aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Manuel Valls en "campagne" pour le revenu universel à Bordeaux

28/10/2016 | Le Premier Ministre était en déplacement sur la métropole bordelaise ce jeudi pour une intervention centrée sur le "revenu de base".

Revenu Universel Valls

C'était visiblement un peu plus qu'une simple visite de courtoisie. Le premier ministre Manuel Valls était en visite à Bordeaux ce jeudi, essentiellement pour parler de la mise en place d'une protection sociale étendue pour l'instant nommée "revenu universel". Le département de la Gironde a souhaité être candidat à son expérimentation sur le territoire, après avoir lancé une étude en septembre dernier sur le sujet. Manuel Valls en a dit un peu plus sur la question dans un plaidoyer plutôt limpide.

La visite était éclair, mais le message pourtant clair. Manuel Valls, premier ministre du gouvernement Hollande, était en visite à Bordeaux ce jeudi au sein du Conseil départemental. L'objectif de la visite ? En savoir plus sur le projet d'expérimentation du revenu universel, où l'accord général d'une dotation monétaire constituant un socle de protection sociale minimum. Cette protection sociale universelle, il l'a martelé dans son discours, va dans le sens du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale instauré en janvier 2013. "Le RSA a été revalorisé de 10% en cinq ans, les prestations familales aux parents isolés de 25% et celles pour les familles nombreuses de 50%. 600 000 personnes supplémentaires bénéficient d'une couverture complémentaire santé", a-t-il notamment chiffré à la tribune du département.                                                                                                         Objectif : solidarité

"Les risques de la vie ne sont plus les mêmes : multiplication des emplois à temps partiel, contrats courts, épisodes de chômage, dans une économie qui ne connaîtra plus les taux de croissance du passé. 35% des bénéficiaires potentiels du RSA n'en font pas la demande en raison d'un système trop complexe. Il faut aussi aller vers le revenu universel parce que les moins de 25 ans n'ont pas accès aux minimas sociaux", a continué Manuel Valls, en annonçant la création d'un fonds d'aide aux départements en difficulté de 200 millions d'euros en 2016 pour lequel la Gironde "sera éligible" et un fonds d'appui aux politiques d'insertion doté de 50 millions d'euros en 2017. La réforme complète des minimas sociaux, elle, est souhaitée par le premier ministre depuis le mois d'avril, avec la piste d'un revenu minimum pour les personnes précaires dès 18 ans. 

Mais le département veut visiblement aller plus loin, en suivant la position du Sénat qui a proposé début octobre un revenu universel expérimenté dans des territoires "volontaires". Ainsi, quatre scénarios devraient être testés : un revenu de base comprenant la fusion de l'allocation logement et du RSA, un autre comprenant la fusion de dix allocations, un troisième sans conditions à hauteur de 750 euros et un dernier évalué à 1000 euros. La Gironde s'est portée candidate pour ce test grandeur nature. "C'est une garantie et une incitation à la prise d'initiatives sans prise de risque irrémédiable. Quant-à ceux qui jugent que son coût serait trop élevé, il est trop tôt pour l'affirmer. C'est avant tout un investissement social. C'est une réponse potentiellement forte aux défis posés à notre société", a affirmé Jean-Luc-Gleyze, le président du Conseil départemental, en suivant la ligne d'un rapport publié la semaine dernière par le sénateur Daniel Percheron.

Une expérimentation globale                                                                                                                                                                                     L'étude en question, menée conjointement avec la Fondation Jean Jaurès, le Cepremap (Centre pour la recherche économique et ses applications) et l'IPP (Institut des Politiques Publiques) devrait se conclure au premier trimestre 2017. Pour autant, selon Manuel Valls, "la mise en place du revenu universel ne se fera pas du jour au lendemain. C'est l'horizon d'un quinquennat... ou d'une législature". Comprendra qui voudra. En tout cas, le sujet devrait être un des thèmes majeurs de l'élection présidentielle à venir, et un sujet de société ailleurs en Europe. En septembre, la Finlande a annoncé une phase de test de deux ans à partir du 1er janvier prochain. 

Enfin, Manuel Valls a poursuivi sa visite au sein d'une PMI spécialisée dans la capture et le traitement de l'image i2S dans le cadre d'un autre programme d'expérimentation, celui de l'Usine du Futur, initié par la région Nouvelle Aquitaine. La dernière étape, elle, s'est faite à Mérignac au sein du château Luchey-Halde, pour un échange avec les viticulteurs mais aussi des militants de la fédération socialiste de Gironde, dans un fief socialiste de la périphérie bordelaise, tenue par le sénateur-maire Alain Anziani. Une volonté, sans doute, de resserrer les rangs. Et même si aucune date concrète de mise en application de l'expérimentation du revenu universel sur le département n'a pour l'instant été avancée, la faute à un rapport toujours en cours d'écriture au sein de la Fondation Jean-Jaurès quant-à ses modalités, il devrait être dans les rangs des principaux projets de la gauche pour 2017. Restent les chiffres qui, eux, sont déjà établis : en Gironde, 181 000 personnes vivent actuellement sous le seuil de pauvreté avec un taux de 13,4% pour les habitants en zone rurale.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5437
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !