Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/09/20 | Pierre Hurmic salue l'entrée au Sénat de Monique de Marco

    Lire

    Réaction enthousiaste du maire de Bordeaux après l'élection en Gironde de Monique de Marco: "C’est une victoire historique pour l’écologie politique. Après avoir gagné Bordeaux, mais aussi Artigues et Carbon Blanc sur la métropole qui ont rejoint Bègles, les écologistes viennent de démontrer leur capacité de conviction sur l’ensemble des territoires girondins. Monique de Marco et le nouveau groupe écologiste porteront au Sénat, avec force et compétence, les causes du climat, du respect du vivant, de la justice sociale et des droits humains. Ils pèseront pour concrétiser rapidement les 149 propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat."

  • 28/09/20 | L'Hermione compte repartir au printemps 2021

    Lire

    L'Hermione pourrait repartir au printemps 2021, a annoncé vendredi le président de l'association Hermione-Lafayette Olivier Pagezy : « Dans le cadre du plan de relance, le ministère du tourisme a un budget pour faire la promotion de la France à l’étranger et il a bien compris le rôle d’ambassade que peut jouer L’Hermione ». Atout France travaille avec l'association sur un projet de voyage dans les pays européens «les plus susceptibles de venir chez nous», pour y porter les couleurs de la région.

  • 28/09/20 | Le traité d’unification allemande fête ses 30 ans à Limoges

    Lire

    Le 2 octobre, la Maison de l’Europe Direct Limousin fête les 30 ans du traité d’unification allemande ainsi que la présidence allemande du Conseil de l’Union Européenne. Au cours de cette journée de célébration à l’Espace Simone Veil, le public pourra découvrir l’exposition « Au coeur de l’Allemagne » et les structures travaillant dans le cadre des relations franco-allemandes. Des conférences autour de cette thématique sont également organisées. Entrée libre et gratuite.

  • 28/09/20 | L’agglo de Royan soutient les entreprises face au Covid19

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique vient de décider une aide d’un million d’euros pour soutenir la trésorerie des entreprises qui ont été touchées par la crise sanitaire. Cette subvention de fonctionnement sera versée aux entreprises de moins de 20 salariés et aux associations employeuses résidant sur le territoire communautaire. Le dossier de demande d’aide doit être déposé avant le 30 octobre et est disponible sur le site de l'agglo.

  • 28/09/20 | Eysines : un nouveau bâtiment pour le Centre Départemental de l'Enfance

    Lire

    Les travaux d'agrandissement et de modernisation du Centre Départemental de l'Enfance et de la Famille entamés en 2016 sont désormais terminés. Le bâtiment, installé à Eysines accueille depuis 1934 les enfants de 0 à 3 ans confiés à l'aide sociale à l'enfance ou nés sous X. Le bâtiment ouvrant ses postes ce vendredi 25 septembre est équipé de panneaux solaires et il est entouré d'un parc arboré. Le montant des travaux du CDEF, qui accueille chaque année une centaine d'enfants et où travaillent 77 agents, s'élève à 4,6 millions d'euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Macron Président: une victoire sans appel, mais pas sans réserve en Gironde

08/05/2017 | Emmanuel Macron l'a emporté avec 70,06% des voix. Mais derrière lui et Marine Le Pen, une 3ème voix se fait entendre en Gironde: les votes nuls, blancs et abstention ont bondit entre les deux tours.

Affichage électoral pour du 2ème tour des présidentielles du 7 mai 2017

S'il fallait résumer ce second tour des élections présidentielles vue de la Gironde, 3 éléments seraient à retenir. Primo, au niveau du département, la victoire d'Emmanuel Macron est sans appel ; battant son score national (66,06% des voix) et régional (68,65% des voix), il n'autorise pas Marine Le Pen à dépasser le cap des 30%. Deuxio, fort de ce constat, un autre s'impose, les chiffres ne sont pas homogènes sur le territoire girondin : de Bordeaux au Médoc, ou encore de Mérignac au Libournais, les résultats, s'ils laissent généralement gagner Macron, font souvent le grand écart. Tertio, s'il y avait bien deux candidats en lice, une troisième voie a largement été empruntée par les électeurs girondins. La forte progression de l'abstention, et surtout des votes blanc et nul, est patente. Un élément à garder en tête à 6 semaines des législatives.

En Gironde, comme ailleurs en Nouvelle-Aquitaine, la victoire d'Emmanuel Macron est plus affirmée qu'au niveau national : il dépasse très légèrement les 70% des voix, quand son adversaire, elle, totalise 220 269 soutiens parmi les votants, soit 29,94% des voix. Un résultat assez inférieur à sa moyenne nationale soit dit en passant. Mais pour mémoire, malgré quelques beaux scores girondins au 1er tour, elle n'était arrivée « que » 3ème dans le département, derrière Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Un Jean-Luc Mélenchon et sa troupe d' « Insoumis » qui représentaient alors presque 22% des voix. Des électeurs dont une bonne part aura sans doute tenue la parole de la consultation de l'entre-deux-tours en choisissant la voix de l'abstention, du nul ou du blanc.

Marine Le Pen souvent écrasée dans la Métropole bordelaiseEntre le 1er et le 2nd tour, l'abstention gagne en effet, 3,2 points dans le Département, passant de 19,9% à 23,1%, mais c'est surtout un spectaculaire saut en avant des votes blancs et nuls qui cumulés passe de 2,25% à 11,86%… Malgré une victoire sans appel, démontrant le cumul des votes de conviction et de raison, la défiance, tout même reste affichée envers le futur nouveau Président de la République.
Une défiance qui se lit aussi au fil des votes des territoires girondins, où l'on constate des résultats assez hétérogènes. Si dans certaines villes, notamment de la métropole bordelaise, la mobilisation anti-FN a marché à plein, avec un Emmanuel Macron écrasant régulièrement sa concurrente avec des scores dépassant souvent les 70% voire 80% des voix pour Bordeaux, Talence, Pessac, Gradignan et Le Bouscat (le record étant pour la ville centre avec 85,92% des voix pour Macron) d'autres communes et territoires ruraux, ne lui ont accordé leur confiance que d'une courte tête. Des territoires qui d'élections en élections, notamment lors des dernières élections départementales et régionales, confirment un vote à tout le moins protestataire, et un poids du FN qui s'affirme.

Médoc et Blayais : la colère a grondé dans les urnesDans le Médoc, où la candidate frontiste avait pris la tête du classement lors du premier tour, avec des scores souvent proches voire dépassant les 30%, la victoire d'Emmanuel Macron est bien plus relative que dans la Métropole : à Lesparre-Médoc (où Marine Le Pen avait engrangé 28,01% des voix au 1er tour) le candidat d'En Marche, passe tout juste les 50%. Si à Pauillac, son avance est un peu plus confortable avec 53% des voix, à Cussac-Fort-Médoc par exemple, où la candidate FN obtenait 36,93% au premier tour, elle reste en tête ce 7 mai avec plus de 54% des suffrages.
Autre terre, où cette fois Marine Le Pen, sort (très) régulièrement des urnes devant Emmanuel Macron : le Blayais et plus globalement le nord Gironde. Dès le nord de l'entre-deux-mers, les scores entre les deux candidats se resserrent : à Saint-Vincent-de-Paul, (dont les chiffres font exception dans la métropole), c'est encore Emmanuel Macron qui l'emporte tout juste avec 50,2% des voix. Mais passé la Dordogne, c'est bien souvent la candidate déchue au niveau national, qui donne la leçon au Président élu. A l'exception de Blaye où il s'impose avec 62% des voix, Marine Le Pen est omniprésente en tête de scrutin des bourgs et villages alentours : Braud-et-Saint-Louis (58% des voix) ; Saint-Christoly-de-Blaye (54,5%), Saint-Savin : (52,76%), Reignac (54,%), Gauriaguet (50,9%), Lapouyade (51,56%) la placent en première position, le tout avec des abstentions flirtant souvent avec les 25%... Ici la colère a grondé dans les urnes ce dimanche... Qu'en sera-t-il en juin prochain pour les législatives?

Abstentionnisme et votes blancsDans le Libournais et le Castillonais, où l’extrême droite est aussi arrivée en tête du premier tour de l’élection présidentielle dans la très large majorité des communes, la tendance s'est inversée lors de ce second tour. C'est notamment le cas à Coutras, à Guîtres ou encore Castillon La Bataille où pour ces trois communes, Emmanuel Macron navigue entre 52 et 57% des voix. A Libourne, dans la droite ligne de sa victoire du premier tour, il obtient 67,5% des votes. A noter ici aussi de très forts taux d'abstention. A titre d'exemple 25% d'abstentionnistes à Libourne, 30% à Castillon.
Poursuivant ce tour électoral de Gironde, l'Entre-deux-Mer et le Réolais, laisse un Macron vainqueur, mais généralement dans un moindre élan qu'au niveau national, il emporte par exemple Créon à 63,8% des voix, La Réole à 61,9, ou encore Rauzan et Sauveterre dans les mêmes proportions. Là encore les chiffres qui marquent, au delà des abstentions un peu inférieure à la moyenne nationale (25%), ce sont les votes blancs, qui dépassent souvent les 10% dans ce second tours, et les nuls autour de 3%.

A partir de Langon qui a placé Emmanuel Macron grand vainqueur de la course à la présidentielle (70,4% des voix), le Sud Gironde a suivi la tendance, mais de manière globalement moins affirmée. Ses scores ne laissant pour autant pas le terrain à Marine Le Pen, oscillent généralement entre 55% (Saint-Symphorien par exemple) et un peu plus de 65%, tel qu'à Captieux (66,8%).
Sur le Bassin d'Arcachon, qui se partageaient dans une relative égalité entre François Fillon et ses 44% à Arcachon lors du premier tour, et Emmanuel Macron, moins spectaculaire mais plus régulier dans ses scores, ce dernier a pris assez largement la main sur Marine Le Pen en réunissant plus de 74% des suffrages à Andernos et Arcachon par exemple.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4976
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !