12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Médias et classes populaires: le livre de Vincent Goulet né d'une enquête à Lormont Génicart (Gironde) qui dévoile les usages ordinaires des informations

21/09/2010 |

Vincent Goulet

Toux ceux qui vilipendent les médias pour un oui ou pour un non, à commencer par les journalistes eux-mêmes sortiront de la lecture du livre de Vincent Goulet avec, espérons-le, une meilleure connaissance de la relation que les gens « ordinaires » entretiennent avec l'information. Et une modestie renouvelée, sans perdre de vue l'importance qu'il y a de bien connaître ou de tenter de mieux connaître ceux à qui l'on s'adresse.

Ce livre fruit de l'exigence du travail de sociologue a été couronné par l'obtention d'une thèse soutenue brillamment, il y quelques mois, à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il a obtenu le prix de la recherche 2009 de l'Inathèque de France et est né de l'étude patiente, de l'enquête, dirait-on, en empruntant au langage journalistique, que Vincent Goulet a conduite au cœur d'un quartier populaire, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Génicart à Lormont, en Gironde. Une immersion physique et volontairement familière pendant trois ans, de 2006 à 2008, avec ces hommes, ces femmes, ces familles qui vivent dans une banlieue populaire: heures d'échanges ou courts instants révélateurs d'attitudes « dominantes ».
Patrick Champagne qui a accompagné l'auteur dans son travail et préfacé l'ouvrage évoque « une ethnographie minutieuse des classes populaires sur leurs lieux de l'habitation », source « d'une très originale sociologie de la conversation ». C'est là, en effet, que réside l'originalité et la richesse de l'apport que ce livre représente : bien connaître ou, en tout cas, le mieux possible les lecteurs et auditeurs des médias et la façon dont ils vivent, c'est une autre façon, souvent décisive, de comprendre « l'usage » qu'ils vont en faire.

Médias & classes populaires les usages ordinaires des informations
Acheter ce livre chez Mollat.com


Le « JT » d'abord

Un bel exercice d'humilité à venir pour les journalistes que nous sommes, si souvent retranchés dans nos certitudes et nos convictions pédagogiques. Ce livre, écrit avec un évident plaisir des mots et du choix que l'on en fait pour être lu, participe du reportage et c'est ce qui ajoute à son intérêt de lecture. En effet l'auteur a tenu à nous livrer des témoignages qui ont l'ambition, non seulement, de nous éclairer sur les habitudes, les façons de s'informer ou non, mais également de camper le décor. Ici un hall d'ascenseur, là une table de salon... La télévision et plus précisément le « JT » de 20 heures, règne en maîtresse quasi absoluesur l'offre de nouvelles et la famille dans son ensemble en est le réceptacle naturel.

L'intrusion d'internet
Phénomène déjà identifié et analysé mais que commence à bousculer l'intrusion d'internet au cœur des foyers populaires, en particulier quand la cellule familialeéclate ou se disperse. « Les nouveaux médias comme la télévision numérique oul'Internet offrent des opportunités de consommation et d'échanges des biens culturels qui concurrencent la télévision hertzienne fédératrice » note Vincent Goulet. S'ouvre, là, un nouveau champ d'études passionnant.
L'auteur, dans son souci de serrer au plus près la consommation des informations, s'attache, et ce n'est pas le moins passionnantde son étude, à leur genre. C'est ainsi que sous le chapitre « des moyens d'apprivoiser la mort et le hasard » le rubricard des faits divers fera profit d'une plongée dans l'histoire; il y trouvera quelque consolation et se convaincra, peut être, au-delà de l'importance du récit, du rôle social qu'il joue.

" Les Grandes Gueules " et le discours populaire
Et le politique dans tout cela ?il se forme et se déforme au gré de l'ambivalence des opinions et de la redistribution de l'offre politique ; il se nourrit aussi de l'irruption dans le champ de l'information d'une émission de radio dite « de libre antenne » qui exerce un attrait réel sur les auditeurs « populaires.
Vincent Goulet, à l'invitation de personnes rencontrées à Génicart, est ainsi devenu un familier des « Grandes Gueules », ce rendez vous de RMC où la liberté de dire est un principe affiché ... pour peu que les auditeurs aient été, au préalable, soigneusement sélectionnés. L'analyse qui nous est proposée, ici, est un temps fort du livre : le show est une chose ; autrement important est ce que l'auteur décrit comme la mise en forme d'un discours populaire au service de l'objectif économique d'un média qui, par ailleurs, ne craint pas d'affirmer qu'il participe à la « recherche de solutions » pour un « pays en crise »...

Joël Aubert

Ina éditions, 20 euros,
www.editionsbdl.com

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
672
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !