aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Les tombeurs des socialistes landais

31/03/2014 | Xavier Lagrave a créé la surprise en battant à Aire-sur-Adour Robert Cabé, maire PS depuis 1989 et vice-président du Conseil général

Lagrave

Représentants d'une vague bleue dans un département jusqu'ici parmi les plus roses de France, ils ont en commun d'avoir fait basculer des villes de gauche, en poussant parfois vers la sortie des maires installés depuis des décennies.

Xavier Lagrave à Aire-sur-AdourC'est sans doute le tombeur le plus emblématique de ces municipales. Celui de Robert Cabé, maire PS d'Aire depuis 1989 et vice-président du Conseil général des Landes, une pointure socialiste. Lagrave, viticulteur de profession âgé de 45 ans, a intégré le Conseil municipal d'Aire-sur-Adour en 2008 après une triangulaire dont était alors sorti grand vainqueur Cabé dès le premier tour (53%). Le score du candidat de centre-droit cette fois-ci est tout autant sans appel, avec 57,43%. "L'enfant d'Aire-sur-Adour" a désormais pour "seul objectif de servir les Aturines et les Aturins", avec "respect", "simplicité" et "modestie", a-t-il dit lors de la passation de pouvoir dimanche. Premières mesures annoncées: la baisse de 15% des indemnités du maire et la nomination de 5 adjoints au lieu de 8. De quoi faire oublier le temps où Xavier Lagrave ratait son inscription aux cantonales en 2008... et en attendant peut-être la prise de la présidence de la communauté des communes.

 

TauzinArnaud Tauzin à Saint-SeverMême duel qu'en 2008, résultat inverse. Le conseiller municipal sortant, 40 ans, peut savourer sa large victoire, fêtée au cloître des Jacobins, par 54,7% contre 45,3% au socialiste sortant Jean-Pierre Dalm, dans cette mairie à gauche depuis 25 ans. Tauzin, conserveur de foie gras à Saint-Sever, espère désormais reprendre la majorité à la communauté des communes. Le conseiller régional au physique de jeune premier n'a cessé de dénoncer "la dérive des comptes" et "les projets pharaoniques" du maire sortant, s'élevant notamment contre la nouvelle salle de basket, "symbole d'une politique dont les gens ne veulent plus". Egalement président départemental de l'UMP, il pense que "le système Emmanuelli" est en train de "se fissurer" car, selon lui, "les gens veulent des élus qui gèrent l'argent public différemment" au lieu de "cette volonté constante de gérer par des syndicats départementaux beaucoup de leur quotidien".

 

Joël Bonnet à Saint-Pierre-du-MontA 53 ans, ce spécialiste dans le crédit automobile et immobilier, devient maire de la sixième ville du département en terme de population, en devançant d'à peine 50 voix son concurrent socialiste, pourtant favori, Eric Mezrich, dans une triangulaire avec deux candidats de gauche. Arrivée à 10 ans à Mont-de-Marsan -son père étant militaire-, l'ex-trois quart et capitaine du Stade montois est un néophyte en politique. Le candidat du centre droit qui vit à Saint-Pierre depuis 1997, a bien sûr reçu dès dimanche soir les félicitations de la voisine Geneviève Darrieussecq, maire MoDem de Mont-de-Marsan, qui trouve ainsi un nouvel allié de poids pour l'agglomération du Marsan qu'elle préside.

 

Didier Sakellarides à PeyrehoradePour son premier test électoral, il ne pensait sans doute pas réussir l'exploit de battre la figure de la communes des Gaves réunis. Et pourtant  le conducteur de travaux chez ASF Vinci âgé de 49 ans, a bien réalisé l'impossible : faire chuter, même d'une courte tête (82 voix), le président du syndicat départemental d'électricité et eau (Sydec), Alain Siberchicot, maire depuis deux mandats. Si ce n'est une expérience d'élu comme syndicaliste, Didier Sakellarides venu de Perpignan et installé en 2010 à Peyrehorade, ne s'était en effet encore jamais confronté aux urnes.

 

 

AphatieMarie Aphatie à Saint-Vincent-de-TyrosseTyrosse, à gauche depuis près de 40 ans, a basculé. A 60 ans, Marie Aphatie, bientôt ex-secrétaire départementale de l'UMP (elle a fait la promesse de démissionner) en devient maire avec un score très confortable (58,75%) alors que les résultats du premier tour la donnaient mathématiquement perdante après l'union de la sortante PS Michèle Labeyrie (31,2%) avec l'autre liste de gauche (29,47%). Vivant depuis 14 ans à Tyrosse, la cousine du journaliste Jean-Michel Aphatie a par le passé été élue conseillère municipale à Dax et adjointe de Jacques Forté, c'est la première fois qu'elle était tête de liste. Elle entend désormais "faire comprendre à tous ceux qui siègent à la MACS (communauté des communes Maremne Adour Côte Sud) que le temps des dépenses inconsidérées et non justifiées c'est fini".

 

Julie Devilder
Par Julie Devilder

Crédit Photo : affichedecampagne

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
993
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !