Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/21 | Une plateforme pour découvrir le Cognac

    Lire

    Les 1 000 membres de la communauté du Cognac viennent de mettre en ligne un nouveau site internet. Fruit de 2 ans de travail, il permet d'aller à la rencontre de la culture du Cognac, du savoir-faire en passant par les modes de consommation. La communauté souhaite d'ici mars 2022 déposer un dossier pour inscrire le Cognac au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Pour découvrir le site internet

  • 21/10/21 | Anguilles, lamproies : des migrations facilitées dans le Ciron

    Lire

    Le Ciron, long de 97km, est une véritable zone d'attrait pour les poissons et particulièrement les migrateurs comme les anguilles ou les lamproies. Fin 2020, la Région a lancé un appel à projets « Continuités écologiques aquatiques en Nouvelle-Aquitaine » et a retenu la SCI de Graveyron. Le projet consiste notamment en l'aménagement de 2 rampes à rugosité de fond afin d'assurer un franchissement pour l'ensemble des espèces quelque soit le cycle de marée.

  • 21/10/21 | Guéret : l'IRFJS rénové en vue des JO 2024

    Lire

    La Ville de Guéret a été retenue comme un des centres de préparation pour le VTT et le cyclisme sur route en vu des Jeux Olympiques de 2024. Pour répondre au cahiers des charges, la Ville doit rénover l'Institut Régional de Formation Jeunesse et Sports (IRFJS). Outre les divers aspects fonctionnels, d'équipements nouveaux et d'embellissement, la réhabilitation va impliquer une mise en sécurité et accessibilité du bâtiment. Les travaux vont aussi permettre de prendre en compte les préconisations environnementales sur les énergies et de l'eau.

  • 21/10/21 | Ouvre Boîte accompagne les entrepreneurs des quartiers

    Lire

    La 3ème édition d'Ouvre Boîte, le concours de France Active Nouvelle-Aquitaine pour ceux et celles qui veulent créer leur entreprise est lancé à Pau et plus particulièrement dans les quartiers prioritaires. Les lauréats de ce concours se verront attribuer une bourse de 1000€ pour les aider à lancer leur entreprise. Pour participer, il suffit de déposer son projet auprès de l'équipe d'Ouvre Boîte avant le 5 novembre.

  • 20/10/21 | 2022 : 129ème édition du Concours Général Agricole

    Lire

    Après avoir été annulé en 2021, le Concours Général Agricole fait son retour ! Sa finale se tiendra du 26 février au 6 mars 2022 dans le cadre du Salon de l'Agriculture de Paris. Le Concours des Produits est ouvert pour distinguer le meilleur de la production française : eaux de vie, huîtres, produits laitiers, charcuteries, confitures, jus de fruits, bières… A partir du 2 novembre, les inscriptions seront aussi ouvertes pour le Concours Vins et se clôtureront le 13 décembre. Des phases amont du CGA organisée en région par les Chambres d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Mobilités : Nicolas Florian en ordre de marche

15/10/2019 | Le maire de Bordeaux a présenté ce lundi une série de mesures (plus ou moins lointaines) à prendre pour tenter d'améliorer les conditions de circulation et la mobilité à Bordeaux et au-delà.

1

Le maire de Bordeaux a tenu ce lundi une conférence de presse au cour de laquelle il a fait plusieurs annonces de projets en cours ou à venir concernant la mobilité de l'agglomération bordelaise, à coup sûr l'un des thèmes centraux de la future campagne pour les municipales. Il y a notamment précisé plusieurs priorités pour améliorer la congestion à Bordeaux : le problème de la congestion automobile, l'amélioration des déplacements doux (il avait déjà évoqué la question, particulièrement sur les boulevards lors d'un grand entretien) et enfin la place du fleuve et de la coopération entre les territoires. On résume l'essentiel des annonces.

Nicolas Florian a ainsi évoqué plusieurs chantiers déjà en cours, dont celui de la rocade et la fin des travaux pour la transformer en deux fois trois voies. Si la fin officielle des travaux pour toutes les portions est toujours annoncée à 2022, l'actuel maire de Bordeaux ne s'interdit pas d'expérimenter une voie de plus, peut-être "dédiée aux covoiturage et au transit" ou aux liaisons de cars express, le tout en abaissant les limitations de vitesse de 70 km/h sur certains tronçons. Rappelons que la ligne TechnoBus (ou Corol 39) sera la première lors de son lancement en novembre à utiliser la bande d'arrêt d'urgence de la rocade en cas de saturation entre les sorties 12 et 13 (Elle reliera Pessac-Bersol au Haillan-Rostand en passant par l'Aéroparc et l'Aéroport de Mérignac).
L'élu a également évoqué, sans parler d'une éventuelle "taxe carbone internationale" récemment prônée par le FMI sur laquelle la Région aurait la main, une nécessaire "régulation du transit des poids lourds aux heures de pointe" avec des zones de rétention "en amont et en aval" de la rocade, dans des zones qui sont encore à définir, en concertation avec les territoires concernés. Le maire de Bordeaux a également remis sur le métier la question d'un barreau routier entre Langon et Mussidan et les échangeurs comme "une priorité des travaux à venir" (en citant notamment l'échangeur 26 vers l'A89 (Libourne), les échangeurs 15 et 26 sur l'A63 (Arcachon) et l'échangeur 17 sur l'A62 (Villenave d'Ornon).

Deux et quatre roues

Pour ce qui est des conditions de circulation dans le centre-ville, plusieurs pistes ont été avancées : une "police de la circulation" (idée déjà évoquée lors de sa rentrée politique), la mise en place d'un "outil de sensibilisation aux bonnes pratiques du partage de la rue" entre les différents modes de déplacement et informer davantage les habitants des travaux de voierie tout en s'assurant de "contrôler la qualité des travaux réaliser par les concessionnaires". Du côté des transports en commun et du réseau TBM en lui-même (dont la congestion, même pour le vice-président de la métropole délégué aux transports, ne fait plus mystère), le maire de Bordeaux souhaite s'inspirer de l'expérimentation KE'OP lancée en novembre 2018 sur la métropole bordelaise expérimentant un transport partagé à la demande, palier le retard du BHNS entre la gare Saint-Jean et Saint-Aubin-de-Médoc par un report via les lignes A et D du tram ou encore (de manière plus lointaine) connecter par une nouvelle ligne (tram ou bus) le CHU de Pellegrin au campus universitaire. 

À l'entendre, le maire de Bordeaux souhaite aussi faire changer les comportements des usagers de la route, en particulier les voitures individuelles, avec une logique assumée d'incitation plus que de sanction : stations de recharges pour véhicule à hydrogène, stationnement gratuit pour les adeptes du co-voiturage ou des véhicules électriques ou implanter de manière obligatoire des places de parking dédiées au co-voiturage dans les nouvelles constructions "de plus de 70 logements". Enfin, concernant les modes de transports en eux-mêmes, la question de la place du vélo, sans doute aidée par la hausse du nombre d'usagers et leur place grandissante en termes de part modale (15% en centre-ville de Bordeaux) n'a pas été oubliée. L'une des mesures les plus notables, c'est la volonté de doublement du nombre de kilomètres de pistes cyclables d'ici à 2025 (36 kilomètres aujourd'hui) ou la sécurisation des pistes déjà existantes sur les boulevards. L'autoroute du vélo mise en place cours du Maréchal Juin compte bien faire des petits, avec l'idée d'aménager des "super pistes cyclables" sur certains axes, notamment le long des cours et entre la gare et la place de la Victoire. Sur des ambitions moins lointaine, on trouve également la volonter d'améliorer l'aménagement et les équipements de stationnement des vélos (arceaux) en plusieurs endroits, notamment du côté de la gare, des Quinconces ou de la place Stalingrad. Pour fin 2019, il est également prévu des espaces de stationnement pour vélos dans les parkings et sur l'espace public et un renforcement du marquage au sol des pistes. Coût estimé des travaux : vingt millions d'euros.

Fleuve et territoires

En se tournant vers le fleuve et (un peu) vers la rive droite, les propositions ont vu émerger le souhait de deux nouveaux types de navettes fluviales pour renforcer les BatCub : l'une de même capacité et l'autre plus importante (entre 100 et 150 passagers) ainsi que de nouveaux pontons et parkings relais de rabattement (à Bègles, Villenave d'Ornon et Blanquefort). Nicolas Florian a également précisé qu'une étude allait être lancée et un "plan fleuve" présenté prochainement pour une facture chiffrée pour l'instant à 27 millions d'euros. Les travaux du pont Simone Veil n'ont pas encore repris, mais le maire envisage déjà un nouveau pont reliant Bassens à Bordeaux-Nord, dont l'un des objectifs serait de décongestionner le pont d'Aquitaine et qui pourrait être livré, si la décision est rapide, en même temps que le pont Veil. Enfin, il ne balaie pas d'un revers l'idée d'un téléphérique, évoqué l'an dernier lors d'une conférence dans le cadre de Bordeaux 2050 par plusieurs maires, notamment de la rive droite (et dernièrement par le maire de Bassens, Jean-Pierre Turon). 

Enfin, l'élu bordelais a accordé une part assez importante de son discours à la "logistique urbaine" et ouvert l'amélioration des transports à un territoire plus vaste que celui de la métropole : aires de livraison (par la route ou le fleuve), nouveaux cars express venant renforcer la première ligne inaugurée il y a peu entre Créon et Bordeaux en ajoutant des lignes vers Lesparre, Libourne, Blaye ou encore Arcachon, une cartographie et un ticket unique à l'échelle départementale (pour rappel, l'agence régionale Modalis envisage de faire la même chose sur un titre de transport unique à l'échelle régionale) ou encore réactiver le réseau de ceinture en activant, pour de bon cette fois, le RER désormais "girondin". Un dossier sur lequel le futur candidat à sa propre succession n'a bien entendu pas totalement la main (de même que pour la rocade, l'État doit légiférer), il reste encore a établir un schéma définitif avec la SNCF. Si toutes les annonces (qui ressemblaient tout de même beaucoup à la première marche d'un programme électoral pour Nicolas Florian) de cette conférence de presse ne sont pas prévues pour tout de suite, certaines, comme la "police de la circulation" censée réguler le trafic aux heures de pointes ou l'annonce d'un "plan fleuve" , sont attendues avant 2020.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9022
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !