Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Médias et classes populaires: le livre de Vincent Goulet né d'une enquête à Lormont Génicart (Gironde) qui dévoile les usages ordinaires des informations

21/09/2010 |

Vincent Goulet

Toux ceux qui vilipendent les médias pour un oui ou pour un non, à commencer par les journalistes eux-mêmes sortiront de la lecture du livre de Vincent Goulet avec, espérons-le, une meilleure connaissance de la relation que les gens « ordinaires » entretiennent avec l'information. Et une modestie renouvelée, sans perdre de vue l'importance qu'il y a de bien connaître ou de tenter de mieux connaître ceux à qui l'on s'adresse.

Ce livre fruit de l'exigence du travail de sociologue a été couronné par l'obtention d'une thèse soutenue brillamment, il y quelques mois, à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il a obtenu le prix de la recherche 2009 de l'Inathèque de France et est né de l'étude patiente, de l'enquête, dirait-on, en empruntant au langage journalistique, que Vincent Goulet a conduite au cœur d'un quartier populaire, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Génicart à Lormont, en Gironde. Une immersion physique et volontairement familière pendant trois ans, de 2006 à 2008, avec ces hommes, ces femmes, ces familles qui vivent dans une banlieue populaire: heures d'échanges ou courts instants révélateurs d'attitudes « dominantes ».
Patrick Champagne qui a accompagné l'auteur dans son travail et préfacé l'ouvrage évoque « une ethnographie minutieuse des classes populaires sur leurs lieux de l'habitation », source « d'une très originale sociologie de la conversation ». C'est là, en effet, que réside l'originalité et la richesse de l'apport que ce livre représente : bien connaître ou, en tout cas, le mieux possible les lecteurs et auditeurs des médias et la façon dont ils vivent, c'est une autre façon, souvent décisive, de comprendre « l'usage » qu'ils vont en faire.

Médias & classes populaires les usages ordinaires des informations
Acheter ce livre chez Mollat.com


Le « JT » d'abord

Un bel exercice d'humilité à venir pour les journalistes que nous sommes, si souvent retranchés dans nos certitudes et nos convictions pédagogiques. Ce livre, écrit avec un évident plaisir des mots et du choix que l'on en fait pour être lu, participe du reportage et c'est ce qui ajoute à son intérêt de lecture. En effet l'auteur a tenu à nous livrer des témoignages qui ont l'ambition, non seulement, de nous éclairer sur les habitudes, les façons de s'informer ou non, mais également de camper le décor. Ici un hall d'ascenseur, là une table de salon... La télévision et plus précisément le « JT » de 20 heures, règne en maîtresse quasi absoluesur l'offre de nouvelles et la famille dans son ensemble en est le réceptacle naturel.

L'intrusion d'internet
Phénomène déjà identifié et analysé mais que commence à bousculer l'intrusion d'internet au cœur des foyers populaires, en particulier quand la cellule familialeéclate ou se disperse. « Les nouveaux médias comme la télévision numérique oul'Internet offrent des opportunités de consommation et d'échanges des biens culturels qui concurrencent la télévision hertzienne fédératrice » note Vincent Goulet. S'ouvre, là, un nouveau champ d'études passionnant.
L'auteur, dans son souci de serrer au plus près la consommation des informations, s'attache, et ce n'est pas le moins passionnantde son étude, à leur genre. C'est ainsi que sous le chapitre « des moyens d'apprivoiser la mort et le hasard » le rubricard des faits divers fera profit d'une plongée dans l'histoire; il y trouvera quelque consolation et se convaincra, peut être, au-delà de l'importance du récit, du rôle social qu'il joue.

" Les Grandes Gueules " et le discours populaire
Et le politique dans tout cela ?il se forme et se déforme au gré de l'ambivalence des opinions et de la redistribution de l'offre politique ; il se nourrit aussi de l'irruption dans le champ de l'information d'une émission de radio dite « de libre antenne » qui exerce un attrait réel sur les auditeurs « populaires.
Vincent Goulet, à l'invitation de personnes rencontrées à Génicart, est ainsi devenu un familier des « Grandes Gueules », ce rendez vous de RMC où la liberté de dire est un principe affiché ... pour peu que les auditeurs aient été, au préalable, soigneusement sélectionnés. L'analyse qui nous est proposée, ici, est un temps fort du livre : le show est une chose ; autrement important est ce que l'auteur décrit comme la mise en forme d'un discours populaire au service de l'objectif économique d'un média qui, par ailleurs, ne craint pas d'affirmer qu'il participe à la « recherche de solutions » pour un « pays en crise »...

Joël Aubert

Ina éditions, 20 euros,
www.editionsbdl.com

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
793
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !