Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/21 | Cyclisme : Le 55 ème Tour du Limousin s'annonce

    Lire

    L'association du Tour du Limousin Organisation organise le 55ème Tour du Limousin du 16 au 19 août 2022. Cette manifestation accueille 18 équipes classées parmi les 40 premières de l'élite mondiale du cyclisme professionnel. De Verneuil-sur-Vienne à Limoges, en passant par la Corrèze et la Dordogne, 4 étapes composent le parcours d'environ 700 km. L'épreuve qui sera diffusée sur la chaine de télévision Equipe 21, est notamment soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dont les élus viennent d'acté en Commission plénière, une aide de 150 000 €.

  • 01/12/21 | Cenon : Un nouveau rendez-vous mensuel au Château Palmer

    Lire

    A Cenon, Les rendez-vous du Château est le nouvel événement organisé par l’OCAC. Le Centre Culturel Palmer propose au public d’échanger autour d’un sujet différent chaque premier vendredi du mois. Au programme : débats, découvertes, rencontres... Le premier rendez-vous a lieu vendredi 3 décembre 2021 de 19h à 21h sur le thème de... l’érotisme. Il sera abordé par différentes approches artistiques : photographie, lecture de poèmes, peinture, musique et discussions.

  • 01/12/21 | A Terrasson, la Socat investit avec le soutien de la Région

    Lire

    La SOCAT, à Terrasson-Lavilledieu (448 salariés) a été impactée par la crise sanitaire avec une perte de chiffre d'affaires. La SOCAT a défini une stratégie de relance et de diversification de son activité. A ce projet est associé un programme de développement d'un procédé de fabrication de joints extrudés ou micro-injectés avec une formule de caoutchouc résistante à haute température et l'achat d'une encolleuse. La Région soutient ces investissements qui devraient permettre la création de 7 emplois pour un montant de 243 551 €.

  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview - Jean-Paul Duret président de Limoges Métropole: « Mon objectif est de laisser à mes successeurs des dossiers carrés »

07/01/2020 | La Communauté urbaine: "Une manne financière supplémentaire et davantage de compétences"

1

Président de la Communauté Urbaine Limoges Métropole et maire de Panazol, Jean-Paul Duret a succédé le 1er mars 2019 à Gérard Vandenbroucke à la tête de Limoges Métropole, un intérim de quelques mois avant son retrait de la vie politique. A l'aune de son départ, il revient sur les actions menées et espère que ses successeurs poursuivront le construction de la nouvelle communauté urbaine, portée dans la douleur sur les fonds baptismaux voilà un an.

@qui : La construction politique de la Communauté urbaine a été longue et compliquée, quel bilan tirez-vous un an après sa création ? A-t-elle trouvé sa vitesse de croisière ?

Jean-Paul Duret : Je ne sais pas si la Communauté Urbaine a trouvé sa vitesse de croisière mais le principal est d'y être passé, même si on peut regretter le temps perdu. Aujourd'hui, cela nous apporte une manne financière supplémentaire et davantage de compétences par rapport à la Communauté d'Agglomération. Le climat s'est apaisé avec le mode de gouvernance que nous avons mis en place, la première vice-présidence étant occupée par le premier adjoint de la Ville de Limoges. Cela a amené un certain équilibre, c'était une demande de la Ville. La construction de l'Agglo s'est faite dans des conditions particulières. Après la défaite d'Alain Rodet aux municipales de 2014, personne n'était préparé, d'un côté comme de l'autre, à prendre les rênes de cette nouvelle agglomération. Nous récoltons maintenant les fruits du travail mené avec Gérard Vandenbroucke durant cinq ans. Limoges Métropole a son autonomie et son indépendance. Certes, la Ville de Limoges est la plus grande des vingt communes mais, au même titre qu'Aureil, elle appartient à l'EPCI. Il n'y a plus de mélange des genres sur la direction de l'EPCI qui a son président, sa direction des ressources humaines, ses services juridiques. La conférence des maires que nous avons mise en place s'est ainsi réunie deux fois. Pour le prochain mandat, l'enjeu sera de mutualiser un certain nombre d'actions. Mon objectif est de laisser à l'équipe qui arrivera des dossiers « carrés ». A trois mois de l'échéance, je ne vais pas engager mes successeurs dans des opérations qui nécessitent un choix partagé.

@aqui :  Des projets avancés ont enfin abouti, pouvez-vous en citer quelques uns ? Qu'en est-il du transfert de compétences ?

Jean-Paul Duret :  Nous avons avancé sur les projets majeurs de la mandature à commencer par le BHNS, le Bus à Haut Niveau de Service. C'est le cas aussi pour la ceinture maraîchère qui est importante pour l'agglomération. Voilà un acte fort de revalorisation de notre territoire car le maraîchage était autrefois très présent autour de Limoges. La Communauté Urbaine a également obtenu le transfert de nouvelles compétences, par exemple, la gestion de l'eau. Les liens se sont également renforcés avec l'Université sur des projets qui vont naître à la technopole ESTER, notamment le regroupement d'écoles d'ingénieurs ou la participation à un Datacenter. Nous avons subventionné un Diplôme Universitaire insertion. Concernant le développement économique, nous sommes dans la logique « Territoires d'Industrie » avec une charte qui a défini des axes de travail. Des industriels en portent certains comme Texelis et Bernardaud. Legrand va être partie prenante en apportant son savoir-faire en matière de recherche.

@aqui : Quelle est votre perception de la Région et comment Limoges Métropole se positionne-t-elle dans ce vaste territoire ?

Jean-Paul Duret : Bordeaux est loin, nous ne voyons pas Alain Rousset tous les jours, c'est moins pratique. L'effet le plus positif est à mon sens l'investissement de la Région sur la formation professionnelle, même si ce n'est pas l'une de nos compétences. J'espère que cela répondra aux attentes des industriels qui manquent cruellement de main d'oeuvre qualifiée. L'aménagement du territoire est une autre problématique avec la Région. Pour la RN 147, nous avons déjà mis cinq millions sur la table et on va nous en demander encore plus. Il faut que le projet se fasse soit avec des travaux sur la route actuelle, soit avec une autoroute concédée. Concernant le ferroviaire, nous finançons avec le Grand Angoulême une étude sur la liaison Limoges-Angoulême pour rattraper la LGV à Angoulême. Elle pourrait se faire plus rapidement que la N147 pour prendre le TGV à Poitiers. La Région est aussi un partenaire privilégié pour « Territoires d'Industrie » et l'organisation du tourisme, nous avons un important contrat de solidarité et d'attractivité afin de financer des actions. Le label French Tech a également apporté un plus à l'agglomération en terme d'attractivité. Dernièrement, Safran Oerlikon a signé une convention pour s'implanter à ESTER dans le but de mener une réflexion sur le traitement de surface céramique appliqué aux avions.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5330
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !