomette Félix Dufour
Par Jean-Jacques Nicomette Félix Dufour

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5114
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Les fondateurs de l'association Maires pour la planète Politique | 01/03/2021

En Charente-Maritime, 86 maires s’associent en faveur de la planète

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a rencontré une cinquantaine d'étudiants poitevins ce mardi 23 février Politique | 24/02/2021

Frédérique Vidal face aux étudiants poitevins entre mesures et constat d’impuissance

Jean Grenet - Remise de la Légion d'honneur Politique | 23/02/2021

La grande histoire d'Adour entre Jean Grenet et Bayonne

Fanny Le Dauphin, éleveuse de caprins au Domaine de Nodris Politique | 05/02/2021

Gironde : le Domaine départemental de Nodris se dévoile pas à pas

5em CTO lormont une Politique | 05/02/2021

Lormont, Cité Éducative, a accueilli la cinquième Conférence Territoriale de l'Orientation

Proposition de loi Politique | 04/02/2021

Handicap : 3 questions à Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, rapporteur de la proposition de loi Mesures de justice sociale

Patrick Chastenet Politique | 01/02/2021

Tribune Libre Patrick Chastenet : On étouffe

Jean Castex Politique | 30/01/2021

Jean Castex : 4 annonces qui évitent un nouveau confinement

L'espace Noriac à Limoges Politique | 30/01/2021

Haute-Vienne : Le Département injecte 1,5 million supplémentaire pour aider le secteur culturel

Nicolas Thierry, tête de liste EELV aux élections régionales de juin 2021 Politique | 29/01/2021

Elections Régionales: "Terroirs, Résistance et Réinvention", pour les voeux de campagne de Nicolas Thierry (EELV)

Le pont A20 Politique | 28/01/2021

Limoges : Un pont réservé aux mobilités douces surplombera l’A20

Philippe Le Moing-Surzur, sous préfet de Bayonne Politique | 27/01/2021

Le sous-préfet Le Moing-Surzur est arrivé à Bayonne

Ostavals, le bâtiment Politique | 26/01/2021

Ostavals, prochain "relais" de la Communauté basque sur le chemin de Compostelle

Session extraordinaire du Conseil départemental des Landes le 25 janvier 2021 Politique | 26/01/2021

Crise aviaire : Le Département des Landes soutient la filière à l'unanimité

Jean-Luc Gleyze avec les membres de la fédération ATENA Politique | 22/01/2021

Le département de la Gironde à l'écoute des étudiants en situation de précarité