Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Pays basque: les premiers voeux du président Etchegarray à son bébé

18/01/2018 | Le président de la Communauté Pays basque Jean-René Etchegaray avait choisi Sare pour présenter les premiers vœux de la nouvelle communauté territoriale

voeux agglo Pays basque Etchegaray

Jean-René Etchegaray, président de la Communauté Pays basque avait tenu à ce que les vœux – et le premier anniversaire — de la nouvelle agglomération Pays basque aient lieu dans un lieu parmi les plus emblématiques du Pays basque représentatif de cette nouvelle structure territoriale de 158 communes. "Permettez-moi de faire un lien particulier entre Sare, ce que nous sommes et la raison pour laquelle nous sommes ici. Nous le savons tous, c’est ici que les archétypes de la maison basque se sont définis. "Nous sommes venus ici pour évoquer une autre maison, celle qui accueille les habitants de la Communauté d’agglomération."

 

" Nous avons inventé ce qui pouvait l'être à partir du cadre légal"

La collectivité publique est donc née il y a un an et a occasionné une masse considérable de travail effectuée : réunions, débats, séminaires, conseils. "Il a fallu se fixer des règles, un pacte politique, un pacte financier, a poursuivi Jean-René Etchegaray. Nous avons « inventé » ce qui pouvait l’être à partir du cadre légal bien sûr. Nous avons tous été acteurs de l’histoire que nous avons écrite, témoins des compromis qui ont dû être trouvés, mais aussi initiateurs d’une formidable dynamique. Et tout ceci a été fait dans un délai incroyablement court, mais a été fait !"
   "Avec la création de la Communauté Pays Basque, c’est d’abord toute la gouvernance de la mobilité qui a été revisitée : un nouveau périmètre (159 communes avec Tarnos qui jouxte Bayonne), ainsi qu’une feuille de route technique et financière ont été débattus, validés, activés.  Le tram’bus 100% sera le fleuron et la colonne vertébrale de tous les réseaux urbains de transport public, et bien plus.  Avec l’extension des compétences du Syndicat des Mobilités, un processus de transfert des services interurbains et scolaires est désormais engagé. "Cela signifie que nous serons responsables du transport public et scolaire sur l’ensemble du Pays Basque dès Septembre 2018 !" a promis le président de la Communauté.   Qui sera suivi d'un plan global des mobilités sur tout le territoire afin d'analyser et  surtout trouver les solutions techniques, financières et politiques qui vont avec.  En même temps, les savoir-faire et les expériences qui se déroulent sur tel ou tel endroit du territoire seront mutualisées pour en faire profiter la collectivité et le Pays Basque dans sa globalité.  " C’est une démarche inimaginable, il y a quelques mois !", commente Jean-René Etchegaray. 

La compétence de la gestion de l'eau et les services de proximité
Parmi les nouveautés de la nouvelle structure,  la Communauté d’agglomération Pays Basque a hérité des compétences "eau et assainissement",  exercées par les anciens EPCI.  Pas moins de 114 autorités organisatrices des services d’eau sont ici répertoriés…  Avec des enjeux considérables, avec la  mise en place d'une gestion globale et intégrée de l‘eau afin d’en concilier les usages, mutualiser les compétences (eau, assainissement, milieux aquatiques, prévention des inondations) et agir à la bonne échelle, profiter des savoir-faire, de l’ingénierie existante pour apporter une qualité du service égale partout,  
harmoniser enfin les tarifs avec pour principe la solidarité et l’égalité de tous devant le service public.   " Après avoir engagé une concertation sur ce sujet, une continuité des modes de gestion et du service est assurée deppuis le 1° janvier. a rappelé le président de la Communauté.  "Pas moins de 198 000 abonnés pour l’eau potable, et 146 000 pour l’assainissement, sont concernés !  Les gros chantiers déjà engagés se poursuivront et une stratégie locale unifiée dans la gestion du trait de côte est déjà possible.   2018 sera consacré à l’organisation de ces compétences sur le territoire, à la mutualisation et à l’harmonisation des services, à l'homogénéité des tarifs, de manière à ce que cette « révolution » de l’eau, dixit Jean-René Etchegaray, soit achevée fin 2018.  

La création de la nouvelle institution la rend de fait, responsables de très nombreux services sur tout ou partie du territoire : petite enfance, jeunesse, autonomie, handicap, précarité, hébergement d’urgence, santé, sport, culture…  Depuis le 1° janvier 2017, la gestion au quotidien de ces services est assurée, " sans qu’il y ait eu la moindre interruption du service", a-t-il insisté.  Les projets engagés en 2017 se poursuivent : 3 maisons de santé pluridisciplinaires à Mauléon, Tardets, Saint Palais, 2 maisons de services à Bardos et Saint-Jean Pied de Port, un restaurant scolaire à Bidache. Mais aussi la Banque Alimentaire du Pays Basque installée à Bayonne". 

Politique linguistique, transition écologique et... l'envie d'avoir envie....

  La prise de compétence de la politique linguistique et de la culture dès février aura été un signe fort pour le président. "C'est une orientation majeure pour affirmer et valoriser l'identité de notre territoire.   Nous avons consacré de nouveaux moyens financiers, nous assurons la l'Office Public de la Langue Basque, et nous adopterons bientôt un projet de politique linguistique pour insérer l'euskara dans les politiques publiques.   De la même manière, pour la 1° fois, la culture et la langue gasconnes vont bénéficier d'un travail de fond, aves la mise en place d’un plan d'action spécifique.  Notre objectif est désormais de permettre sur l'ensemble du territoire un accès équitable à la culture et aux langues.  C'est un objectif qui est devenu réaliste et réalisable. "

Jean René Etchegaray

Parmi les politiques publiques dites transversales, le président a choisi d’évoquer la transition énergétique.  " La création de la Communauté d’agglomération Pays Basque est l’institution la plus à même de donner un sens « durable » au développement de ce territoire.   La feuille de route est clairement tracée. Le chantier est considérable, si nous voulons être à la hauteur des enjeux, pour aujourd’hui, mais aussi et surtout pour demain.   "Nous avons élargi au Pays Basque nos achats d’énergie verte, nous avons développé à la même échelle (en nous servant du travail fait initialement par le Conseil des Elus et le Conseil du Développement) des actions sur l’alimentation durable, nous avons développé les solidarités, les complémentarités, nous avons apporté de l’ingénierie aux attentes et optimisé la recherche de financement . Ce développement économique sera porteur également d'activités nouvelles favorisant par exemple les circuits courts, créateur d'emplois durables. L'agriculture et le tourisme feront l'objet de la même ambition". 
Et Jean-René Etchegaray de conclure:" On nous avait dit que nous ne pourrions parvenir à ce premier objectif… Un an après, d’autres territoires situés partout en France, viennent nous questionner sur notre capacité à accomplir nos intentions et nos projets.   - Comment faites vous ?     La réponse ? C’est d’abord l’envie. L’envie collective de faire, celle qui nous permet de franchir les obstacles, d’avancer avec pragmatisme et bon sens, mais avec une détermination certaine. Cette envie, elle nous a été transmise par nos ainés, nos prédécesseurs. Notre maison tient debout ainsi, solidement…"  

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photo agglopération pays basque

Partager sur Facebook
Vu par vous
4371
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !