aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d' entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Macron, défenseur des « classes moyennes »

10/03/2017 | Ils étaient près de 3000, hier soir, à être venus écouter Emmanuel Macron à la salle talençaise de la Médoquine.

macron médoquine une

Étape girondine, hier soir, pour le fondateur d'En Marche et l'occasion pour Emmanuel Macron de tenter une opération de séduction auprès de l'électorat juppéiste. Mais, outre la droite modérée, le candidat s'est adressé, d'une manière plus générale, aux classes moyennes. Une base électorale avec laquelle il entend établir un « contrat » ; contrat dont il a rappelé les grands principes en même temps que les principaux axes de son programme.

Chaleureusement accueilli par Alain Cazabonne, maire Modem de Talence (et soutien engagé d'Alain Juppé dans la primaire) c'est à la salle de la Médoquine et accompagné d'élus tels que Arnaud Leroy et Florent Boudié, tous deux socialistes, qu'Emmanuel Macron a choisi d'organiser son meeting girondin. Une soirée que le candidat a souhaité débuter en rendant hommage à « deux grands Maires de Bordeaux » : Jacques Chaban-Delmas et Alain Juppé ; saluant particulièrement, au passage, la récente décision de ce dernier : « très peu de gens sont capables de faire ça ». Et une opportunité pour le candidat essentiellement rallié par des élus de gauche, d'élargir la base de son électorat.

Un programme « en chantiers »

Et c'est devant une salle comble -près de 3000 personnes venues de toute la Grande Région-, qu'il a évoqué les grands axes de son programme. Avec en ligne de mire, trois fils rouges : le renouvellement (de la classe politique avec « l’émergence de nouveaux visages venus d'horizons divers »), l'alternance et le rassemblement. « Personne ne peut prétendre demain, gouverner ou légiférer avec un parti unique. Personne ne dépasse le quart des suffrages tels qu'exprimés dans les sondages » a précisé le fondateur d'En Marche, fustigeant au passage, l'incapacité à rassembler, tant du candidat d'une « gauche qui se déchire », que celle de l'extrême droite qui « joue sur la haine et les peurs » ou encore du « triste candidat de la Droite et du centre qui marie les réactionnaires et les opportunistes ». Un renouveau politique qu'il entend organiser autour de grands « chantiers » tels que l'école et la culture (« capacité à s'émanciper dans la société »), la construction d'un nouveau modèle économique adapté aux enjeux d'aujourd'hui, la sécurité et la protection des français, le renouvellement de la moralisation de la vie publique et politique et enfin la politique européenne (« qui porte notre capacité à être dans le monde »). Un effet d'annonce peu suivi d'explications quant aux moyens concrets d'y parvenir, mais qui semble néanmoins avoir séduit le public.

Et un défenseur des « classes moyennes »

Mais à J-45 du premier tour, Emmanuel Macron se veut avant tout le défenseur des classes moyennes, « socle de (notre) société » et avec lesquelles il entend conclure un « nouveau pacte ». Un projet qui passe par la valorisation du travail. C'est à dire, pour le candidat d'En Marche, par :
-La suppression du RSI (« pour faciliter la vie des entrepreneurs »)
-Un renvoi accru aux accords d'entreprises ou de branches (« pour négocier au plus près du terrain »)
-La poursuite de sa réforme des prud'hommes
-Une politique claire des allégements de charges pour les employeurs
-La mise en place d'un système universel pour le chômage permettant la couverture de tous ceux qui entreprennent (financé par la CSG) L'objectif ? « Améliorer le pouvoir d'achat de tous ceux qui travaillent, quelle que soit leur situation ».
-La perte des droits au chômage après le refus de deux offres d'emploi correspondant aux aptitudes du candidat et un plan de formation en vue de la reconversion des chômeurs échouant à trouver du travail fait aussi partie du programme.

Autres propositions d'Emmanuel Macron « en faveur des classes moyennes »:
-L’exonération de 80% des français de leur taxe d'habitation en trois ans (« impôt injuste pesant surtout sur les villes périphériques où le travail est plus rare »)
-Une politique de santé volontariste (« pour lutter contre les déserts médicaux et favoriser le plein accès aux soins »)
-Une politique de tolérance zéro face à l'insécurité au quotidien (embauche de 10 000 policiers et gendarmes en leur donnant la possibilité d'appliquer directement des amendes pour de petites infractions et de procéder, avec injonction d'un juge à des injonctions d'éloignement du territoire.
-Défense de la laïcité, augmentation du nombre d'enseignants et division par deux du nombre d'élèves en CP et CE1 pour lutter contre « l'insécurité culturelle ».

Quant aux moyens envisagés pour la mise en place de ces mesures, point de détails. Les électeurs ont jusqu'au 23 avril pour trancher la question.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
1466
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !