18/08/22 : Eric, fondateur de Rediv à Hastingues (Landes), interviendra au cours de l'émission Capital, dimanche 28 aout à 21 h 10 sur M6. Une émission consacrée aux discounteurs qui bénéficient du boom de l'occasion, un marché qui devrait doubler d'ici 2025.

18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Fete de la terre des Jeunes agriculteurs de Gironde

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Gironde et de la Vallée du Dropt organisent la Fête de la Terre ce dimanche 21 août à partir de 10 h, à Monségur, lieu-dit Prés de Nujons. Au menu le 66 ème concours départemental de labour, des démonstrations de matériels agricoles, une restauration concoctée par les JA, des jeux pour enfants et un marché de producteur. Sans oublier lancer de bottes de paille, courses en brouette, pêche à la ligne... Temps de convivialité entre citadins et ruraux, cette journée est aussi l’occasion de partager autour d'une passion.

  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Limoges Métropole bascule à droite avec l’élection de Guillaume Guérin

08/07/2020 |

1

Guillaume Guérin, chef de file des Républicains en Haute-Vienne, a été largement élu à la présidence de la Communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au candidat socialiste Gaston Chassain, maire de Feytiat, qui en totalise 26. Alors que la présidence de l’agglo avait échappé à la droite en 2014 après l’élection d’Emile Roger Lombertie (LR) à la mairie de Limoges, Limoges Métropole bascule pour la première fois à droite, suite logique de sa réélection.

Guillaume Guérin, ex-premier adjoint de Limoges Métropole sous la mandature précédente de Jean-Paul Duret et actuel maire adjoint de Limoges en charge des finances, accède à la présidence de Limoges Métropole (208 000 habitants). A 33 ans, le patron départemental des Républicains est élu à une large majorité raflant 47 voix contre 26 au candidat socialiste Gaston Chassain, maire de Feytiat qui était vice-président en charge de l’économie à la communauté urbaine, tandis qu’un bulletin nul a été glissé dans l’urne. Vingt communes font partie de Limoges Métropole ce qui représente 74 élus communautaires. Grâce au score de la droite à Limoges, 30 sièges étaient déjà assurés pour Guillaume Guérin, lui donnant une bonne longueur d’avance, il ne lui manquait que huit voix pour remporter la majorité absolue. Mais il pouvait aussi compter sur les douze voix apportées par Fabien Doucet (droite), le nouveau maire de Panazol, Sébastien Larcher (centre), le nouveau premier magistrat de Couzeix et celles de Gilles Bégout (ex PS), réélu à Isle soit 42 voix possibles sachant que onze maires ont été élus sans étiquette. Avec 47 suffrages, Guillaume Guérin a donc fait le plein des voix et rallié même au-delà de son camp.

Volonté d’ouverture

En guise d’apaisement et d’ouverture après une mandature agitée qui avait vu s’affronter durant cinq ans l’ancien président de l’agglo Gérard Vandenbroucke (PS) et Emile Roger Lombertie il a, en début de séance, proposé aux élus de gauche une co-gestion leur offrant six vice-présidences sur les quinze à savoir, la première vice-présidence, les finances, les transports, l’écologie, l’alimentation et l’attractivité touristique et commerciale à condition qu’ils ne présentent pas de candidat. Bien que Gaston Chassain ait également appelé au consensus et à l’ouverture, sa candidature a rebattu les cartes. Cinq vice-présidences devraient finalement revenir à la gauche, un seul candidat étant proposé pour chacune, en l’occurrence à Bernard Thalamy, Gilles Bégout, Emilie Rabeteau, Pascal Robert et Gaston Chassain.  « Les gens qui nous ont élus ne comprendraient pas qu’ils ne soient pas représentés » soulignait-il dans son discours de candidature. Guillaume Guérin a dit « regretter que la main tendue à gauche n’ait pas été acceptée. » Pour le poste de premier vice-président, Guillaume Guérin a proposé la candidature de Bernard Thalamy, maire d’Aureil qui est la plus petite commune de Limoges Métropole (1004 habitants), une candidature entérinée par 50 voix. La deuxième vice-présidence revient à Emile Roger Lombertie (50 voix), la troisième à Gilles Bégout (maire d’Isle, 50 voix), la quatrième à Fabien Doucet (maire de Panazol, 50 voix), la cinquième à Gilles Toulza (adjoint à Couzeix 52 voix), la sixième à Catherine Mauguien-Sicard (adjointe à Limoges, 52 voix), la septième à Jean-Luc Bonnet (maire du Vigen, 50 voix), la huitième à Gaston Chassain (maire de Feytiat, 40 voix). La neuvième  à Émilie Rabeteau (maire de Condat-sur-Vienne, 44 voix), la dixième àJean-Marie Lagedamont (adjoint à Limoges, 52 voix), la onzième àPascal Robert (maire de Verneuil-sur-Vienne, 63 voix), la douzième à Sarah Gentil (adjointe à Limoges, 48 voix) la treizième à Philippe Janicot (maire de Boisseuil, 54 voix),la quatorzième à Sylvie Rozette (adjointe à Limoges, 50 voix) et la quinzième à Vincent Léonie (adjoint à Limoges, 44 voix).

Le conseil communautaire est donc largement renouvelé avec neuf nouveaux vice-présidents mais on est encore très loin de la parité puisque seulement quatre femmes sont élues. 

Une ascension rapide

En quelques années, Guillaume Guérin a tracé son chemin pour accéder aux postes clés de la ville. Ce proche de François Baroin avait milité au syndicat étudiant UNI puis rejoint la campagne du candidat UMP aux législatives Alain Marsaud en 2007. Il lui succédera à la tête de la Fédération UMP de la Haute-Vienne à seulement 26 ans. Ce passionné de pêche et de chasse a milité pour la candidature d’Emile Roger Lombertie aux municipales de Limoges en 2014, celui qui a fait basculer à droite la « Rome du socialisme » détenue depuis plus d’un siècle par la gauche. Il s’installe alors dans le poste de premier adjoint, il est également élu au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. En mars 2019, il a accédé au poste de premier vice-président à la Communauté urbaine pour assurer la fin du mandat aux côtés de Jean-Paul Duret après le décès de Gérard Vandenbroucke. En octobre dernier, il a été nommé secrétaire général adjoint des Républicains.

Guillaume Guérin ignorait jusqu’à ce matin si un candidat allait se déclarer à gauche malgré les tractations qu’il a menées ces dernières semaines.« J’avais rencontré l’intégralité des maires et j’ai, contre l’avis de certains de mes amis politiques, proposé un accord très large d’entrée avec six vice-présidences. J’offrais à la gauche la première vice-présidence, les finances et le budget, le pôle voirie transports, le pôle environnement, l’attractivité touristique et l’attractivité commerciale, je n’avais pas l’impression de me moquer d’eux. J’étais assez fier qu’on puisse aller vers une co-gestion, ils ont voulu se compter.» L’objectif était de trouver un consensus sur la présidence et les postes de vice-présidents et secrétaires. Il a dû sortir la règle à calcul. « Avec 26 voix sur 74, ça fait 35 % de représentativité sur 15 vice-présidences, soit 5 sièges, ils ont perdu un siège dans la bataille en vous voulant y aller, c’est un peu ridicule. Ils ont perdu le tourisme mais je leur ai maintenu les autres vice-présidences comme l’écologie pour Emilie Rabeteau, ingénieur environnemental, qui est à la bonne place à ce poste, et je fais fi de son bord politique. On part finalement sous des auspices pas trop mauvais. La victoire est plus large qu’en 2014 où il y avait deux voix d’écart. Je suis satisfait du score maintenant il faut qu’on travaille car il y a des enjeux majeurs que ce soit en terme économique ou pour la voirie.»

Le premier enjeu sera de faire de la pédagogie pour amener les élus vers une co-gestion de l’EPCI, une collectivité qui selon lui doit rester en dehors de toute lutte partisane pour l’intérêt commun. Le nouveau président a prévu de commander un audit financier et administratif avant de lancer de nouvelles actions. Sa priorité sera d’assurer le développement économique de la Communauté urbaine avec Limoges comme tête de pont. « Des villes de la région sont passées à des alliances vertes et très à gauche constate-t-il, des chefs d’entreprises du tertiaire s’interrogent sur les conséquences de l’arrivée de M. Hurmic à Bordeaux et s’inquiètent sur les normes pour leur implantations futures. Je vais dire aux chefs d’entreprises qu’ici le foncier n’est pas cher, de même que le coût de la vie, nous avons une qualité de vie exceptionnelle. Pour cela, il faut être totalement desservi en numérique. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire venir des entreprises et créer des emplois sur ce territoire. Certains chefs d’entreprises de villes de ce territoire regardent au sud, ce serait bien qu’ils regardent de temps en temps au nord.» Il compte faire un plan de marketing territorial pour attirer des porteurs de projets.

Si Limoges a perdu son statut de capitale régionale, l’élu régional estime que la Grande Région n’a pas pour autant oublié Limoges. «L’idée est de savoir comment tirer le meilleur de cette nouvelle grande région assure-t-il, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a alloué des aides, subventions et avances remboursables sur ce territoire comme jamais, c’est le jour et la nuit par rapport à ce qui se passait avant ! » En outre, le chantier du BHNS (Bus à haut niveau de service) lancé par son prédécesseur devrait être maintenu en fonction des résultats de l’audit financier. Il annonce enfin qu’il n’y aura pas de vacances pour les vice-présidents en charge des travaux de réhabilitation des quartiers de Beaubreuil et du Val de L’Aurence afin d’obtenir des financements auprès de l’ANRU.

Après le basculement écologiste de Bordeaux et Poitiers, Limoges est désormais la ville la plus importante de Nouvelle-Aquitaine détenue par la droite.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Limoges Métropole

Partager sur Facebook
Vu par vous
9000
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset, Président du Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine Politique | 25/07/2022

Le Grand Entretien - Alain Rousset : "Il faut être sobre, frugal. C'est une autre croissance"

Image d'illustration : train grande vitesse Politique | 20/07/2022

LGV Bordeaux-Dax - Bordeaux-Toulouse : Le GPSO n'a pas peur des ZAD

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine Politique | 19/07/2022

Alain Rousset : "Décentraliser davantage pour devenir éco-responsable"

Sylvie Marcilly aux côtés de Catherine Desprez, maire de Surgères et première vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Politique | 05/07/2022

Contournement de Marans : enfin un coup d’accélérateur déterminant

La fidèle de François Bayrou, Geneviève Darrieussecq et la tombeuse du PS, Bérangère Couillard sont désormais membres du gouvernement. Politique | 04/07/2022

Deux députées de Nouvelle-Aquitaine rejoignent le gouvernement Borne 2

TGV en gare de Bordeaux Saint-Jean Politique | 01/07/2022

Au moment de financer la LGV vers Toulouse et Dax, l’Europe hésite à payer

En séance plénière du Conseil départemental, les élus se sont prononcés sur 38 dossiers soumis au vote Politique | 24/06/2022

Haute-Vienne :un nouveau schéma autonomie pour personnes âgées ou en situation de handicap

Réunion de bilan du SRDEII le 3 mars 2022 à la Maison de la Région à Poitiers. © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch Politique | 20/06/2022

Développement économique : un schéma régional en guise de leçon au gouvernement

Urne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES dans les Pyrénées-Atlantiques : Avantage à la majorité présidentielle et une conquête de la gauche

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Ensemble! remporte quatre sièges sur cinq en Charente-Maritime

Les candidats élus dans la métropole bordelaise Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES: la métropole obtient trois députés Nupes et trois députés Ensemble!

législatives Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Gironde (hors Métropole): Le RN décroche deux circonscriptions

Genevieve Darrieussecq, Lionel Causse et Boris Vallaud, les 3 députés des Landes Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES : Le département des Landes esquive le séisme électoral du 2nd tour

Les 4 candidats élus en Haute-Vienne Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES Trois candidats de la Nupes élus en Haute-Vienne

Les 2 candidats élus de la Corrèze Politique | 20/06/2022

LEGISLATIVES En Corrèze, les deux candidats LR Frédérique Meunier et Francis Dubois élus