Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | LGV: La majorité départementale des Landes monte au créneau

07/07/2017 | Huit élus socialistes landais (1)appellent à la "mobilisation"

TGV

Au lendemain de la décision du tribunal administratif de Bordeaux, annulant la Déclaration d'Utilité Publique d'une partie de la LGV au sud de Bordeaux, et des déclarations des responsables de l'exécutif, le président de la République, le premier ministre Edouard Philippe et son ministre d'Etat Nicolas Hulot, annonçant la fin des grands projets ferroviaires, les élus socialistes landais, à commencer par le président du département Xavier Fortinon, viennent de communiquer leur réaction en manière d'inquiétude. Nous la publions en guise de contribution à un dossier qui est loin d'être refermé.


"Depuis de nombreuses années les élus des principales collectivités du département des Landes ont exprimé leur soutien aux projets de ligne à grande vitesse reliant les pays du nord de l’Europe au sud de l’Espagne, via Paris, Bordeaux et Madrid. Ils ont donc approuvé le projet LGV de GPSO assurant la liaison de Bordeaux vers Toulouse et Hendaye et salué positivement la signature par l’ancien ministre des Transports, Alain Vidalies, de la Déclaration d’Utilité Publique sur le tronçon Bordeaux-Dax.
 
Aussi nous déplorons la récente décision du Tribunal administratif de Bordeaux annulant la DUP d’un tronçon de la future LGV Bordeaux/Toulouse. Le motif invoqué d’une supposée incertitude de financement aurait dû être mieux analysé, eu égard aux premiers engagements de l’Europe sur les aménagements ferroviaires au sud de Bordeaux. L’Etat a décidé de faire appel de cette décision d’annulation. Nous nous en félicitons.  
 
Nous sommes en revanche très inquiets des déclarations récentes du Président de la République Emmanuel Macron et de son Ministre d’Etat Nicolas Hulot qui semblent condamner tout nouveau grand chantier de ligne à grande vitesse, et donc le projet GPSO, malgré les engagements antérieurs pris par l’Etat, la Région et la SNCF.
 
Cette section devra-t-elle être l’une des dernières à ne pas être à grande vitesse entre la péninsule ibérique et le nord de l’Europe ? Ce n’est pas envisageable sauf à prendre le risque d’obérer le développement économique du sud de l’Aquitaine et des Landes, sauf à annihiler des perspectives de croissance et d’emploi réelles, sauf à condamner les populations à subir éternellement des murs de camion multipliant par là même les risques.  
 
L’absence d’une nouvelle ligne au sud de Bordeaux empêchera en effet la montée en puissance à terme du trafic de fret mais aussi le développement des liaisons ferroviaires de proximité en TER.  Voilà la réalité.  
 
Le silence sur ce dossier de la présidente de l’Agglomération de Mont-de-Marsan, devenue secrétaire d’Etat du gouvernement Philippe, est aujourd’hui assourdissant et renforce notre inquiétude.
 
En conséquence, nous appelons toutes les forces vives et économiques de notre département à la mobilisation pour continuer, comme l’avait fait Henri Emmanuelli, à soutenir ce projet déterminant pour le développement des Landes.  Nous demandons au Gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour sécuriser la Déclaration d’Utilité Publique de la LGV Bordeaux/Dax et d’étudier avec l’Europe les solutions  d’ingénierie financière permettant la réalisation complète de la ligne LGV BordeauxEspagne avant 2030."

1. Xavier FORTINON, Président du Conseil départemental des Landes, Boris VALLAUD, Député des Landes, Danielle MICHEL, Sénatrice des Landes, Jean-Louis CARRERE, Sénateur des Landes, Renaud LAGRAVE, Vice-Président du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine , Elisabeth BONJEAN, Présidente de l’Agglomération du Grand Dax, Eric KERROUCHE, Président de Maremne-Adour-Côte Sud, Dominique COUTIERE, Président de la Communauté de communes Cœur de Haute-Landes

La Rédaction
Par La Rédaction

Crédit Photo : SR

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
277898
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Roland | 24/07/2017

Beau texte emblématique, d'un passé rêvé. Ces braves gens mis en place par Henri Emmanuelli montrent une fois de plus leur méconnaissance du dossier. Ils mettent en avant, tous les arguments classiques issus du rêve, de la croyance religieuse.

Nous ne répèterons jamais assez combien les nombreuses études universitaires, les rapports de diverses commissions publiques ont démontré la fausseté de ces poncifs éculés. Mais rien n'y fait, la croyance est tenace.

On est libre de penser que le bouddha s'est réincarné, que Moïse a ouvert la mer rouge, que le Christ a marché sur l'eau, ou que Mahomet ait fait jaillir de l'eau entre ses doigts. Mais on ne peut affirmer que les LGV permettront le développement des Landes ou permettront de développer le fret ferroviaire en perdition sur une ligne rénovée utilisée à 25% de ses capacités.

En fait tous ces politiques semblent préférer rêver d'une Californie Landaise des années soixante que de se colleter aux dossiers. Il est vrai que pour certains d'entre eux, de nombreux mandats limitent leur temps de lecture.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !