Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les territoires ruraux, une priorité pour la Région !

12/04/2019 | Revitalisation des centres-bourgs, Droit à la Justice, logement des jeunes, rénovation des lignes ferroviaires… au menu de la plénière des conseillers régionaux

Assemblée plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

« Appréhender les défis des territoires ruraux sur des thématiques originales ». Tel est le dessein de la plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, en ce vendredi 12 avril, énoncé par Alain Rousset, le président. En effet, au menu de cette session pas moins d’une trentaine de dossiers allant du Droit à la Justice au logement des jeunes en passant par le réseau ferroviaire ou encore la revitalisation des centres-bourgs…

Alain Rousset, le président de la Région, souhaite agir sur les logements et les commerces, prioritairement, pour revitaliser les centres-bourgs. Pour ce faire, « nous allons mettre en place des dispositifs d’accompagnement et d’ingénierie afin que les commerces réouvrent et que les logements soient réhabilités. » Entre 2001 et 2014, à l’échelle nationale, la vacance commerciale des centres-villes est passée de 6,1 % à 10,4 %. « A la Région, nous avons la conviction que les territoires sont l’avenir d’une région dynamique et équilibrée, ils composent la colonne vertébrale par laquelle circule la vitalité de notre région. Le Conseil régional se doit de les accompagner pour garantir des conditions d’accueil et une qualité de vie déterminant leur attractivité », tient à préciser Martine Pinville, conseillère régionale en charge de la revitalisation des centres-bourgs et des centres-villes. L’action de la Région s’effectuera sur trois échelles différentes. Tout d’abord, envers les villes moyennes. Elle apportera son soutien au dispositif gouvernemental « cœur de ville » qui concerne en Nouvelle-Aquitaine 22 villes et agglomérations moyennes dont leur centre présente des phénomènes de dévitalisation. Ensuite, envers les petites villes. Là, la collectivité mettra à disposition de ces communes -une trentaine- son expertise d’ingénierie, accompagnera à la mise en place d’actions collectives et individuelles relatives au commerce et à l’artisanat et de projets innovants. Enfin, envers les bourgs. Le soutien régional s’adressera aux territoires bénéficiaires d’un contrat de cohésion et de dynamisation -une cinquantaine- et se formalisera en accompagnant à la mise en place d’une ingénierie dédiée ainsi que d’un poste de chargé de mission thématique. Ces actions seront engagées sur la base du volontariat des villes et bourgs.

Logement : 8 400 places pour les jeunes
Aussi, toujours dans l’esprit de développer l’attractivité des centres-bourgs, « notre ambition aujourd’hui est de développer une offre locative alternative de qualité destinée aux jeunes dans les territoires éloignés des centres urbains pour une attractivité renouvelée des centres-bourgs et un accès à l’emploi simplifié », souligne Anne Gérard, conseillère régionale en charge de la jeunesse, de la mobilité internationale, du logement des jeunes et de la vie étudiante. Dans cet esprit-là, le Conseil régional a construit un règlement d’intervention sur le logement des jeunes qui vise à créer 8 400 places d’hébergement d’ici à 2030 (3 000 places sont déjà programmées jusqu’en 2020) à loyer maîtrisé pour étudiants et jeunes. Ainsi, la collectivité souhaite améliorer les conditions d’accueil des jeunes en formation, redéployer le dispositif d’hébergement en chambres chez l’habitant comme outil de développement territorial, renforcer la caisse d’avance du premier loyer pour assurer une entrée dans le logement « en toute sérénité » et mettre en place une fondation du logement des jeunes.

Un Plan directeur pour sauver les petites lignes ferroviaires
Autre sujet traité lors de cette session, et non des moindres, le plan d’investissements du réseau ferroviaire à l’horizon 2027 « pour sortir enfin de l’impasse mortifère du réseau ferré régional ». En effet, « l’état du réseau ferroviaire néo-aquitain est aujourd’hui extrêmement dégradé notamment pour les lignes de desserte fine du territoire et les lignes régionales. Face aux urgences en matière de mobilité et à l’enjeu de survie de plusieurs lignes ferroviaires, la situation exige un effort collectif exceptionnel des partenaires concernés que sont l’Etat, la Région, SNCF Réseau et les collectivités. » Afin de répondre à ce dessein, la Région a décidé de proposer à ses partenaires un Plan directeur de sauvetage et de modernisation du réseau ferré régional à mettre en place sur les contrats de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020 actuels et le prochain CPER 2021-2027. Les moyens financiers nécessaires à la remise en état du réseau ferré ont été évalués par SNCF Réseau à 3 Md€ dans les 10 ans à venir, dont 1,1 Md€ pour les lignes UIC 7 à 9 auxquels il convient de rajouter 30 M€ pour les lignes capillaires fret. Financièrement donc, il exige un effort financier conséquent de la Région se traduisant par une augmentation du rythme annuel de consommation des crédits de paiements de 33M€ à 66,5M€ sur la période 2019-2027. « Il s’agit d’un engagement volontariste du Conseil régional qui investit ainsi hors compétence 532M€. » Dans le même temps, le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelait à un rassemblement de "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", ce matin devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux. « Un rassemblement jugé comme « choquant, blessant et injuste, par le chef de file de la Région. C’est tout simplement indécent de venir chercher en défaut le plus grand bienfaiteur du monde ferroviaire ! » conclut Alain Rousset.

Gratuité des manuels scolaires : la Région a décidé d’offrir la gratuité des manuels scolaires aux lycéens des enseignements généraux et technologiques et une aide de rentrée pour l’achat du premier équipement pour les élèves qui entrent en lycée professionnel. 26, 6M€ sont engagés pour équiper en 2019, les élèves de seconde et première et en 2020, les élèves de terminale. Le dispositif équipements professionnels permet pour sa part, aux jeunes scolarisés en filières professionnelles, de bénéficier dès la rentrée scolaire d’un équipement identique pour tous et adapté aux formations suivies.

Ces mesures viennent compléter l’offre régionale en services et en ressources numériques et le chèque–livre de 20€ offert à tous les jeunes pour favoriser la lecture.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
3514
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !