Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

  • 19/10/18 | Hot Vienne et son colloque international

    Lire

    Dans le cadre de la saison culturelle Hot Vienne, Limoges se la joue jazz. Passionnés du jazz de renom se retrouveront lors du colloque international dédié au jazz du 22 au 24 octobre à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges. Durant ces 3 jours, les 25 intervenants se succéderont pour s’exprimer sur les figures emblématiques du genre autour de thèmes l’écriture du jazz ou son histoire à Limoges. Entrée libre et gratuite.

  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | LGV Bordeaux-Espagne : François Deluga :" pourquoi je défends le tracé n°1"

01/03/2007 |

François Deluga

Le débat public autour du projet de la Ligne à Grande Vitesse a pris fin en même temps que se refermait la page agitée de 2006. Mais, d'autres débats et prises de positions se succèdent, semaine après semaine, non sans bruit ni sans détermination...Exemple: celle de François Deluga Vice-président socialiste du Conseil Régional d'Aquitaine et maire du Teich

Quand on a de la politique et du respect des engagements pris la meilleure idée, il arrive que la solidarité au sein d'une majorité soit difficile à concilier avec la force de ses convictions. Ne cherchons pas ailleurs les raisons de la position que défend François Deluga, maire du Teich, élu du Bassin d'Arcachon, président de la communauté d'agglomération la COBAS. Et, ce n'est pas un hasard si Marie-Hélène des Esgaux, maire UMP de Gujan-Mestras, qu'il affrontera au printemps, avec la volonté de reconquérir un siège de député perdu en 2002, le rejoint sur sa position en faveur du tracé par l'Ouest.

Le seul tracé que je puisse défendre...

Ecoutons l'intéressé : «D'abord je tiens à direque je suis favorable à la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique, mais que je considère que, des trois tracés, le seul que je puisse défendre, et qui pour moi correspond à l'intérêt général, est le tracé n°1, celui qui dessert le Bassin d'Arcachon.
D'une part, en tant que Vice Président du Conseil régional, chargé du Schéma Régional d'Aménagement du territoire, le SRADT, j'affirme que le choix du tracé n° 3 par l' Est des Landes, Captieux et Mont-de-Marsan, n'est pas un bon choix. Faire passer une LGV à l'horizon 2020 dans une zone où il y a le moins d'habitants et le moins d'activités, quelques 50.000 habitants d'un côté, 150.000 à 180.000 de l'autre, celui du Bassin, cela ne correspond pas à un choix d'Aménagement du Territoire mais de lobbying politique où nous retrouvons, côte à côte, le Président de la Région, le maire de Bordeaux, les élus des Landes autour d'Henri Emmanuelli et une ville comme Mont-de-Marsan. D'ailleurs, je ne conteste pas à celle-ci le droit de vouloir le TGV mais...
En tant, d'autre part, que chargé de l'Environnement au Conseil régional j'ajoute que le tracé n°1 est le moins lourd de conséquences ; il ne massacre pas le cœur de la Haute Lande et surtout il ne coupe pas le Parc Naturel Régional des landes de Gascogne en deux. Quand j'étais président du Parc j'ai élaboré et fait approuver la Charte du Parc. Le tracén°3 n'est pas compatible avec nos engagements pour le Parc cet ses habitants. Alors, il faut être cohérent dans son engagement en faveur du développement durable.
Enfin, en tant qu'élu local du Bassin d'Arcachon et conseiller régional sur la huitième circonscription, je sais que tout le Bassin veut conserver le TGV. Aujourd'hui, quand il prend la direction du Sud, de l'Espagne, il s'arrêteà Biganos. On nous parle d'Aménagement du Territoire et on va demander aux habitants du Bassin et à tous ceux qui le fréquentent, tous les touristes qui y viennent, de prendre un Train Express régional, un TER pour revenir à Bordeaux prendre le TGV ?... On va investir de l'argent public pour supprimer un service qui existe ?...Lorsque j'étais député (1997-2002) nous avons eu un débat à Captieux, à propos de l'autorouteA 65 Langon Pau, et un accord général pour qu'il n'y ait pas de tracés destructeurs. Cette autoroute va voir le jour. Et Captieux va être coincé par surcroît, dans un vrai triangle ferroviaire. La parole donnée, à l' époque par les Pouvoirs publics, je la défends. »

Joël Aubert.

Partager sur Facebook
Vu par vous
460
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
TERS | 06/02/2007

L'article concernant la position de M. Deluga sur la LGV est tout à fait interessant. Quel dommage qu'on ne puisse pas l'imprimer pour le conserver dans un dossier. Comment cela se fait-il???

laurent Dufourcq | 13/02/2007

Et qu'en pense le CESR ? Puisqu'on parle d'avis, quel est donc celui proposé par cette institution représentant la société civile (Syndicats de patrons et de salariés, monde associatif, représentants citoyens...)?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !