Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | LGV: Le Comité de pilotage du GPSO veillera à " la qualité des procédures et au respect du calendrier"

27/10/2012 | Sous la présidence du préfet d'Aquitaine, coordonnateur du Grand projet Sud Ouest, le comité de pilotage a rappelé ce 26 octobre à Bordeaux son "caractère stratégique pour les territoires"

Tgv en gare d'Agen

Michel Delpuech préfet d'Aquitaine avait convié à ce Comité de pilotage les présidents des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées Alain Rousset et Martin Malvy, le président de Réseau Ferré de France Hubert Dumesnil et les services de l'Etat. A la veille de la manifestation anti-LGV de Bayonne ce rendez vous a donné lieu à une série de réaffirmations et en particulier à celle « du respect des calendriers »

Dans le communiqué qui fait suite à ce Comité le préfet rappelle « sa volonté de veiller à la qualité des procédures et au respect du calendrier : enquêtes publiques à l'été 2013, déclaration d'utilité publique fin 2014. » Cet engagement est accompagné d'un autre rappel, celui de « la mise en place par le gouvernement d'une commission chargée de hiérarchiser les projets inscrits au Schéma National des Infrastructures de Transport. » Celle ci formulant dans un délai de six mois des « recommandations sur les principes d'un nouveau schéma national de mobilité durable, reposant à la fois sur les infrastructures et les services ds transports, dans l'objectif de répondre aux besoins de mobilité durable tout en étant réaliste sur le plan financier. Cependant ce travail nécessaire ne doit en aucun cas retarder l'avancement des procédures. »

Le Béarn et la Bigorre aussi

Cette présentation du représentant de l'Etat en charge de la coordination du dossier semble confirmer la volonté de rendre irréversible le Grand Projet Sud Ouest en l'articulant dans le temps avec l'arrivée de la Ligne à Grande vitesse à Bordeaux en 2017. Et, ceci, sans préjuger des choix qui seront faits au niveau national parmi l'ensemble des projets dont on sait qu'ils ne pourront tous être financés. Dans un souci de n'oublier personne Michel Delpuech a en outre souligné l'importance du lien entre GPSO et la desserte Béarn-Bigorre allant jusqu'à souligner l'opportunité de la faire prendre en compte par la commission d'évaluation du Schéma National (SNIT). Comprenons que le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques qui s'est interrogé sur sa participation à la réalisation de Tours-Bordeaux a reçu là une manière d'apaisement.

RFF: Une variante à l'étude au Pays basque

Quant à Réseau Ferré de France il a fait valoir son souci de concertation. En Tarn-et-Garonne avec une »évolution positive » dans les secteurs de Bressols et Auvillar, en Lot-et-Garonne où » les questions posées sur Xaintrailles et Agen ont trouvé réponse, dans le secteur de Layrac où « la concertation locale sera poursuivie après les élections municipales ».

Pour le Pays basque et singulièrement le secteur de Saint-Jean-de-luz le Copil a  « pris acte des recommandations de la mission confiée au Conseil général de l'environnement et du développement durable qui écarte la variante H462 au coût élevé et la considère comme ayant  « un impact plus fort pour les populations et les milieux naturels. » Une variante (H463) est à l'étude qui sera présentée aux communes concernées dans les meilleurs délais ; une commission consultative se réunissant d'ici fin novembre pour recueillir les avis. » RFF présentant les résultats des études de trafics , l'estimation du coût du projet et les résultats du bilan socio-économique avance le chiffre « d'une valeur nette positive de 5 milliards d'euros. » .

La Région "volontariste"

Cette mise en perspective a suscité un satisfecit de la Région Aquitaine qui évoque une  « validation ministérielle pour les derniers choix de tracé fin 2012 permettant aux enquêtes publiques d'être menées concomitamment sur les trois opérations composant le programme dès l'été 2013. » La région revendique son « volontarisme en avançant le montant financier global des collectivités d'Aquitaine (11,6 millions) pour débuter les études préalables à la déclaration d'utilité publique et les acquisitions foncières anticipées. Le président du Conseil régional Alain Rousset et son vice-président en charge des infrastructures Bernard Uthurry ont tenu à "souligner la qualité de la concertation et du travail fin réalisé par RFF et le Conseil général du développement durable pour optimiser les tracés dans des secteurs difficiles tels que le Pays Basque ou l'Agenais, en tenant compte des volontés locales; le GPSO représentant un formidable accélérateur de croissance pour l'économie régionale. Alain Rousset a ajouté qu'il se rendrait prochainement à Bruxelles " pour s'assurer du soutien de l'Europe sur ce projet stratégique au niveau européen". De son coté, le président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Vincent Feltesse a tenu à rappeler que la CUB participait activement à hauteur de 1,7 millions d'euros aux études des branches Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne, invitant par ailleurs les élus de la région à rester mobilisés pour défendre l'inscription du GPSO dans les projets prioritaires".


Par

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1056
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !