Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Ligne SNCF Royan/Angoulême : Bussereau s'en prend à la Région

13/12/2017 |

Dominique Bussereau

Si la conférence de presse du 12 décembre, préalable au à la session d’hiver du Département, a été l’occasion d’évoquer brièvement l’avenir du péage d’Oléron, il a surtout été l’occasion pour Dominique Bussereau d’évoquer les prochains sujets abordés lors du prochain conseil, dont l'avenir du réseau ferroviaire. Le président de la Charente-Maritime s’en est pris à la Région de façon plutôt virulente au sujet de la modernisation et de l'électrification de la ligne Angoulême/Royan via Saintes, dont les financements d'études complémentaires ne seraient pas assurés.

Selon Dominique Bussereau, une convention doit être signée entre les deux Charentes et la Nouvelle-Aquitaine avant le 31 décembre pour s’assurer les financements de l’Etat dans le cadre de ce projet à 2,7 millions d'euros. Le président de la Charente-Maritime assure n’avoir aucun retour de la Région, et tape du poing sur la table : « Si la Région ne signe pas, nous perdrons 1 millions 250 mille euros d'aide de l'Etat […] ce sera une déclaration de guerre ! ». Il aurait également appris que la Région « aurait demandé à SNCF Réseau de ne pas s’occuper de l’abaissement des quais à la gare de Royan pour accueillir les TGV ».

L'arrivée des TGV compromise

A la Région, l’énervement de Dominique Bussereau stupéfie Renaud Lagrave, vice-président en charge des infrastructures, transports et mobilités. L’élu régional assure n’avoir jamais eu connaissance de cette date butoir du 31 décembre. « La modernisation de la ligne Angoulême-Royan se trouve dans le contrat de plan Etat-Région, qui s’étend jusqu’en 2020 ». Le projet d’électrification, qui permettrait d’amener les TGV, est pourtant bel et bien compromis à l’instant T. « Aujourd’hui, SNCF Réseau et SNCF mobilités nous disent qu’ils n’ont pas les moyens financiers d’amener les TGV jusqu’à Royan », explique Renaud Lagrave. Et pour la Région qui gère déjà les infrastructures des TER, pas question de payer en plus les TGV, dont les infrastructures autant que les trains appartiennent à la SNCF. « Or, nous n’allons pas dépenser des millions d’euros dans des travaux dont le but est d’accueillir des TGV si c’est pour qu’ils n’arrivent jamais. » Idem pour les travaux d’abaissement des quais de la gare de Royan, prévus pour accueillir des TGV. « Tant que la SNCF ne pourra pas nous garantir l’arrivée des TGV, les travaux ne se feront pas », prévient Renaud Lagrave, avant de rappeler avec un certain agacement : « Nous avons déjà 1,2 milliard d’euros à sortir pour la seule remise en état du réseau ferroviaire. Aujourd’hui, nous en sommes à un point où l’on tente juste de sauver de la fermeture pure et simple plusieurs lignes TER de Nouvelle-Aquitaine… » Autant dire que le projet n’est pas la priorité. « C’est un sujet qui a toute notre attention, et nous restons à la table des négociations », assure pourtant Renaud Lagrave. « Je suis tout prêt à signer un courrier commun avec Dominique Bussereau pour demander à SNCF Réseau et SNCF Mobilité de tenir leurs engagements. » 

Mise à jour le 18/12/17 : Sans trop de surprise, la réponse du président de Région ne s'est pas fait attendre longtemps. Dans un courrier daté du 14 décembre, Alain Rousset réitère l'engagement de la Région auprès des projets en Charente-Maritime. Mais il rappelle également qu'un audit restitué cet été a révélé un besoin de 1143 millions d'euros pour seulement régénérer les lignes régionales ces dix prochaines années. Ajouté au désengagement de la SNCF sur l'entretien de 50% des lignes régionales, "le budget régional se trouvera fort impacté et la situation peut être qualifiée de critique", prévient-il, "une priorisation des projets devra être opéré". Et de rappeler à l'instar de Renaud Lagrave, que certaines lignes doivent être sauvées d'urgence, sans quoi elles fermeront : Limoges-Angoulême (160M€ de travaux à investir), Périgueux-Agen (140M€), Libourne-Bergerac (91M€); La Rochelle-La Roche-sur-Yon (48M€). Alain Rousset invite Dominique Bussereau a se rapprocher de SNCF Voyages pour "négocier le plus amont possible une convention de desserte de la ligne Angoulême-Saintes-Royan [en vue de] garantir les bonnes conditions de dessertes et de financements visés".

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
15421
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !