Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/19 : Trois bâtiments-écoles de la Marine Nationale font escale à Bordeaux du vendredi 26 au lundi 29 avril. "Chacal", "Léopard" et "Guépard" sont trois navires brestois en charge de la formation maritime des officiers et officiers mariniers.

25/04/19 : La Cité du Vin est exposée au Centre Pompidou depuis le 10 avril. Une salle de l'établissement parisien est dédiée au travail de l'agence XTU Architects. Ainsi, 9 maquettes et un diaporama retracent la construction et l'ouverture de la Cité du Vin.

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/04/19 | Daniel Barenboim honore Beethoven à Bordeaux le 28 avril

    Lire

    Le pianiste Daniel Barenboim revient sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux dimanche 28 avril à 15 h 00 pour un programme consacré au compositeur Beethoven. 4 sonates interprétées par l'un des maitres incontestés du piano, qui dirigea - entre autres - l'Orchestre de Paris, et qui consolide cette saison encore ses liens avec l'Opéra de Bordeaux, fruit de sa complicité avec Marc Minkowski. Au programme notamment la célèbre "Clair de lune"...

  • 25/04/19 | L'Europe au secours des bouquetins ibériques en Béarn

    Lire

    En février, mars et avril 2019, 1 502 projets sélectionnés par le Conseil régional, ont pu bénéficier de 69,8 M€ de fonds européens pour leur réalisation. Parmi les bénéficiaires, le Parc national des Pyrénées qui a ainsi obtenu un soutien de 142 800 € de l'Union européenne et de 15 000 € de la Région pour son projet de réintroduction du bouquetin ibérique dans le Béarn, espèce disparue il y a plus d'un siècle en France. Objectif: lâcher 75 animaux sur 3 ans pour créer 2 noyaux d'individus en vallées d'Aspe et d'Ossau et ainsi favoriser le maintien durable de l'espèce dans les Pyrénées.

  • 25/04/19 | "AVC Tous Concernés" pédale pour la prévention des attaques cérébrales

    Lire

    L'association de prévention des AVC organise "la vie est un sourire", trajet de 1 000km à tricycle. Philippe Meynard était maire de Barsac quand il a été victime d'une attaque cérébrale et a dû réapprendre à marcher, écrire et parler. Il partira de Narbonne le 2 mai pour rejoindre Bayonne le 14, en suivant un parcours en forme de sourire passant par l'Espagne. En France, 150 000 AVC ont lieu chaque année. Des actions de prévention seront organisées au départ et à l'arrivée grâce au minibus AVC.

  • 25/04/19 | Festival Philosophia en approche !

    Lire

    La treizième édition du festival Philosophia se tient du 22 au 26 mai prochain. Le thème retenu est l'histoire. La présentation officielle du festival aura lieu le 29 avril prochain à Cap Sciences. 34 rendez-vous sont au programme de ce festival qui se déroule à Saint-Émilion, Libourne et Pomerol. L'archéologue préhistorien Jean-Paul Demoule, auteur de "Comment l'archéologie bouleverse nos civilisations" (éd. La Découverte) sera présent, accompagné de nombreux spécialistes.

  • 24/04/19 | Commerce : la Nouvelle-Aquitaine excédentaire

    Lire

    La balance commerciale régionale a été dévoilée ce mercredi 24 avril. Tandis que la France dégrade son déficit, la Nouvelle-Aquitaine dégage un excédent commercial de 600 millions d'euros. L'analyse des données publiées par la Douane est réalisée l'Observatoire régional des échanges internationaux, co-pilotée par la Région et la Chambre du Commerce et de l'Industrie Nouvelle-Aquitaine. Les trois plus importantes destinations de l'export régional sont les États-Unis, l'Espagne et l'Allemagne. Les 9 553 entreprises exportatrices de la Nouvelle-Aquitaine dont 1 406 sont des primo exportateurs (14,7%) ont réalisé 23,4 milliards d'euros d'exportations en 2018.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Métropoles et villes intermédiaires, de l'Europe... aux Pyrénées-Atlantiques

24/09/2018 | Vendredi 21 septembre le Palais Beaumont à Pau recevait un colloque européen « Métropoles et villes intermédiaires en Europe: confrontations ou alliances territoriales ? »

Colloque Europa ''métropoles et villes intermédiaires" le 21 septembre à Pau

C'est à l'initiative commune de la Fondation EUROPA (Entretiens Universitaires Réguliers pour l'Administration en Europe) et la FNAU (Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme) que s'est tenu en fin de semaine dernière le colloque « Métropoles et villes intermédiaires en Europe : confrontations ou alliances territoriales » en présence de géographes, spécialistes de sciences administratives, et élus confrontés aux enjeux du développement urbain. L'occasion aussi, après les lois MACTAM et NOTRe et à l'heure de la constitution du pôle métropolitain du Pays de Béarn et de la Communauté d'agglomération Pays Basque dans les Pyrénées-Atlantiques, d'entendre à une échelle plus locale, Jean-Paul Brin, Adjoint à la mairie de Pau et Nathalie Motsch, Présidente de l'Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées (AUDAP) sur cette question des villes « intermédiaires » de leur relation et stratégie au regard des métropoles voisines, mais aussi de leurs propres populations.

« Pendant des décennies, les villes petites ou moyennes sont celles qui ont connu le plus de développement », rappelait en début de journée, Ezio Micelli, professeur à l'Université IUAV de Venise. « Ce n'est qu'à partir de 2008 que les plus grandes villes se sont mises à croître plus vite que celles de taille moyenne et petite ». Un constat que le professeur italien dresse à l'échelle de l'Europe. Un fait de métropolisation qui a contribué à déséquilibrer les territoires absorbant souvent dans leur sillage, acteurs économiques, administrations, et habitants de villes voisines plus modestes... Mais face à ce constat, ces villes plus petites, dites « intermédiaires » n'ont pas dit leur dernier mot, et notamment les villes de Pau et Bayonne, qui dans les Pyrénées-Atlantiques, s'organisent avec leurs territoires.

"Le Big bang territorial"
Nathalie Motsch, Présidente de l'AUDAP, évoque même ici le « big bang territorial » en cours avec d'une part, la constitution de la Communauté d'agglomération du Pays Basque et ses 158 communes réunies, et d'autre part, le pôle métropolitain Pays de Béarn. « C'est une reconfiguration institutionnelle importante. Le Pole métropolitain du Pays de Béarn, sur l'économie et le tourisme, vise surtout la souplesse, et l'efficacité par la négociation entre ses membres dans un esprit d'échange, de vivre ensemble et auquel adhèrent ceux qui le veulent. C'est la traduction d'une prise de conscience d'un destin commun sur un projet élargi. Sur le Pays Basque, c'est un véritable projet de territoire qui se crée avec des comités de projet par thématiques : mobilité, aménagement, etc... » Si le processus, n'est pas tout à fait le même, il est clair pour l'élue que « Pau et Bayonne se positionnent comme cœur de chauffe de futures métropoles, mais pas dans une position de concurrence ni entre elles, ni avec Bordeaux et Toulouse. » 
Il faut dire, à l'avantage des capitales basque et béarnaise, que malgré un réseau existant,ces quatre villes sont entre 1 à 2 heures de trajet, « il n'y a donc pas de phénomène d'asphyxie, on peut se permettre de prendre ce que l'on veut de Bordeaux ou de Toulouse », glisse l'élue. D'ailleurs plutôt que de villes intermédiaires, elle préfère le terme de « villes fortes » dans le sens où « Pau et Bayonne sont deux villes qui sont bien dans leur peau, qui s'assument telles qu'elles sont, c'est à dire chargées d'histoire et de patrimoine, avec des espaces de vie de grande qualité et des paysages qui sont une donnée fondamentale de notre territoire de demain. »


Politique urbaine, plutôt qu'aménagement du territoire
« Qualité de vie », c'est bien l'argument fort que doivent mettre en avant ces villes et notamment Pau pour son premier adjoint en charge de l'urbanisme Jean-Pau Brin. Selon lui, « les métropoles ne sont plus des espaces de vie, on y court contre le temps. » Coût de l'immobilier, temps de transports , fatigue... Autant de contre-arguments pour les métropoles qui laissent voir à l'élu autant d'opportunités à l'attractivité des villes intermédiaires. Mais tout n'est pas uniquement question d'équilibre (ou de déséquilibres) et d'aménagement du territoire entre métropoles et villes intermédiaires. « S'il y a bien eu un phénomène d'aspiration par les métropoles, c'est aussi à la périphérie de la ville que ça se joue. Au-delà de l'aménagement du territoire, c'est surtout une question de politique urbaine ». Autrement dit, c'est aux villes intermédiaires de se prendre en main en termes de vétusté de l'habitat, de vitalité du commerce, etc...
Autre point également soulevé par l'élu : la question de la fiscalité, « entre la ville centre qui assume tous les frais de la centralité et sa périphérie qui procède souvent à un véritable dumping fiscal pour attirer des habitants ou activités. Ici entre Pau et sa périphérie, on peut passer du simple au double en terme de fiscalité... sauf que si la ville centre meurt, la périphérie meurt aussi », prévient-il. Au-delà de ce petit règlement de compte interne, c'est bien pour l'adjoint au Maire de la ville de Pau, par ses atouts  « sur l'environnement, l'éducation, la culture,... » qu'une ville doit jouer la carte de son attractivité.

Une vision partagée par le géographe Philippe Estèbe qui considère qu'une ville est intermédiaire « moins par sa taille que par ses fonctions. En plus des fonctions d'urbanité classique, elle apporte aux individus les ressources et le capital social nécessaire dans les trajectoires individuelles ». Le tout, dans l'idéal, dans un système d'intermédiation avec d'autres villes. Et de citer ici en guise d'exemple un jour possible « Pau Lourdes Bayonne et Tarbes », donnant alors à l'ensemble des allures de « région métropolitaine », .

Citoyens et aire urbaine, empêcher la déconnexion
Reste que pour l'heure, à l'échelle de la communauté de communes XXL du Pays Basque ou du pôle métropolitain du Pays de Béarn, bel et bien identifiés comme des processus de métropolisation de Bayonne et Pau à leurs échelles, faut-il encore que celui-ci ne soit pas une feuille de plus dans le mille feuille administratif... Le risque pointé étant celui du décrochage des citoyens. « L'objectif est d'avoir un territoire de qualité ; ça nous pose aussi l'obligation d'être limpides et d'expliquer ; l'obligation de sans cesse ramener l'individu dans ces grosses structures » considère notamment Nathalie Motsch.
En d'autres termes, empêcher une déconnexion contre laquelle la métropole d'Helsinki, en Finlande a pris quant à elle le parti de mettre en place récemment une forme d'urbanisme participatif affirmé dans la gouvernance de la ville-métropole, expliquait Emilia Palonen, Professeure de sciences politiques à l'Université d'Helsinki... La suggestion est lancée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3717
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !