aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Les Pyrénées-Atlantiques veulent récupérer les 30 millions d’euros de la LGV

02/04/2015 | Economiser le moindre centime et faire preuve de caractère. La majorité de droite et du centre, qui a élu son président, annonce la couleur

Jean-Jacques Lasserre a été élu, sans surprise, président du Conseil départemental

« L’alternance est la règle d’or de la démocratie » a rappelé jeudi l’UDI Bernard Dupont, le doyen du Conseil départemental, avant que les élus des Pyrénées-Atlantiques soient invités à désigner leur nouveau président. Pour le Modem Jean-Jacques Lasserre, qui succède au socialiste Georges Labazée, elle prend la forme d’un aller-retour. Déjà président du Conseil général de 2001 à 2008, cet enfant du pays charnégou a en effet retrouvé son siège à la tête d’un département nouvelle formule. Un territoire qu’il souhaite imaginatif, proche des habitants et solidaire en ces temps de crise. Tout en étant doté d’une personnalité affirmée. Par exemple pour tenter de récupérer les 30 millions d’euros que ses prédécesseurs avaient accordés au projet de LGV. Un combat parmi d’autres

Un homme, une femme. Un homme, une femme… Le Parlement de Navarre n’a encore jamais vu cela. Jeudi, les représentants de ses 27 cantons prennent place côte à côte dans le respectable édifice qui fait face aux Pyrénées. Une parité dont se réjouit Marie-Pierre Cabanne, la porte-parole du groupe de gauche, en rappelant que, jusqu’alors, le beau sexe n’était représenté que par huit personnes.

Il n’y a pas que Bordeaux, Paris et BruxellesTradition oblige, la première séance de cette assemblée bicéphale s’ouvre sous la conduite de Bernard Dupont, élu du Nord Béarn et âgé de 71 ans.  Il va saisir l'occasion pour rappeler les grands principes qui seront suivis par la majorité de droite et du centre. C’est à dire la priorité donnée à l’action sociale mais aussi à la réussite scolaire et à l’emploi des jeunes dans un département où un chômeur sur quatre a moins de 26 ans. Sans oublier le soutien apporté aux entreprises, ou encore le maintien des personnes âgées à domicile.

Parce que, estime-t-il, « ce n’est pas seulement de Bordeaux, de Paris et de Bruxelles que l’on doit tout attendre, mais essentiellement de nos initiatives locales ».

Jean-Jacques Lasserre élu sans surpriseLe ton est donné. Mais il faut d’abord élire un président. Jean-Jacques Lasserre est candidat  pour la majorité sortie des urnes, et Marie-Pierre Cabanne (PS) pour le groupe de gauche.

  Alain Iriart, l’Abertzale représentant la plateforme Heuskal Herria Bai (« Vivre, travailler et décider au Pays Basque ») doit cependant intervenir pour que le président de séance, un tantinet oublieux, prenne en compte sa candidature. On appelle ça un lapsus.
Le vote est mené rondement. Sur 54 votes, dont un bulletin blanc, Jean-Jacques Lasserre obtient 31 suffrages, la candidate socialiste 20 et Alain Iriart 2 voix.

 « C’est un grand honneur » commente l’intéressé. Avant de souligner  son attachement à un pays « riche de ses singularités », marqué par son indépendance intellectuelle, ainsi que par la volonté d'être acteur de son destin.

 Alain Iriart, élu de EHB , ici sous le regard de l'ancien préfet Marc Cabane, aujourd'hui élu Modem de Pau

Gare aux "régions boulimiques"Il ne s’agit pas là d’une formule de style. Car le nouveau président annonce  d’emblée la couleur. Quel que soit le domaine qui les concernera, les Pyrénées-Atlantiques n’ont pas du tout l’intention qu’on vienne leur tenir la main. Elles n’accepteront pas « l’asphyxie progressive qui menace les départements ».  Suivez les regards du côté de régions « boulimiques », aux dimensions tentaculaires, voire « surréalistes ».

Par ailleurs, dans un pays où il importe de se rapprocher d’un électorat que la crise économique et le chômage déstabilisent – ce qui a tendance à le pousser vers les extrêmes -  le président Lasserre veut voir le département jouer efficace.

Les premières mesures sont donc annoncées : le nombre des vice-présidents passe de 15 à 4. Le rôle centralisateur joué par les Maisons du Département va être revu.  « On responsabilisera les territoires et nos collaborateurs dans tous les domaines ».

Un audit financier sera commandéSur le plan budgétaire, les mots d’ordre sont  la prudence et la rigueur. Un audit sera ainsi demandé pour décrire avec précision la situation financière du Département, et ses perspectives de développement. « Nous serons également attentifs à la moindre dépense. Il faut chercher des économies partout ».

Quant aux millions d’euros consacrés à la LGV Tours-Bordeaux  (un projet pour lequel Jean-Jacques Lasserre a toujours refusé de voir les Pyrénées-Atlantiques  payer sans garanties), « on essaiera de les stopper et d’engager une procédure de remboursement » . Même si, reconnait-il, « ce sera très difficile ». 30 millions ont déjà été versés, 69 restent à débourser.

Coller au terrainL’accent mis sur la politique sociale et l’intérêt porté à l’aménagement des collèges ainsi qu’à l’orientation professionnelle des élèves sont évoqués dans la foulée. Il en va de même pour des dossiers comme le très haut débit, le logement, le transfrontalier et l’économie, en particulier dans sa dimension touristique, que l’on veut suivre de près.

Autant de domaines où le président souhaite voir le Département retrouver toute sa place, et coller au terrain. Cela, afin de « prendre en compte au maximum les spécificités locales ». Car, insiste-t-il, « il est hors de question de laisser l’application de ces politiques publiques à la seule Région ».

« Bonne chance »« Bon nombre de vos propositions correspondent à des actions déjà en cours »  remarque Marie-Pierre Cabanne, au nom de l’opposition. Ce qui ne l’empêche pas de douter de l’efficacité d’une politique menée en fonction des « spécificités locales » chères à Jean-Jacques Lasserre. « En fait, vous allez dire aux maires que vous serez moins équitables entre les territoires ».

Marie-Pierre Cabanne, porte-parole du groupe de gauche

Le groupe de Gauche, qui souhaite « bonne chance » à la majorité, entend donc faire preuve de vigilance. En espérant que les projets lancés par Georges Labazée ne soient « ni rabotés, ni rétrécis ». Tout cela devant être mené « sans clientélisme ».

Le regard de l’Abertzale Alain Iriart veut, lui aussi, se montrer vigilant. Par exemple sur la LGV, et même si la tournure prise récemment par ce projet, retoqué par la commision d’enquête, ne manque pas de le réjouir. Ou encore sur le dossier d’intercommunalité unique du Pays Basque pour lequel « l’année 2015 » sera décisive.

« J’ai présenté ma candidature à la présidence de façon symbolique » explique-t-il. « Je veux souligner par ce geste l’importance des voix qui se sont exprimées en faveur des candidats EHB. »

Les présentations sont faites, et les premières cartes abattues. Pour que personne n'ignore rien de ce qui se passe, tous les conseillers départementaux feront partie de la commission permanente, annonce Jean-Jacques Lasserre.

Reste à élire les quatre vice-présidents évoqués un peu plus tôt. Il s’agit, dans l’ordre, de Max Brisson (UMP, Biarritz, chargé des finances) , Denise Saint Pé (MoDem, Orthez, chargée de l'administration), Charles Pelanne (UDI, Luy et Coteaux du Vic-Bilh, chargé des routes et de l'aménagement du territoire) ainsi que de la paloise Josy Poueyto (MoDem, chargée du social et de l'éducation). Le groupe de gauche va s’abstenir.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
722
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
François | 02/04/2015

Il ferait mieux de s'occuper des routes(ex N10 à Bidart) ou traversée impossible de St jean de luz de juin à septembre (gratuité autoroute entre Biarritz et Urrugne)

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !