Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

10/01/18 : Arbres arrachés sur le Technopole Agen-Garonne. Ste-Colombe-en-Bruilhois et l’Agglo d’Agen condamnent ces dégradations « gratuites et stupides » et souhaitent que ces actes soient sanctionnés. Une plainte sera déposée dans les prochains jours.

10/01/18 : La ville de Villeneuve-sur-Lot en Lot-et-Garonne vient de se voir décerner le label « Ville active et sportive » par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS).

10/01/18 : Oriane Guéna, l'épouse d'Yves Guéna, ancien maire de Périgueux et ancien ministre, est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 93 ans, 22 mois après son mari. Elle aussi résistante, elle avait accompagné Yves Guéna dans tous ses combats.

24/12/17 : C'est Jean-François Hirigoyen, un chef d'entreprise de 55 ans, qui a été élu par le Conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz en remplacement de Peyuco Duhart, décédé des suites d'un AVC. "De là où il est, il me guidera dans mes fonctions a-t-il énoncé.

22/12/17 : L'équipe de France féminine de handball, récemment sacrée championne du monde après avoir battu la Norvège en finale mondiale, va venir jouer en Dordogne. Ce sera en mars 2019 au Palio de Boulazac lors de la Golden League.

18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Macron président: ce qu'ils en disent

09/05/2017 | Florent Boudié député PS sortant de la 10° circonscription de Gironde soutien de Emmanuel Macron

Les réactions sont allées bon train depuis ce dimanche 20 heures et le large succès d'Emmanuel Macron. Des réactions teintées de réserves compte tenu du niveau record de l'abstention mais aussi du nombre très élevé de votes blancs et nuls qui témoignent d'un esprit républicain singulier mais réel: une manière de dire non à Marine Le Pen mais aussi de prendre, sans attendre, de sérieuses distances avec le nouveau président. En Marche est devenu ce 8 mai "La République en Marche" et a annoncé du même coup qu'il serait présent dans les 577 circonscriptions dont nous connaîtrons le nom de ses candidats jeudi En attendant, sur le terrain, tous ceux qui sont déjà en campagne comptent bien bénéficier de l'avantage d'être partis de bonne heure. Entre présidents de départements et candidats voici un échantillon de réactions de ce jour d'après.

Jean-Luc Gleyze président du Conseil départemental de Gironde

"Pour moi ce soir, une seule satisfaction : la France humaniste et républicaine s’est réveillée et s’est opposée à l’extrémisme. Ce soir, comme tous les électeurs de gauche, j’éprouve une profonde inquiétude devant les résultats croissants du Front national, fondés sur un vote d’adhésion.
Le très fort taux d’abstention, couplé à une forte part de votes blancs et nuls, illustre clairement qu’une partie des Françaises et Français ne se sont pas reconnus dans l’offre de ce second tour. Les législatives livreront à notre pays ses nouveaux équilibres et sa force d’opposition. Nous avons un Président de la République, qui ne pourra prétendre à rien sans majorité au Parlement. Car c’est bien celle-ci qui déterminera la politique conduite en France dans les cinq années à venir.
Demain, les candidats socialistes devront pour l’emporter, affirmer avec courage et conviction nos valeurs de gauche, sans hésiter, sans calculer. Les résultats en Gironde sont riches d’enseignements et doivent nous alerter. Les cartes électorales nous interrogent naturellement sur les motivations profondes qui conduisent au vote extrême.

Pour le Département, la feuille de route pour les prochaines années est claire : nous renforcerons notre action et redoublerons d’efforts dans les zones où les Girondins rencontrent le plus de difficulté. Le Département est l’institution de solidarité qui compense les déséquilibres, il est dans ces circonstances plus utile que jamais, par son travail de proximité.
Notre nouveau Président a un devoir de clarté sur les orientations de son projet pour la France. Je souhaite pour les intérêts de notre pays et de l’Europe qu’Emmanuel Macron réussisse : c’est la seule perspective pour ne pas pousser la France au bord du précipice en 2022. "

 

Florent Boudié député PS sortant de la 10°  circosncription de Gironde, rallié à Emmanuel Macron

"La victoire d’Emmanuel Macron est un tournant majeur. Elle marque une nouvelle ère face aux partis institutionnels. Elle est aussi un moment d’espérance, d’humilité et de gravité. Le plus jeune président de la République jamais élu en France a désormais le devoir de rassembler les Français pour faire réussir et défendre la France. La France a su repousser l’extrémisme avec clarté mais elle reste profondément fracturée. Il faut maintenant la réconcilier, s’attaquer à ces fractures et restaurer la force de la fonction présidentielle. La tâche est immense.

Dès aujourd’hui, plusieurs responsables des anciens partis convergeront pour imposer 5 ans d’impuissance au président de la République. Les uns appelleront à créer les conditions d’une cohabitation avec la droite dure ; les autres proposeront une nouvelle fronde protestataire. Leur seul projet sera de revenir au monde d’avant. Ma responsabilité sera au contraire de créer les conditions, en Gironde et dans le Libournais, d’un large rassemblement des progressistes pour apporter au nouveau président de la République une majorité cohérente pour agir. Dans le Libournais, l’extrême droite est arrivée en tête du premier tour de l’élection présidentielle dans plus de 70 communes sur 104. L’enjeu des 5 ans qui viennent sera de répondre à cette profonde colère qui gronde. Mais chacun devra prendre ses responsabilités à l’occasion des élections législatives devant le risque de voir le territoire Libournais basculer dans l’extrémisme au mois de juin. "

Catherine Veyssy et Bruno Marty candidats PS sur la 12 ° circonscription de Gironde

"En se déplaçant massivement, une fois encore ce 7 mai, les Françaises et les Français ont délivré un message clair et un résultat sans appel : ils ont voté pour la République. Ils ont rejeté fermement l’idéologie de la division, le discours de la haine, et le projet de la peur. A Cénac, à la Réole, et sur la 12ème circonscription comme partout en France, nos suffrages se sont très majoritairement – plus de 65% – portés sur la personne d’Emmanuel Macron ; il est dorénavant notre président et nous lui adressons de républicaines félicitations, pour sa victoire et pour sa campagne, ainsi que tous nos encouragements pour sa présidence. Nous l’enjoignons également à toujours garder à l’esprit que les dizaines de millions de suffrages qui se sont portés sur lui ne valent pas nécessairement une adhésion absolue, ni à sa personne ni à son programme ; demain, ils l’obligent au rassemblement et à la responsabilité.

Car il est aussi de notre devoir d’admettre que le résultat de l’extrême-droite, ce soir, est le plus élevé de l’histoire de notre pays. L’occulter serait une immense erreur : nous devons y faire face et nous devons, surtout, nous battre sur nos territoires, tous les jours, pour que, désormais, il ne cesse de décroître.

C’est précisément cet esprit d’unité, de rassemblement et de responsabilité qui nous guident, Catherine VEYSSY et Bruno MARTY, sur la 12ème circonscription. Territoire ô combien rural, comptant 156 communes, tous ceux qui, comme nous, y vivent depuis plusieurs décennies savent que notre mission, nous les forces républicaines, y est impérieuse. C’est là l’enjeu et le sens de notre candidature aux élections législatives les 11 et 18 prochains : nous présentons un projet érigeant la proximité et les solidarités – des Hommes et des territoires – au cœur de notre future action législative.

Parce qu’elle s’inscrit dans la longue et belle tradition républicaine de nos territoires, qu’elle est depuis des moins aussi sincère que transparente, notre candidature aux élections législatives porte le sceau du rassemblement des forces de gauche et républicaines. Nous en avons la ferme détermination et le devoir impérieux, et c’est pourquoi nous vous invitons toutes et tous, habitants de la 12ème circonscription à nous rejoindre.

C’est assurément notre responsabilité dans les mois qui viennent : vous pourrez compter sur nous. Notre campagne puis notre action législative auront, dès lors, un mot d’ordre : être votre voix pour la ruralité "

Pierre Camani, président du Conseil départemental du Lot-et-Garonne

"Cette victoire est avant tout celle de la République face à l’extrême droite.

Je salue tous ceux, quelles que soient leurs convictions, qui se sont mobilisés durant l’entre-deux-tours pour voter et faire voter contre le front national et pour Emmanuel Macron. Cette élection constitue un message d’espoir adressé au monde par la France, qui a élu ce soir le plus jeune président de l’histoire de la République.
Mais il revient aussi au nouveau président de tirer les leçons de ce scrutin.

Le score important de Mme Le Pen, particulièrement en Lot-et-Garonne, couplé au nombre exceptionnellement élevé de bulletins nuls ou blancs, démontre que cette élection n'est en rien un blanc-seing accordé à M. Macron.
Le Président de la République doit entendre la colère et les peurs qui se sont exprimées et placer son mandat sous le sceau de l'écoute, de la concertation et de l’efficacité. Il doit entendre la voix des territoires, et tout particulièrement celle des territoires ruraux.

Les élections législatives permettront aux électeurs d'exprimer librement leur choix sur le programme qui devra être engagé par le prochain Gouvernement. De mon côté, je soutiendrai avec détermination et conviction Matthias FEKL, Lucette LOUSTEAU et Guillaume MOLIERAC pour défendre les intérêts du Lot-et-Garonne à l’Assemblée nationale."

 

 

la rédaction
Par la rédaction

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
34574
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !