Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a ms en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérome Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Biarritz veut voir la vie en bleu... et rouge en 2018

11/01/2018 | La création d'une technopole de l'Océan, la requalification paysagère de la Côte des Basques, Biarritz marque d'excellence, la transition énergétique et un joueur du Biarritz Olympique distingué.

Voeux Biarritz

Nonobstant la lente décrue de la population de la Cité impériale, la station balnéaire de la Côte basque voit la vie en bleu: la marque Biarritz s'affirme en matière touristique et économique, comme en témoignent les chiffres de son aéroport, soigne son embellissement et vise une excellence environnementale avec en bonus la création d'une technopole de l'Océan près de la Cité... de l'Océan dont la fréquentation semble décoller. Enfin.

"Faisons ensemble de 2018 une belle année de solidarité et de fraternité". C'est par cette invitation qu'à mi-mandat, Michel Veunac entouré de ses adjoints et en présence d'une copieuse assemblée d'élus et d'acteurs économiques de la ville a présenté ses vœux. En l'absence toutefois du maire de Bayonne Jean-René Etchegaray qui souhaitait être présent aux vœux du nouveau préfet qui n'a pas encore la fibre basque de ses prédécesseurs.  Des vœux consensuels afin d'effacer mieux encore une fin d'année 2017 plutôt empoisonnante pour le maire de Biarritz, (23 253 âmes) entre la destinée toujours en points de suspension de l'Hôtel du Palais, et la vente de manière plutôt légère d'un haras à proximité de l'aéroport. Révélée par un blogueur chasseur d'infos.

Trois thèmes 2017 ont donc été plus facilement rappelés d'autant qu'on les retrouvera en 2018: les premiers pas de la nouvelle institution territoriale, le méga Communauté Pays basque qui a plutôt changé la donne en matière de compétence. "Cette institution doit respecter les diversités de son territoire qui constituent sa richesse a averti Michel Veunac, l'uniformisation ou la centralisation des politiques publiques dans un même cas institutionnel représenterait l'appauvrissement d'un territoire fort de sa variété, de ses différences." De quoi alimenter , lundi prochain, les vœux du président de la Communauté Pays basque à Sare. Au nom de la décentralisation.
Deuxième thème: l'économie biarrote qui a connu des résultats enviables en matières économique et touristique. Comme en témoignera Didier Riché le directeur de l'aéroport de Biarritz Pays basque en fin de mois avec des chiffres annuels qui ont explosé ceux de l'an dernier dès... le mois de novembre, soit plus de 1 100 000 passagers. Troisième thème enfin, les grands travaux comme le TramBus, les abords de l'Hôtel du Palais et le casino.

Que sera 2018? Ambitieuse... malgré comme le regrettait le maire, "deux dispositions nouvelles et majeures qui vont constituer un changement dans le paradigme budgétaire, la suppression – avant disparition — de la taxe d'habitation et la nouvelle forme de contribution des collectivités au déficit public qui vont devoir sans tarder engager de notre part une refondation des ressources fiscales des collectivités"

Technopole de la Mer, la marque Biarritz et la transition énergétique

Ce décor un peu gris planté par le gouvernement ne remet pas en cause les grands chantiers et les grandes économies. Tout d'abord l'édification d'un centre scolaire d'excellence qui accueillera à terme plus de 200 enfants de la maternelle au primaire. Sur ce site sera creusé un bassin de rétention de 4000 m3 qui complétera le dispositif d'assainissement et protégera encore davantage le secteur nord de la Grande plage et la plage du Miramar. À ce chantier s'ajoute la requalification paysagère de la Côte des Basques qui se terminera en mai avec un accès limité des véhicules. Circulation aussi avec le TramBus de Bayonne à Biarritz qui sera la première ligne de transport public en Europe entièrement électrique sur 12 kilomètres. Comme la ville développera les énergies alternatives. Le Centre technique municipal est en partie alimenté par du photovoltaïque et le Bellevue sera climatisé, comme déjà le casino municipal par l'utilisation calorique.

C'est dans cet esprit que le maire ouvrant le chapitre économique a annoncé son engagement sur l'économie de la mer, la croissance bleue. "Celle-ci se fera en liaison étroite avec la Communauté pays basque et la Région Nouvelle Aquitaine. Sur cette économie d'avenir, Biarritz doit se positionner dès à présent. Aussi l'année qui vient verra avancer la réalisation de la technopole de la mer, implantée à  proximité de la Cité de l'Océan et qui accueillera demain de jeunes entreprises. " À propos de la Cité de l'Océan, Michel Veunac a annoncé que pour la première fois ladite cité, jusqu'à présent plutôt décriée en raison du gouffre financier qu'elle présentait jusqu'à la remise en question du contrat précédent, a accueilli 23 000 visiteurs.

Deuxième direction: le tourisme. Évidemment. La saison a été excellente comme en ont été témoins les retombées médiatiques et les voyants sont au vert. "Toutefois, a annoncé le maire, Biarritz Tourisme au cours du premier trimestre présentera une stratégie commerciale très offensive pour les cinq prochaines années, en particulier sur le secteur fortement concurrentiel du tourisme d'affaires. Une stratégie définie avec le concours des professionnels biarrots. En outre 2018 verra un nouvel élan dans la promotion internationale de la marque "Biarritz-Pays basque" et en collaboration avec l'Agence d'attractivité et de développement touristique du département et du Pays basque afin de renforcer l'attractivité et le développement de Biarritz, de la Côte et du Pays basque déjà forte l'an dernier, comme en a témoigné l'activité record de l'aéroport, deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine."

Enfin, pour conclure ses vœux le maire a honoré trois personnes: Suzanne Balié, ancienne professeure au collège FAL, et  présidente de l'Université du temps libre de Biarritz, André Maclair, qui depuis 1995 est médiateur de la ville a réglé 6500 litiges!!!
Troisième Biarrot distingué: de la fraîcheur avec Maxime Lucu, 25 ans. Le numéro 9 prometteur du Biarritz Olympique. Il mérite la médaille de la Ville: il a résigné, lui, pour trois ans au Biarritz Olympique. Comme l'a rappelé avec délectation Michel Veunac partageant le sourire, au troisième rang du président Nicolas Brusque. Comme un signe aux déserteurs des Rouge et Blanc. Mais le garçon n'a pas un cœur de mercenaire. Biarrot de chez Biarrot il a le goût de ses couleurs. Le retour de son frère Ximun qui joue à l'arrière n'est pas étranger non plus à sa signature. Des distinctions que l'on pourrait appeler "Le cocktail de Biarritz": 2/3 de troisième âge pour 1/3 de djeun's...

Michel Veunac Voeux

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6343
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !