aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Libourne veut jouer un rôle majeur à la périphérie de Bordeaux

07/09/2016 | Lors de sa conférence de presse de rentrée ce mardi, Philippe Buisson, le maire socialiste de Libourne a fait le point des nombreux dossiers en cours.

Philippe Buisson, le maire de Libourne veut attirer des familles en centre ville

Philippe Buisson affiche une réelle ambition pour sa ville à travers plusieurs gros projets dont celui du Coeur de ville et celui de la reconversion des casernes. C'est un changement d'image de cette sous préfecture de 25 000 habitants qui se joue. Pour y parvenir, le maire poursuit plusieurs buts : reconquérir le centre ville par des logements susceptibles d'accueillir des familles, redonner de l'attractivité en la ville en embellissant le cadre de vie et en animant la ville. Il souhaite aussi faire de la proximité avec Bordeaux un atout en développant des partenariats avec la métropole.

 Libourne, ville sous préfecture de 25 000 habitants, vit depuis quelques temps au rythme des chantiers et des gros travaux, pour la bonne cause. Le projet du coeur de ville se poursuit avec l'instauration d'un quartier semi piétonnier." Le coeur de la bastide retrouve une seconde jeunesse et les premiers résultats, malgré la gêne occasionnée pour les commerces, sont plutôt très appréciés et la deuxième satisfaction, c'est que nous sommes dans les délais. Ce chantier devrait être achevé fin novembre, indique le maire Philippe Buisson. Presque à la moitié de son premier mandat, Philippe Buisson affiche une vraie ambition pour sa cité, qui doit contribuer au réveil de la cité. 
"Libourne est en train de se mettre debout, de se réveiller. Libourne doit également renouer avec ses différentes identités : viticole, portuaire, bastide, ville historique. Notre projet urbain trouve sa cohérence dans l'ensemble de ses identités." Lors de sa conférence de presse de rentrée de ce mardi,  a fait le point des différents travaux et opérations en cours. Autre chantier important, l'aménagement des quais et des berges à la confluence de l'isle et de la Dordogne, doit débuter fin octobre. Le choix des différents intervenants est en cours. Une résidence pour séniors avec services verra le jour dans l'ancienne caserne des pompiers qui devrait être démolie d'ici décembre. Les jeunes ne sont pas oubliés : un nouveau skate park est annoncé pour l'an prochain, l'actuel, jugé dangereux, va être fermé d'ici quelques jours. Pendant la durée du chantier, un skate park éphémère est prévu pour ne pas pénaliser les utiisateurs. La ville veut miser sur le tourisme : la quête d'une identité doit favoriser la fréquentation touristique mais encore plus la création d'une aire de camping-cars, cours Dagueys, d'une vingtaine de places avec services. L'investissement représente 530 000 euros. À cela s'ajoutent la réhabilitation complète des écoles maternelle et élémentaire du centre. 

Le dossier ESOG en bonne voieConcernant la reconversion du site de L'ESOG (l'ancienne école de gendarmerie), Philippe Buisson a confirmé, que malgré des tensions intervenues cet été, l'ambitieux projet porté le promoteur Xavier Lucas, dirigeant La Financière Vauban, était en bonne voie. Une réunion avec la DRAC, le préfet, le porteur de projet et la mairie, les Bâtiments de France a lieu ce jeudi. Pour mémoire, le projet de Xavier Lucas, comporte la création d'un hôtel 5 étoiles, d'un hôtel trois étoiles, d'un centre de congrès, d'une école de la gastronomie, de cellules commerciales mettant en valeur la filière viticole et les produits locaux. 
Ces chantiers doivent contribuer à renforcer l'attractivité de la ville. "Dans la deuxième partie du mandat, nous devons démontrer notre capacité à reconquérir l'habitat en centre ville. Et nous allons y mettre les moyens en liaison avec la CALI ( communauté d'agglomération) qui a la compétence logement. Concrètement, nous prendrons des mesures de déclaration d'utilité publique sur les secteurs qui comportent des friches immobilières ou de l'habitat délaissé. Nous prendrons contact avec les propriétaires pour qu'ils fassent des travaux qui pourront être subventionnés. Le PLU, qui sera signé en fin d'année renforcera les contraintes pour la construction de petits logements. Notre objectif est de ramener des familles dans le coeur de ville, détaille le maire."

Vers un partenariat avec la métropole bordelaiseLe 1er janvier prochain, la Cali, communauté d'agglomération du Libournais, s'agrandit en fusionnant avec la communauté de communes du Brannais. "Il s'agit d'une fusion plutôt consensuelle et sans heurts, souligne Philippe Buisson. Cette nouvelle entité de 46 communes pour près de 90 000 habitants, a un rôle à jouer dans la périphérie de Bordeaux. Libourne a des atouts à faire valoir : la bastide a vu sa desserte TGV confirmée, après une mobilisation des élus. Avec quatre allers-retours quotidiens entre Libourne et Paris, la ville conserve un atout stratégique décisif. Un million et demi de voyageurs passent par la gare chaque année, quand des milliers de personnes utilisent les cars de la gare routière au quotidien . Philippe Buisson, à la tête de cette grande agglomération, en est persuadé et aime à la dire : il veut inscrire le territoire de la Cali, dans une réflexion autour du fait péri-métropolitain et il se réjouit des propos d'Alain Juppé. "Je me réjouis des propos d'Alain Juppé, lors du séminaire de coopérations territoriales qui a eu lieu lundi à Bordeaux. Ils vont dans le sens d'un rapprochement entre la Cali et de Bordeaux métropole.  Oui, nous allons travailler ensemble, dans le respect des territoires, avec des objectifs communs sur différents sujets, la problématique des transports, la gouvernance alimentaire, le développement économique, le tourisme. Des accords de partenariat avec la métropole sont envisageables."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5506
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !