Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Michèle Delaunay dénonce "un pays en cessation de gouvernement, une municipalité bordelaise sans pilote"

23/09/2011 |

Michèle Delaunay, députée de la Gironde

Ce jeudi 22 septembre, Michèle Delaunay, députée de la Gironde, élue dans la circonscription de Bordeaux, a tenu une conférence de presse de rentrée à Bordeaux Bastide, en présence d'Emmanuelle Ajon, sa suppléante. L'occasion pour elle de revenir sur son mandat, sur les échéances électorales qui s'annoncent, mais aussi sur les dossiers à la fois locaux et nationaux qui lui tiennent à coeur. Comme elle le définit elle-même, la particularité de son mandat est « d'avoir une double entrée : à la fois bordelaise et nationale ». Autrement dit, l'opportunité d'un double regard, critique, sur la politique nationale et municipale, dont elle ne se prive pas.

« Députée des bordelais » depuis quatre ans, Michèle Delaunay évoque sans tendresse, les dossiers à la fois nationaux et municipaux. « Nous avons un pays en cessation de paiement et en cessation de gouvernement », et à Bordeaux, la situation n'est pas plus envieuse puisqu'il nous faut faire avec « une municipalité sans pilote qui fait le grand écart quotidien avec la politique du gouvernement, notamment s'agissant de la pauvreté et de la précarité. Si elle rappelle que « 25% des bordelais vivent en dessous du seuil de pauvreté, contre 13 % au niveau national », elle reconnaît, soutient même, les politiques d'accompagnement de la ville comme la Bagagerie ou la Case. Mais pour la députée, ça ne suffit pas : « ce ne sont au final que des pansements. C'est une très bonne chose que de pouvoir déposer ses bagages, mais ce serait une meilleure chose encore de pouvoir héberger les personnes. Les hébergements d'urgence sont très insuffisants à Bordeaux. »

"L'économie bordelaise se dévitalise"
Du point de vue de l'urbanisme bordelais son jugement n'est pas plus favorable. « Le tissu de l'artisanat et de l'industrie s'efface. Notre économie bordelaise se dévitalise, nous ne soutenons pas l'emploi productif comme il le faut. » Pour faire travailler le BTP, elle préconise fortement, la construction de logements sociaux, « plutôt qu'un grand stade, dont on ne sait pas encore qu'elles seront les voies d'accès. A Bordeaux il manque 6400 logements sociaux par rapport aux objectifs de la loi SRU, des logements pour lesquels, on paye une amende ! »
Sur les dossiers nationaux, Michèle Delaunay rappelle son attachement à la santé et à la politique de l'âge. Elle insiste sur le fait qu'« il est grand temps de politiser la santé, sinon on va privatiser la maladie. Il faut arrêter la privatisation des hôpitaux, maistravailler pour la prévention, pour la santé durable, et pour l'accès au soin».Et la récente augmentation de la fiscalité des mutuelles est un motif de plus dans son argumentaire : « Ca amène à augmenter le prix des mutuelles, et au final, si cela touche tout le monde, ce sont les plus pauvres qui vont encore en être le plus impacté, en renonçant à certains soins». Autre cause de désappointement pour la députée, « la prise en charge de la dépendance a été totalement laissée tomber à proximité de l'échéance de 2012 ».


Michèle Delauney et sa suppléante, Emmanuelle Ajon"L'année décisive"
Quant à l'année qui s'annonce, elle l'évoque comme « une course de haies », « un deux fois 400 m » pour les socialistes. D'abord les primaires, ensuite l'élection présidentielle. Si elle a choisi François Hollande auquel elle envoie des notes régulières sur le sujet de la santé, elle se contentesur le terrain de « faire campagne pour les primaires », considérant que « le choix est entre les mains des Bordelais ». Quant à l'élection présidentielle, elle avoue un « optimisme raisonnable ». Son espoir : « que les français suivent le même chemin que les allemands, qui ont donné une victoire électorale à la gauche pour la sixième fois consécutive ». Un espoir aussi « pour que l'Europe puisse changer de politique».Quant aux législatives qui auront lieu dans la foulée, elle demandera l'investiture du PS pour s'y présenter à nouveau. Après avoir été députée de l'opposition, elle porte l'ambition de pouvoir être « une grande députée de la majorité qui va peser sur la vie législative ».

Photo: aqui.fr

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
469
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !