Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Matériel ferroviaire: les régions veulent unir leurs compétences

19/09/2013 | Huit Régions annoncent la création d’une structure commune pour l’acquisition du matériel ferroviaire. L'Aquitaine en sera.

Train TER

Ces 19 et 20 septembre, Nantes et la Région Pays de la Loire, accueille le 9ème Congrès de l'Association des Régions de France, présidée par Alain Rousset. A cette occasion, et à l'heure où se prépare une réforme ferroviaire d'importance, huit régions, dont l'Aquitaine, annoncent leur intention de créer une structure commune pour l’acquisition du matériel ferroviaire. Une mutualisation des compétences et des moyens qui devrait permettre de d'élaborer une stratégie coordonnée tout en renforçant les capacités d'action des collectivités concernées.

Depuis la décentralisation de 2002, les Régions ont la responsabilité des trains de proximité. En 10 ans elles ont ainsi accru l'offre de service public, procédé à l'acquisition de nouveaux trains et participé à une qualité des dessertes qui répond aux besoins et aux attentes d'une part croissante de la population française. En effet, sur cette période, la fréquentation des TER a cru de 53% et compte aujourd'hui 3,9 millions de voyageurs chaque jour. Depuis 2002, les Régions ont ainsi acquis 1 500 trains, pour plus de 5,8 milliards d'euros et les commandes en cours représentent 2,5 milliards d'euros.
C'est «dans un souci de contrôle renforcé des coûts des achats, de maîtrise des délais de fabrication et de livraison» que l'ARF, les régions Aquitaine, Pays de la Loire, Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes, PACA, Picardie, Ile de France, ainsi que le Syndicat des transports d'Ile de France les régions ont ont décidé de renforcer leur coopération et de créer une structure mutualisée. Une strucutrue à l'ambition forte: "engager une réflexion sur la rénovation de la commande des matériels roulants ferroviaires" tout en contribuant au développement d'une politique industrielle innovante. Les régions «prendront ainsi part au redressement productif du pays par une politique d'investissements ambitieuse, et le déclenchement de nouvelles commandes de matériels ferroviaires, nécessaires aux carnets de commande de la filière de production française», annonce le communiqué de l'ARF.

Conforter les Régions en tant qu'AOTEn pratique, cette nouvelle entité permettra «d'élaborer une stratégie coordonnée d'achat des matériels, d'accélérer le partage des informations (retours d'expérience, suivi des conventions avec l'exploitant...), de mutualiser les moyens d'expertise et de suivi des procédures d'achat/d'après vente, d'optimiser les frais de maîtrise d'ouvrage/maîtrise d'oeuvre et le cas échéant de porter directement l'acquisition des matériels». En outre, au-delà des économies d'échelle attendues, «elle confortera le rôle des Régions dans leur qualité d'autorité organisatrice des transports (AOT)» et à ce titre, «renforcer leur maîtrise de la gouvernance des opérations d'acquisition et de renouvellement des matériels».

Si pour l'heure, la création de cette structure reste une déclaration d'intention, les collectivités ont décidé de créer «une association d'étude pour la rénovation des modalités d'acquisition du matériel ferroviaire roulant», qui aura pour objet de confirmer l'opportunité et la faisabilité de leur projet. Celle-ci, présidée par un Président de Région, devrait voir le jour fin 2013 et sera chargée de «proposer le cadre juridique de la structure envisagée, sa gouvernance, ses relations avec les parties prenantes, et la modélisation d'un business plan sur longue période.»

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : VincentdeMorteau

Partager sur Facebook
Vu par vous
577
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !