18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | LGV Bordeaux-Toulouse : l'enquête publique débutera en juin 2014

08/11/2013 | Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine, a tenu hier avec Réseau Ferré de France une réunion sur le Grand Projet ferroviaire du Sud Ouest (GPSO).

La LGV Bordeaux-Toulouse est très attendue par les élus

Récemment, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a officialisé la future mise en service de la LGV Bordeaux-Toulouse en 2024 et de la LGV Bordeaux-Dax en 2027. Mais, de nombreuses questions restaient en suspens. Mécontents, les élus l'ont fait savoir. Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine, a donc tenu jeudi 7 novembre avec Réseau Ferré de France et les services de l'Etat concernés une réunion pour faire le point sur le Grand Projet ferroviaire du Sud Ouest (GPSO).

Le préfet d'Aquitaine l'a confirmé hier. Les enquêtes publiques pour les LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax seront lancées dès le mois de juin 2014 pour une durée de 4 à 8 semaines. Si l'on en croit RFF, ces enquêtes publiques concerneront 113 communes. Ensuite, les commissaires enquêteurs disposeront d’un délai d’un mois pour remettre leurs conclusions. Il restera un après, aux préfets pour signer les déclarations d’utilité publiques pour la sortie de Toulouse et celle de Bordeaux, ce qui nous mène à la fin de l’été 2015. Il faudra enfin attendre le décret du Conseil d'Eta, qui devrait intervenir au printemps 2016.

L'Europe au secours de GPSO ?Mais, Michel Delpuech est bien conscient "qu'il pourra y avoir des recours" et sera vigilant à ce que les procédures ne prennent pas de retard. C'est une certitude quand on sait que les acquisitions foncières concernent 4 800 hectares et 400 bâtis sur 5 départements... Ceci dit, il y a aussi encore quelques incertitudes financières. L’écotaxe devait alimenter l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France (AFITF). Avec sa suspension, c'est un budget non négligeable qui disparaît. Mais, le préfet compte sur l'Europe pour faire face, car les lignes Bordeaux-Dax et Dax-Espagne font partie d’un des neuf futurs corridors prioritaires de transport européen.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
halloy | 10/11/2013

J'aime l'euphémisme "quelques incertitudes financières" !! Et que vient faire le Bordeaux-Toulouse dans le Dax-Espagne ?? C'est un barreau parfaitement inutile et coûteux qui ne sera jamais rentable alors qu'il serait possible de moderniser les voies actuelles pour un coût bien moindre ! Quelle patte veut-on graisser ?? Quant à l'Espagne, vu sa situation économique, je doute qu'elle puisse construire des LGV actuellement ! Il y a bien d'autres priorités mais les politiques ne voient que leur nombril et la trace qu'ils pourront laisser ... quitte à encore aggraver la dette publique ! Quand donc aurons-nous un politique qui agisse en bon père de famille ?? Bordeaux-Toulouse, c'est de la gabegie, et je pense qu'on va s'en mordre les doigts ! mais ce ne seront pas les élus qui devront payer pour leurs erreurs, c'est nous ...

Roland | 11/11/2013

Comme souvent un article sur le GPSO, qui oublie certaines informations capitales.

Capitales comme le financement. Le GPSO dans sa totalité, c'était un projet qui avoisinait les 18 milliards d'€, sans le barreau de Pau. Depuis 2009, et le protocole de financement de Tours Bordeaux, la répartition n'est plus définie. On sait que ce ne sera plus un PPP, au vu de la difficulté de la concrétisation de celui de Tours Bordeaux. Sur ce tronçon le privé n'apporte plus que 29% de l'argent (au lieu de 50%) avec une garantie de rentabilité de plus de 15% par an. Pour le public dont RFF, c'est de l'investissement à fond perdu, sans le moindre retour sur investissement. Ceci sans compter les diverses subventions de fonctionnement, que perçoivent les opérateurs comme la SNCF. sur le GPSO, Pour financer le GPSO, il n'y aura plus que deux collectivités, l'Aquitaine, et midi Pyrénées. Elles devraient apporter à elles seules 50% du budget. L'Europe aura une participation marginale au vu de son budget encore réduit, et du nombre de projets prioritaires qu'elle soutient.

Un autre problème se pose une déclaration d'utilité publique a une durée de vie très limité dans le temps. Ainsi, nous pouvons nous demander pourquoi une telle précipitation pour des travaux qui auraient lieu en 2027? N' y aurait il pas là un moyen de faire revenir les financements promis des collectivités du Sud de Bordeaux pour Tours Bordeaux, contre la réaffirmation de promesses fumeuses. Payez Tours Bordeaux, comme prévu, et vos successeurs moins vieux que vous verront le GPSO.

halloy | 11/11/2013

@Roland, vous suggérez que le Bordeaux-Toulouse ne serait accepté que pour jeter de la poudre aux yeux afin que le financement du Tours-Bordeaux soit bouclé, quitte à "l'oublier" après ? Ah, ce serait trop drôle ! Mais je pense à ceux qui habitent sur le tracé et qui ne savent toujours pas à quelle sauce ils vont être mangés ... M'enfin, c'est dingue ! Ils ont commencé les travaux avant même de s'assurer qu'ils avaient les sous ! J'imagine que je fasse venir une entreprise chez moi sans avoir la certitude de pouvoir la payer, on me traiterait d'inconséquente ...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
La MSP de Monflanquin Politique | 18/10/2017

« La baisse vertigineuse du nombre de médecins n’a pas eu lieu ! » Joël Hocquelet, vice-président du CD47 en charge de la démographie médicale

Maison du Département Politique | 17/10/2017

Charente-Maritime : le très haut débit et le DOB en tête des débats de la session d'automne

IJBA Politique | 10/10/2017

A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

Virginie Calmels Politique | 09/10/2017

Région Nouvelle Aquitaine : l'opposition fait les comptes

Jacqueline Gourault était l'invitée de l'Union des maires de la Dordogne Politique | 07/10/2017

Jacqueline Gourault a tenté de rassurer les élus locaux

TGV Politique | 06/10/2017

Tribune Libre: Liaisons TGV, illusions LGV

Nouvelle-Aquitaine THD Politique | 03/10/2017

Fibre : la Nouvelle Aquitaine met les doigts dans la prise

PosteCD40 Politique | 03/10/2017

Mieux vieillir à domicile : vers la généralisation du test landais avec la Poste

Didier Delanis Président de la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne CIED Moyenne Garonne Politique | 29/09/2017

« Pour l’Europe soyons déterminés ! » Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe/CIED 47

Lancement d'EMPLEO par Mikel Antón, Dir Affaires Européennes du Gouv. Basque, Izaskun Goñi, DG Politique Économique, Commerciale et de Travail du Gouv. de Navarre et Andde Sainte-Marie, conseiller rég Montagne et Pastoralisme Nouvelle-Aquitaine Politique | 27/09/2017

Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre travaillent à un bassin d'emploi eurorégional

Les élus des deux Charentes Politique | 27/09/2017

Les deux Charentes se penchent sur le réseau ferroviaire

Martine Jardiné Politique | 25/09/2017

En Gironde, un nouveau schéma de développement social en préparation

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat Politique | 25/09/2017

Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques Politique | 24/09/2017

Sénatoriales : la gauche recule dans les Pyrénées-Atlantiques

MLubin Politique | 24/09/2017

Dans les Landes, le PS conserve ses deux sièges de sénateurs