aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Madrelle : « Supprimer le département est un attentat à la République »

16/09/2014 | Philippe Madrelle, président du Conseil général de la Gironde s'est livré à un plaidoyer pour les départements au Club de la Presse de Bordeaux

Philippe Madrelle au Club de la Presse de Bordeaux

Invité du Club de la Presse de Bordeaux, le président du Conseil Général de la Gironde Philippe Madrelle s’est livré à un plaidoyer pour les départements. Avec une phrase choc : « supprimer les départements est un attentat à la République » ! Il a aussi affirmé qu’il n’entend pas mettre fin à sa carrière politique : « Je ne souffre pas d’intoxication carriériste, mais en plein combat, je ne descends pas du ring ». Tête de liste socialiste pour les élections sénatoriales en Gironde, il espère conserver les trois sièges sortants de son parti et affirme que « chaque voix comptera ».

Alors que Manuel Valls a confirmé mardi lors de son discours de confiance devant l’Assemblée Nationale, que les élections cantonales se dérouleront au mois de mars 2015, le président du Conseil général de la Gironde Philippe Madrelle se dit confiant pour l’avenir des départements. Invité du Club de la Presse de Bordeaux lundi, il s’est livré à un nouveau plaidoyer en faveur des conseils généraux et de leur action. Il emploie même une formule choc : « supprimer les départements est un attentat à la République » !

 Pour Philippe Madrelle « le département, comme la commune, est un pilier de la République ». Pour lui, à l’heure de la réforme territoriale, où l’on se dirige vers « de très grandes régions qui risquent de faire renaître des féodalismes »(…) « le département est l’échelon intermédiaire qui assure la péréquation entre communes riches et communes pauvres». Président de Conseil général, il se dit favorable à la clarification des compétences. Sénateur socialiste, il pense que le Sénat ne votera pas la disparition des départements : « ça ne passera pas au Sénat » Difficiles sénatorialesTête de liste du Parti Socialiste pour les élections sénatoriales en Gironde, dans le difficile contexte actuel pour son parti, il veut cependant croire qu’il peut conserver les trois sièges de sénateurs sortants dans le département, malgré l’échec des municipales. « On part avec l’espoir de maintenir nos positions actuelles. La fois précédente, nous avions raté le 4ème siège de 44 voix. On est aussi dans la réalité de ce qui se fait dans les communes, où l’accueil que l’on reçoit est bon. De nombreux élus municipaux me remercient pour ce que je fais pour leurs communes en tant que président du Conseil général. Ça se joue ! Chaque voix comptera ! » explique-t-il. Il reste sur le ringPas question en tout cas pour Philippe Madrelle de mettre fin pour l’heure à sa carrière politique. "Je ne souffre pas d'intoxication carriériste. Mais au moment où l'on parle de la fin des départements, que je considère comme un des piliers de la République, au moment donc où l'on est en plein combat, je ne descendrai pas du ring. Si le Conseil général n'était pas là, qui s'occuperait de la rénovation des petits villages et de leurs équipements ? Nous consacrons 900 millions d'euros à la solidarité, nous construisons des collèges, nous investissons 145 millions d'euros dans la ligne à grande vitesse alors que la ville de Bordeaux met zéro, nous entretenons 7.000 km de routes départementales alors que personne ne vient nous aider. Si nous disparaissons, qui va payer ? » plaide-t-il encore.

Mais ce vieux routier de la politique, élu depuis 1968, s’inquiète du climat actuel. "Un climat comme aujourd'hui, je ne l'ai jamais connu. Il y a un rejet des politiques. Le seul élu qui échappe à ça, c'est le maire. Les gens sont impatients et veulent des résultats tout de suite. Malheureusement, il n’y a pas, de baguette magique. Nous n’avons pas suffisamment expliqué la situation aux français. Nous avons 2 000 milliards de dette, dont une augmentation de 700 millions sous Nicolas Sarkozy. Il faut renverser la table et réussir à redresser la situation, et nous devons faire beaucoup de pédagogie. C’est vrai que ce sont les entreprises qui créent les emplois. Nous on crée les emplois d’avenir. Mais il faut les emplois des entreprises. Le pacte de responsabilité, ce doit être donnant-donnant, gagnant-gagnant. Cela ne veut pas dire qu’il faut être social-libéral. Mais je suis social-démocrate ».

Pierre  Sauvey
Par Pierre Sauvey

Crédit Photo : Simon Barthélémy / Rue 89 Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
521
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !