aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Les sénateurs Périgourdins sortants lancent leur campagne

25/08/2014 | Claude Bérit Debat et Bernard Cazeau, les deux sénateurs socialistes sortants ont lancé aujourd'hui la campagne des sénatoriales en Dordogne.

Claude Bérit Debat et Bernard Cazeau, les deux sénateurs socialistes de Dordogne ont lancé leur campagne

Concordance d'actualité, à peine quelques heures après l'annonce de la démission du gouvernement, Bernard Cazeau et Claude Bérit-Debat, les deux sénateurs sortants de la Dordogne organisaient une conférence de presse de lancement de la campagne des sénatoriales. L'élection aura lieu le dimanche 28 septembre en préfecture. Malgré la situation politique que vit notre pays, qu'ils n'ont pas manqué de commenter, les deux parlementaires affichent une certaine sérénité, préférant évoquer leur bilan et une campagne responsable qu'ils entendent mener auprès des élus locaux.

"Nous ne sommes peut être pas si en danger que cela", indique Bernard Cazeau, sénateur socialiste sortant, qui lançait ce matin la campagne des sénatoriales. Actuellement, le département de la Dordogne compte deux sénateurs socialistes : Claude Bérit Debat, élu depuis 2008, vice président de la commission économique de la Haute Assemblée et Bernard Cazeau, membre de la commission des affaires sociales et aussi président du Conseil général de la Dordogne. L'élection sénatoriale aura lieu le 28 septembre. 1339 grands électeurs, maires et élus locaux, devront se prononcer. Pour le moment, les verts, le PS et l'UMP ont annoncé des candidatures. En Dordogne, comme dans les 59 départements où il y a deux sièges à pourvoir, il s'agit d'un scrutin uninominal à deux tours.
Les deux parlementaires socialistes affichent une certaine sérénité, malgré la grave situation politique que connait actuellement notre pays. Actualité oblige, ils n'ont pas manqué de réagir à l'annonce de la démission du gouvernement. Selon Bernard Cazeau, "on ne peut pas voter en conseil des ministres et émettre publiquement des critiques, c'est difficile au sein d'une équipe." Sur la même longueur d'ondes que son collègue, Claude Bérit Debat, estime que "l'on est dedans ou dehors." Les deux parlementaires font siennes la phrase de Jean-Pierre Chevénement: "un membre du gouvernement quand il n'est pas d'accord, ferme sa gueule ou s'en va."

Réforme territoriale, question centraleLes deux sénateurs de la Dordogne continuent à apporter leur soutien au gouvernement et à la politique qu'il mène malgré des débats, parfois vifs au sein du parti socialiste et des groupes parlementaires. Concernant les sénatoriales, les deux parlementaires veulent une campagne responsable et de proximité, auprès des élus locaux et particulièrement ceux des territoires ruraux. Accompagnées de leurs deux suppléantes, Cécile Labarthe et Anick Carot, maire d'une petite commune rurale, les deux sénateurs ont programmé 18 réunions de terrain, entre le 27 août et le 25 septembre, à l'échelle des nouvelles intercommunalités.Et parmi les sujets centraux qui ne manqueront pas d'être évoqués : la réforme territoriale, qui constitue la question centrale de ces sénatoriales. Depuis de nombreuses semaines, les deux sénateurs périgourdins expriment des réserves sur cette réforme et surtout sur la volonté de supprimer les conseils généraux en milieu rural. "Nous nous mobiliserons contre tout ce qui pourrait être excessif à l'encontre du monde rural. Dans les territoires ruraux, les Conseils généraux sont essentiels à la proximité et à la redistribution financière des communes." 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
553
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Paul MR | 26/08/2014

Pour la citation, la paternité de l'expression "ça ferme sa gueule ou ça s'en va" va plutôt à Jean-Pierre Chevènement pour sa démission en 1983.

YVARD | 26/08/2014

Après vérification, vous avez raison, la correction va être faite.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !