Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/09/20 | Covid 19 : 14 cas à la mairie de Périgueux

    Lire

    Suite à la déclaration de plusieurs cas de Covid au sein des personnels municipaux, la ville de Périgueux a organisé une journée de dépistage. Il en résulte six cas positifs sur les 105 tests pratiqués, qui s'ajoutent aux huit cas détectés précédemment. Les 14 agents testés positivement sont en arrêt de travail pour une durée de sept jours et le recensement des cas contacts est en cours. Aucun agent concerné n'occupe de fonction en contact direct et quotidien avec le public.

  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview: Maire de Biarritz, Maïder Arosteguy souhaite apporter l'apaisement à sa ville

15/09/2020 | Premier maire au féminin de Biarritz, elle revient sur son élection, par certains, inattendue souhaitant appliquer une gouvernance ouverte au service des Biarrots.

Maïder Arosteguy interview

Biarritz, la Reine des stations de la Côte basque, a eu le privilège d'être la ville de cœur d'Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, celle où Coco Channel ouvrit son troisième magasin et celle qui, pour la première fois permet à une femme d'en devenir la première magistrate. Maïder, Marie en français, dans cette ville qui célèbre, le 15 août, jour de L’Assomption, son feu d'artifice point culminant de la saison. COVID oblige, le nouveau maire l'a remplacé par un pique-nique avec les Biarrots au Lac Marion. Un symbole pour les ramener au premier plan des préoccupations futures de la Ville?

Le nouveau maire de Biarritz, Maider Arosteguy s'acclimate à son bureau de mairie qui surplombe le casino municipal de Biarritz, un morceau de Grande plage et la colline aux Hortensias.

"Élue maire, le vendredi soir, on m'a donné les clés et l'emplacement pour la voiture dès le lundi 6 juillet au matin et dans la foulée j'ai pris possession des lieux. Il faut désormais que l'on s'apprivoise avec cette pièce, ce bureau. Elle, toute empreinte de mes prédécesseurs, dans la décoration, les rideaux, la configuration qui est celle de Didier Borotra. Et c'est d'ailleurs le bureau de Didier Borotra derrière lequel je me trouve." Avec le recul, après quelques semaines, elle revient sur ce changement qui marque une nouvelle page de la Ville de Biarritz

@qui.fr.-Une élection qui a surpris avec une Première à Biarritz: une femme élue maire. Qui, de plus, a dégagé une majorité  de 50% des suffrages dans une quadrangulaire au deuxième tour.

Maïder Arosteguy.- Oui assurément, poursuit-elle. Ces deux points auront marqué cette élection municipale. C'est le résultat d'une campagne de terrain qui a été longue et sincère. Et on a été les seuls à faire un projet co-construit avec les Biarrots. Ce n'était pas de l'affichage, on a commené à travailler bien en amont. Exactement un an à cette période, pendant tout l'été. Trois fois par semaine on se réunissait et pas qu'entre nous, mais avec des Biarrots de toutes origines. Et on a construit le projet chapitre par chapitre avec les Biarrots. J'ai découvert, que par rapport à la campagne précédente, le sujet des écoles m'a étonné. Il y a six ans on proposait de regrouper les écoles, d'en supprimer quelques unes et de faire des groupes scolaires modernes. On a découvert que les grands parents et parents étaient attachés  aux écoles de quartier et ne voulaient pas que l'on ferme des écoles. Au départ on en supprime une sur deux pour avoir de plus gros groupes scolaires modernes. Ils les souhaitent rénovées mais ils ne veulent pas qu'on les ferme.

"J'ai élaboré un projet co-construit avec les Biarrots" 

@qui.fr-C'est en faisant une campagne au cœur des quartiers que vous avez réussi à trouver cette majorité au second tour?

M A - Oui, on appelle cela une campagne de proximité. Je peux dire que j'ai fait une campagne à la Claude Olive. (NDLR: le maire de la ville d'Anglet qui a bâti son parcours politique sur ce segment). Dans la proximité et avec un projet co-construit avec les Biarrots, fruit de nombreuses réunions de quartiers qui ont rassemblé beaucoup d'auditeurs.

-@qui.fr - Cette campagne de proximité a-t-elle révélé la grosse fracture entre les Biarrots, les réseaux sociaux et l'équipe  du mandat précédent?

M A - Il y a le mundillo des réseaux sociaux, mais quand on va dans les quartiers on se rend compte que les gens ne sont pas si branchés que cela. Par contre, ce qui leur importeMaider arosteguy énormément c'est l'attente d'une réponse quand ils appellent la mairie. Quand ils veulent parler au maire, il n'y a pas de réponse. Même un refus est une réponse. Les Biarrots ont ressenti que les élus en général et le maire en particulier étaient devenus lointains et inaccessibles. L'ancien maire, Michel Veunac était plutôt intéressé par les dossiers, mais des dossiers qui n'ont pas été suffisamment travaillés et ce qui a choqué les Biarrots c'est l'explosion de l'équipe, à commencer en premier lieu par le départ de François Amigorena. C'est une personne qui a une indiscutable influence sur les réseaux sociaux mais a cru qu'il s'agissait du reflet de la vraie vie alors qu'ils ne sont que le reflet partiel de ce que pense une partie de la population. Notamment en créant ce site de "Biarritz notre ville" qui est vite devenu une réserve d'injures.

Au lendemain du deuxième tour, une quadragénaire m'a félicité d'avoir succédé à...Didier Borotra ce qui veut dire qu'avant les élus les soucis des Biarrots sont alimentés par la bonne santé des commerces, la propreté de la plage, la perception de leur quotidien davantage que la déclaration des élus. Afin d'éviter cette absence, j'ai décidé d'ouvrir une permanence un samedi par mois afin de demeurer à l'écoute des Biarrots.

@qui.fr - Dans quelle catégorie peut-on classer l'agitation et les remous qui ont accompagné le dossier de l'Hôtel du Palais qui fait partie des joyaux de la ville?

M A - C'est le résultat d'une absence totale d'une vision du maire de son premier adjoint et une vision non partagée avec sa majorité sur des gros dossiers , comme l'Hôtel du Palais et le dossier Aguilera effectués dans la plus totale opacité.

"La préservation de l'environnement n'est pas un affichage idéologique"

@qui.fr Sur l'environnement et l'évolution de la transition écologique qui devient urgence, Guillaume Barucq, arrivé deuxième,  pouvait être un allié futur. Vous aviez quelques points communs sur le sujet... 

 M A - Guillaume Barucq, adjoint au maire sortant chargé de l'Environnement (16% des voix) a fait part du choix de sa stratégie au soir du premier tour proposant une liste commune avec l'abertzale Brice Morin (12,2%) et l'UDI Nathalie Motsch, (14,4%), ex-adjointe de Michel Veunac. Pour ce qui me concerne, je ne souhaitais pas laisser sur le bord de la route un seul des équipiers qui me faisaient confiance depuis le début.

Il y avait certaines idées que Guillaume Barucq et moi même avions en commun, notamment la question de la qualité des eaux de baignade et des chantiers nécessaires à effectuer sur lesquels nous étions en phase pendant la campagne. Comme de faire du logement pour les classes moyennes. En revanche sur le dossier du piétonnier c'est un secteur sur lequel cette équipe municipale n'a absolument pas travaillé car lorsqu'ils ont rendu la Côte des Basques semi-piétonnière, ils n'ont créé aucun aménagement pour accueillir les voitures, et ça c'est pas du travail. Le piétonnier n'est que l'aboutissement d'une politique ambitieuse qui permet aux véhicules de stationner: création de parkings et navettes fréquentes.

Pour moi la préservation de l'environnement n'est pas un affichage idéologique mais une préoccupation au coeur de chacune de nos décisions. Comme je l'ai exprimée à la ministre de la transition écologique Barbara Pompili, en lui rappelant, lors de sa récente visite que j'ai à mes côtés des adjoints et conseillers qui n'hésiteraient pas à me remettre sur le droit chemin si je m'en écartais. Mais je souhaite faire une gouvernance ouverte, avec respect des conseillers municipaux d'opposition 

Maïder interview

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
3482
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !