Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Macron Président: une victoire sans appel, mais pas sans réserve en Gironde

08/05/2017 | Emmanuel Macron l'a emporté avec 70,06% des voix. Mais derrière lui et Marine Le Pen, une 3ème voix se fait entendre en Gironde: les votes nuls, blancs et abstention ont bondit entre les deux tours.

Affichage électoral pour du 2ème tour des présidentielles du 7 mai 2017

S'il fallait résumer ce second tour des élections présidentielles vue de la Gironde, 3 éléments seraient à retenir. Primo, au niveau du département, la victoire d'Emmanuel Macron est sans appel ; battant son score national (66,06% des voix) et régional (68,65% des voix), il n'autorise pas Marine Le Pen à dépasser le cap des 30%. Deuxio, fort de ce constat, un autre s'impose, les chiffres ne sont pas homogènes sur le territoire girondin : de Bordeaux au Médoc, ou encore de Mérignac au Libournais, les résultats, s'ils laissent généralement gagner Macron, font souvent le grand écart. Tertio, s'il y avait bien deux candidats en lice, une troisième voie a largement été empruntée par les électeurs girondins. La forte progression de l'abstention, et surtout des votes blanc et nul, est patente. Un élément à garder en tête à 6 semaines des législatives.

En Gironde, comme ailleurs en Nouvelle-Aquitaine, la victoire d'Emmanuel Macron est plus affirmée qu'au niveau national : il dépasse très légèrement les 70% des voix, quand son adversaire, elle, totalise 220 269 soutiens parmi les votants, soit 29,94% des voix. Un résultat assez inférieur à sa moyenne nationale soit dit en passant. Mais pour mémoire, malgré quelques beaux scores girondins au 1er tour, elle n'était arrivée « que » 3ème dans le département, derrière Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Un Jean-Luc Mélenchon et sa troupe d' « Insoumis » qui représentaient alors presque 22% des voix. Des électeurs dont une bonne part aura sans doute tenue la parole de la consultation de l'entre-deux-tours en choisissant la voix de l'abstention, du nul ou du blanc.

Marine Le Pen souvent écrasée dans la Métropole bordelaiseEntre le 1er et le 2nd tour, l'abstention gagne en effet, 3,2 points dans le Département, passant de 19,9% à 23,1%, mais c'est surtout un spectaculaire saut en avant des votes blancs et nuls qui cumulés passe de 2,25% à 11,86%… Malgré une victoire sans appel, démontrant le cumul des votes de conviction et de raison, la défiance, tout même reste affichée envers le futur nouveau Président de la République.
Une défiance qui se lit aussi au fil des votes des territoires girondins, où l'on constate des résultats assez hétérogènes. Si dans certaines villes, notamment de la métropole bordelaise, la mobilisation anti-FN a marché à plein, avec un Emmanuel Macron écrasant régulièrement sa concurrente avec des scores dépassant souvent les 70% voire 80% des voix pour Bordeaux, Talence, Pessac, Gradignan et Le Bouscat (le record étant pour la ville centre avec 85,92% des voix pour Macron) d'autres communes et territoires ruraux, ne lui ont accordé leur confiance que d'une courte tête. Des territoires qui d'élections en élections, notamment lors des dernières élections départementales et régionales, confirment un vote à tout le moins protestataire, et un poids du FN qui s'affirme.

Médoc et Blayais : la colère a grondé dans les urnesDans le Médoc, où la candidate frontiste avait pris la tête du classement lors du premier tour, avec des scores souvent proches voire dépassant les 30%, la victoire d'Emmanuel Macron est bien plus relative que dans la Métropole : à Lesparre-Médoc (où Marine Le Pen avait engrangé 28,01% des voix au 1er tour) le candidat d'En Marche, passe tout juste les 50%. Si à Pauillac, son avance est un peu plus confortable avec 53% des voix, à Cussac-Fort-Médoc par exemple, où la candidate FN obtenait 36,93% au premier tour, elle reste en tête ce 7 mai avec plus de 54% des suffrages.
Autre terre, où cette fois Marine Le Pen, sort (très) régulièrement des urnes devant Emmanuel Macron : le Blayais et plus globalement le nord Gironde. Dès le nord de l'entre-deux-mers, les scores entre les deux candidats se resserrent : à Saint-Vincent-de-Paul, (dont les chiffres font exception dans la métropole), c'est encore Emmanuel Macron qui l'emporte tout juste avec 50,2% des voix. Mais passé la Dordogne, c'est bien souvent la candidate déchue au niveau national, qui donne la leçon au Président élu. A l'exception de Blaye où il s'impose avec 62% des voix, Marine Le Pen est omniprésente en tête de scrutin des bourgs et villages alentours : Braud-et-Saint-Louis (58% des voix) ; Saint-Christoly-de-Blaye (54,5%), Saint-Savin : (52,76%), Reignac (54,%), Gauriaguet (50,9%), Lapouyade (51,56%) la placent en première position, le tout avec des abstentions flirtant souvent avec les 25%... Ici la colère a grondé dans les urnes ce dimanche... Qu'en sera-t-il en juin prochain pour les législatives?

Abstentionnisme et votes blancsDans le Libournais et le Castillonais, où l’extrême droite est aussi arrivée en tête du premier tour de l’élection présidentielle dans la très large majorité des communes, la tendance s'est inversée lors de ce second tour. C'est notamment le cas à Coutras, à Guîtres ou encore Castillon La Bataille où pour ces trois communes, Emmanuel Macron navigue entre 52 et 57% des voix. A Libourne, dans la droite ligne de sa victoire du premier tour, il obtient 67,5% des votes. A noter ici aussi de très forts taux d'abstention. A titre d'exemple 25% d'abstentionnistes à Libourne, 30% à Castillon.
Poursuivant ce tour électoral de Gironde, l'Entre-deux-Mer et le Réolais, laisse un Macron vainqueur, mais généralement dans un moindre élan qu'au niveau national, il emporte par exemple Créon à 63,8% des voix, La Réole à 61,9, ou encore Rauzan et Sauveterre dans les mêmes proportions. Là encore les chiffres qui marquent, au delà des abstentions un peu inférieure à la moyenne nationale (25%), ce sont les votes blancs, qui dépassent souvent les 10% dans ce second tours, et les nuls autour de 3%.

A partir de Langon qui a placé Emmanuel Macron grand vainqueur de la course à la présidentielle (70,4% des voix), le Sud Gironde a suivi la tendance, mais de manière globalement moins affirmée. Ses scores ne laissant pour autant pas le terrain à Marine Le Pen, oscillent généralement entre 55% (Saint-Symphorien par exemple) et un peu plus de 65%, tel qu'à Captieux (66,8%).
Sur le Bassin d'Arcachon, qui se partageaient dans une relative égalité entre François Fillon et ses 44% à Arcachon lors du premier tour, et Emmanuel Macron, moins spectaculaire mais plus régulier dans ses scores, ce dernier a pris assez largement la main sur Marine Le Pen en réunissant plus de 74% des suffrages à Andernos et Arcachon par exemple.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4099
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !