Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La nouvelle mairie de Périgueux livrée au printemps prochain

10/07/2012 | Le vaste chantier de la nouvelle mairie de Périgueux prend forme. Les délais sont tenus et le bâtiment d'une surface de 3000 m2 sera livrée le 5 avril 2013.

les élus Périgourdins découvrent la future mairie

En travaux depuis l'été dernier, le chantier de la future mairie de Périgueux a ouvert ses portes pour une visite guidée réservée à la presse et aux élus. Le nouvel hôtel de ville occupera les anciens bâtiments de la Chambre de commerce et d'industrie, boulevard Wilson. La municipalité a acquis ces locaux fin 2009 pour un montant de 2, 6 millions d'euros. Le coût des travaux représente 3,7 millions d'euros HT, auxquels il faudra ajouter les frais de déménagement et d'équipement. La livraison de cet édifice de 3000 m2 est programmée pour le 5 avril 2013.

Au printemps prochain, les services municipaux de la ville de Périgueux seront transférés dans les bâtiments de l'ancienne chambre de commerce et d'industrie, rue Wilson. Et ce chantier colossal, débuté en août dernier, sous la conduite de l'architecte périgourdin Paul Ségura, est en bonne voie. Les délais seront respectés. Samedi dernier Michel Moyrand organisait une visite de chantier à l'intention de la presse et des élus. L'occasion pour le premier magistrat de la ville de réaffirmer la nécessité de ce projet évalué 7 millions d'euros dont 3,7 millions pour les travaux. "C'est un investissement indispensable pour les générations futures, le plus judicieux depuis 50 ans pour une ville de la taille de Périgueux qui devrait continuer à développer sa population."
Vu de l'extérieur, peu de choses semblent avoir bougé. On voit encore sur la façade "chambre de commerce et d'industrie." Mais à l'intérieur, c'est le grand chambardement. "Nous n'avons conservé que les murs, et seulement un ou deux planchers existants, précise Paul Ségura, l'architecte. Ce travail de déconstruction débuté en août dernier est en voie d'achèvement. 80 % du gros oeuvre a été réalisé : la plupart des planchers ont été détruits, afin de répondre aux normes anti-incendie, d'accessibilité. "Dans les anciens locaux, ce n'était qu'un dédale de marches, de sols surélevés. Notre principale difficulté a été de remettre les sols à niveau." La nouvelle mairie doit être accessible aux personnes handicapées. Une cage d'ascenseur est en cours de réalisation sur l'aile gauche, coté rue Duguesclin pour desservir les différents niveaux. Ils sont au nombre de six : trois étages, un rez- de- chaussée et deux en sous- sols. Il faut encore un peu d'imagination pour se rendre compte du nouveau visage de la future mairie

Une extension pour créer l'accueil

Une extension au bâtiment va être réalisée pour servir de hall d'accueil dans de bonnes conditions. Le souhait de l'architecte est d'impulser une note contemporaine et de modernité à la future mairie. La salle des mariages occupera une partie du rez de chaussée, côté rue Wilson. L'état civil sera installé dans le prolongement sur un espace ouvert de 200 m2, avec des box d'accueil et de bonnes conditions acoustiques pour garantir la confidentialité. La future salle du conseil occupera une partie du sous sol, avec une entrée directe de la rue Duguesclin. Un patio va voir le jour à ce niveau, pour donner de la clarté à l'ensemble ainsi que des bureaux. Le deuxième sous-sol servira aux archives, le moindre espace sera utilisé.  Au premier étage, face à la rue Wilson, le maire bénéficiera d'un bureau de 56 m2. Le directeur de cabinet, le secrétariat et le bureau du premier adjoint prendront place à ce niveau. Les services financiers et les ressources humaines seront sous les toits. Les combles seront aménagés afin de réguler la température en été et en hiver.

Économie d'énergie

La nouvelle mairie sera classée en bâtiment basse consommation . " Nous allons adopter un système de chauffage réversible  mêlant pompe à chaleur dernière génération couplée avec un système au gaz de ville, qui devrait fonctionner uniquement lors des périodes les plus froides. Le système d'éclairage des bureaux sera individualisé. Il n'y aura plus de plafonniers. Les lampes ne fonctionneront que lorsque l'agent sera présent à son poste," souligne Joaquim Filippe, ingénieur au bureau d'études Intech à Marsac. La municipalité espère réaliser à terme d'importantes économies d'énergie. Selon les estimations, le bâtiment devrait consommer quatre fois moins que les locaux actuels. 
L'actuelle mairie de Périgueux occupe une surface de 1800 m2 et accueille un peu plus d'une centaine d'agents municipaux sur un total de 586). Le futur édifice aura une superficie de 3000 m2 et abritera 180 agents. Les services des sports, d'hygiène et de sécurité quitteront la Filature et rejoindront la rue Wilson. Quant à l'hôtel de ville actuel, il abritera l'office du tourisme et des associations. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
568
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !