Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Métropoles et villes intermédiaires, de l'Europe... aux Pyrénées-Atlantiques

24/09/2018 | Vendredi 21 septembre le Palais Beaumont à Pau recevait un colloque européen « Métropoles et villes intermédiaires en Europe: confrontations ou alliances territoriales ? »

Colloque Europa ''métropoles et villes intermédiaires" le 21 septembre à Pau

C'est à l'initiative commune de la Fondation EUROPA (Entretiens Universitaires Réguliers pour l'Administration en Europe) et la FNAU (Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme) que s'est tenu en fin de semaine dernière le colloque « Métropoles et villes intermédiaires en Europe : confrontations ou alliances territoriales » en présence de géographes, spécialistes de sciences administratives, et élus confrontés aux enjeux du développement urbain. L'occasion aussi, après les lois MACTAM et NOTRe et à l'heure de la constitution du pôle métropolitain du Pays de Béarn et de la Communauté d'agglomération Pays Basque dans les Pyrénées-Atlantiques, d'entendre à une échelle plus locale, Jean-Paul Brin, Adjoint à la mairie de Pau et Nathalie Motsch, Présidente de l'Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées (AUDAP) sur cette question des villes « intermédiaires » de leur relation et stratégie au regard des métropoles voisines, mais aussi de leurs propres populations.

« Pendant des décennies, les villes petites ou moyennes sont celles qui ont connu le plus de développement », rappelait en début de journée, Ezio Micelli, professeur à l'Université IUAV de Venise. « Ce n'est qu'à partir de 2008 que les plus grandes villes se sont mises à croître plus vite que celles de taille moyenne et petite ». Un constat que le professeur italien dresse à l'échelle de l'Europe. Un fait de métropolisation qui a contribué à déséquilibrer les territoires absorbant souvent dans leur sillage, acteurs économiques, administrations, et habitants de villes voisines plus modestes... Mais face à ce constat, ces villes plus petites, dites « intermédiaires » n'ont pas dit leur dernier mot, et notamment les villes de Pau et Bayonne, qui dans les Pyrénées-Atlantiques, s'organisent avec leurs territoires.

"Le Big bang territorial"
Nathalie Motsch, Présidente de l'AUDAP, évoque même ici le « big bang territorial » en cours avec d'une part, la constitution de la Communauté d'agglomération du Pays Basque et ses 158 communes réunies, et d'autre part, le pôle métropolitain Pays de Béarn. « C'est une reconfiguration institutionnelle importante. Le Pole métropolitain du Pays de Béarn, sur l'économie et le tourisme, vise surtout la souplesse, et l'efficacité par la négociation entre ses membres dans un esprit d'échange, de vivre ensemble et auquel adhèrent ceux qui le veulent. C'est la traduction d'une prise de conscience d'un destin commun sur un projet élargi. Sur le Pays Basque, c'est un véritable projet de territoire qui se crée avec des comités de projet par thématiques : mobilité, aménagement, etc... » Si le processus, n'est pas tout à fait le même, il est clair pour l'élue que « Pau et Bayonne se positionnent comme cœur de chauffe de futures métropoles, mais pas dans une position de concurrence ni entre elles, ni avec Bordeaux et Toulouse. » 
Il faut dire, à l'avantage des capitales basque et béarnaise, que malgré un réseau existant,ces quatre villes sont entre 1 à 2 heures de trajet, « il n'y a donc pas de phénomène d'asphyxie, on peut se permettre de prendre ce que l'on veut de Bordeaux ou de Toulouse », glisse l'élue. D'ailleurs plutôt que de villes intermédiaires, elle préfère le terme de « villes fortes » dans le sens où « Pau et Bayonne sont deux villes qui sont bien dans leur peau, qui s'assument telles qu'elles sont, c'est à dire chargées d'histoire et de patrimoine, avec des espaces de vie de grande qualité et des paysages qui sont une donnée fondamentale de notre territoire de demain. »


Politique urbaine, plutôt qu'aménagement du territoire
« Qualité de vie », c'est bien l'argument fort que doivent mettre en avant ces villes et notamment Pau pour son premier adjoint en charge de l'urbanisme Jean-Pau Brin. Selon lui, « les métropoles ne sont plus des espaces de vie, on y court contre le temps. » Coût de l'immobilier, temps de transports , fatigue... Autant de contre-arguments pour les métropoles qui laissent voir à l'élu autant d'opportunités à l'attractivité des villes intermédiaires. Mais tout n'est pas uniquement question d'équilibre (ou de déséquilibres) et d'aménagement du territoire entre métropoles et villes intermédiaires. « S'il y a bien eu un phénomène d'aspiration par les métropoles, c'est aussi à la périphérie de la ville que ça se joue. Au-delà de l'aménagement du territoire, c'est surtout une question de politique urbaine ». Autrement dit, c'est aux villes intermédiaires de se prendre en main en termes de vétusté de l'habitat, de vitalité du commerce, etc...
Autre point également soulevé par l'élu : la question de la fiscalité, « entre la ville centre qui assume tous les frais de la centralité et sa périphérie qui procède souvent à un véritable dumping fiscal pour attirer des habitants ou activités. Ici entre Pau et sa périphérie, on peut passer du simple au double en terme de fiscalité... sauf que si la ville centre meurt, la périphérie meurt aussi », prévient-il. Au-delà de ce petit règlement de compte interne, c'est bien pour l'adjoint au Maire de la ville de Pau, par ses atouts  « sur l'environnement, l'éducation, la culture,... » qu'une ville doit jouer la carte de son attractivité.

Une vision partagée par le géographe Philippe Estèbe qui considère qu'une ville est intermédiaire « moins par sa taille que par ses fonctions. En plus des fonctions d'urbanité classique, elle apporte aux individus les ressources et le capital social nécessaire dans les trajectoires individuelles ». Le tout, dans l'idéal, dans un système d'intermédiation avec d'autres villes. Et de citer ici en guise d'exemple un jour possible « Pau Lourdes Bayonne et Tarbes », donnant alors à l'ensemble des allures de « région métropolitaine », .

Citoyens et aire urbaine, empêcher la déconnexion
Reste que pour l'heure, à l'échelle de la communauté de communes XXL du Pays Basque ou du pôle métropolitain du Pays de Béarn, bel et bien identifiés comme des processus de métropolisation de Bayonne et Pau à leurs échelles, faut-il encore que celui-ci ne soit pas une feuille de plus dans le mille feuille administratif... Le risque pointé étant celui du décrochage des citoyens. « L'objectif est d'avoir un territoire de qualité ; ça nous pose aussi l'obligation d'être limpides et d'expliquer ; l'obligation de sans cesse ramener l'individu dans ces grosses structures » considère notamment Nathalie Motsch.
En d'autres termes, empêcher une déconnexion contre laquelle la métropole d'Helsinki, en Finlande a pris quant à elle le parti de mettre en place récemment une forme d'urbanisme participatif affirmé dans la gouvernance de la ville-métropole, expliquait Emilia Palonen, Professeure de sciences politiques à l'Université d'Helsinki... La suggestion est lancée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4609
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !