Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

13/04/18 : Charente-Maritime : L'Hermione est arrivée dans le port de Marseille hier soir, où elle sera visible tout le week-end.

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

10/04/18 : Pascal Bellenger a été nommé Directeur des Affaires Contractuelles Partenariats de recherche de la SATT Aquitaine. Sa mission principale : développer les activités de recherche partenariale pour le compte de l'Université de Bordeaux et Bordeaux INP.

10/04/18 : En Gironde, Andréa Kiss, Maire du Haillan, quitte le P.S. pour rejoindre Génération.s. Un choix qui "n'affecte pas la pérennité de l’organisation socialiste locale", assure T. Trijoulet, le premier secrétaire fédéral.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

  • 20/04/18 | "Action Coeur de Ville" se décline à Rochefort

    Lire

    Rochefort fait partie des 222 villes retenues par l’État pour intégrer le dispositif « Action Cœur de Ville » qui lui permettra d’engager un plan de réhabilitation de l’habitat de son centre urbain en obtenant 25 millions € sur 5 ans. La municipalité, avec le concours des services de l’État, s’est déjà saisie du sujet en engageant un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre historique, dont elle présentera une première ébauche à la population lundi 23 avril à 18 h au Palais des Congrès.

  • 20/04/18 | Nouveau service chez Keolis Agen : le ticket de bus par SMS

    Lire

    Pressé, sans monnaie sur vous et vous souhaitez prendre le bus, pas de panique, Keolis Agen en collaboration avec l’Agglomération d’Agen vient de lancer un nouveau service de paiement par SMS. C’est simple et très rapide. Tout d’abord, envoyez 1v au 93047 par SMS. Ainsi, vous recevrez votre ticket sur votre mobile et vous pourrez voyager une heure sur le réseau TEMPO.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Logement social : le Département des Landes vent debout contre le projet du gouvernement

07/11/2017 | En l'absence de la droite et du centre, la motion « Pour une politique du logement, outil de cohésion des territoires et de justice sociale » a fait l'unanimité

SessionSpécialeLogement

Pour le Conseil départemental des Landes, la baisse de 1,7 milliard de crédits sur le budget logement dans le projet de loi de finances 2018, et « l'annonce phare d'une baisse mensuelle de 60€ en moyenne des APL » compensée par une remise sur loyer des bailleurs sociaux, mettent le logement social « en danger ». Retour sur une session spéciale consacrée au logement à l'assemblée locale landaise.

C'est à l'unanimité des présents que la motion « Pour une politique du logement, outil de cohésion des territoires et de justice sociale », a été votée lundi après-midi par le Conseil départemental des Landes. Mais l'opposition de droite et du centre a laissé chaises vides pendant toutes les discussions, Mathieu Ara ayant demandé dans la matinée pourquoi il n'y avait pas eu de telle session spéciale sur la loi NOTRe sous le quinquennat Hollande : « si c’est une session pour critiquer l’action du gouvernement, ce n’est pas ici qu’on doit la tenir. Le Parti socialiste peut en tenir une, dans une autre enceinte, pas aux frais de la collectivité ! Un débat, évidemment, nous sommes pour. Mais ce n’est pas vous qui fixez l’ordre du jour, qui tenez la présidence, qui choisissez les invités en informant les autres à la dernière minute », a lancé le conseiller départemental et chef de cabinet de la secrétaire d'Etat Geneviève Darrieussecq. En écho, venait en fin de journée, un communiqué du député landais En Marche, Lionel Causse, regrettant la « mise à l'écart » de parlementaires et contradicteurs. Pour lui, « les contreparties financières apportées par l’Etat ont été significativement renforcées » dans le projet de loi et « les inquiétudes des bailleurs sociaux ont été entendues par le gouvernement ».
Un frein à la construction?Ce n'est pas tout à fait ce qui ressortait du (trop?) long après-midi d'échanges à Mont-de-Marsan au cours duquel planaient plutôt les mots « incompréhension », « inquiétudes », « cataclysme », « effet domino » ou « tableau sombre »... Ainsi, le directeur général d'Habitat Sud Atlantic, Jean Elhuyar, a prédit « des lendemains difficiles pour tout le monde si le texte passe en l'état ». Du côté d'XL Habitat, Maryline Perronne a assuré que des programmes étaient à l'arrêt « dans l'attente d'y voir plus clair » et si le projet restait ainsi, de nombreuses constructions et rénovations seraient freinées voire stoppées dans ce département qui compte 7.300 demandes de logements sociaux en attente et dont l'objectif de production fixé par l'Etat atteint plus de 1.000 nouveaux logements sociaux annuels. Selon la motion votée en fin de journée, la perte en fonds propres pour les Landes est évaluée à 4,7M€ dès 2018, ce qui représente « le besoin financier pour la construction de 455 logements ».
La réduction drastique des prêts à taux zéro était aussi au centre des discussions : selon Pierre Froustey, président de la communauté de communes Macs, « on risque une recrudescence de l'habitat secondaire et un déséquilibre générationnel avec une accentuation des écarts entre le littoral et l'intérieur des terres, et des portes qui se ferment pour l'installation de jeunes ménages ou de primo-accédants ».
Tous s'entendaient pour dire que le logement n'est pas compatible avec des restrictions budgétaires. Et Xavier Fortinon, président du Conseil départemental, de s'exclamer : « On nous dit que le logement social coûterait cher à la nation ? ça coûte moins cher que les aides fiscales à l'investissement locatif ! ».

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
31579
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !