Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Bordeaux : Alain Juppé marche, Vincent Feltesse pédale... #3

27/11/2013 | Alain Juppé, Vincent Feltesse et les autres candidats aux municipales nous disent tout sur leur façon de se déplacer dans Bordeaux

Vincent Feltesse affirme être adapte du deux-roues, Alain Juppé avoue aimer la marche à pied... Comment se déplacent les postulants au palais Rohan ?

Notre série sur les candidats aux municipales à Bordeaux se poursuit. Après leur arrivée dans la ville et leur lieu de résidence, les prétendants au palais Rohan expliquent comment ils se déplacent dans la ville. A les écouter, le bilan carbone semble bon.

Alain Juppé : "J'essaye de marcher même si les gens m'arrêtent très fréquemment"

Alain Juppé, que nous avons rencontré sur la place des Chartrons, assure faire marcher ses jambes dès qu'il le peut et reconnaît être souvent interpellé par les habitants lorqu'il se déplace à pied ou en vélo.

 

Vincent Feltesse : "C'est d'abord en deux roues que je me déplace"

Toujours levé très tôt, Vincent Feltesse ne manque pas d'énergie. La preuve, le matin où nous l'avons interviewé, dans son bureau de la CUB, il venait de parcourir plusieurs kilomètres sans allumer un quelconque moteur. Dès qu'il le peut, il pédale. N'hésitant pas à enfourcher son vélo pour traverser la ville dans tous les sens. Il ne rechigne pas non plus à marcher, se décrivant même comme "un grand marcheur". Seule la pluie peut le faire céder à la tentation de la voiture.

 

Jacques Colombier : "J'utilise principalement le scooter et la voiture"

Le candidat du Front National que nous avons rencontré au Café français, non loin de la mairie qu'il rêve de conquérir, habite à Caudéran. Pas facile d'y attraper le tramway qu'il déclare tout de même prendre souvent. Jacques Colombier reconnaît toutefois circuler majoritairement en scooter ou en voiture. 

 

Vincent Maurin : "J'utilise le vélo quand il fait beau, le tramway par mauvais temps"

Il est arrivé en vélo dans le restaurant bacalanais où il nous avait donné rendez-vous. Le candidat du Front de Gauche Vincent Maurin affirme avoir deux moyens de déplacement favoris pour se rendre "en ville", sous entendu dans le centre de Bordeaux : soit le vélo quand il fait beau, soit le tramway quand il pleut, malgré des "soucis de fréquence".

 

Philippe Poutou : "Pour aller de nuit à l'usine Ford, pas le choix, c'est la voiture"

Philippe Poutou travaille soit très tôt le matin, soit très tard le soir à l'usine Ford. Dès lors, il dit n'avoir pas trop le choix pour se rendre depuis Grand Parc jusqu'à Blanquefort. C'est donc la voiture qu'il prend pour se rendre au boulot. Par contre, abonné au réseau TBC, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste assure prendre le tramway souvent pour ses déplacements urbains. Le week-end, par ailleurs, il n'a rien contre une balade à vélo en famille dans la ville.

 

Yves Simone ne quitte jamais son vélo customisé

Qui n'a pas déjà déjà croisé Yves Simone sur son étranger destrier ? Le guide bordelais roule depuis 15 ans sur le même vélo qu'il a entièrement customisé.

 

Stéphane Boudy marche en toute occasion

Le candidat de la plus petite liste à se présenter aux prochaines élections municipales assure ne jamais prendre la voiture en ville. Même par temps de pluie, Stéphane Boudy dit préférer marcher.


 

 

Voir aussi :

Où les candidats aux municipales habitent dans Bordeaux ?
Dans quelles circonstances les prétendants au palais Rohan sont arrivés à Bordeaux ?

Où les candidats aiment manger dans Bordeaux ?

Comment se déplacent-ils dans la ville ?

Quel est leur lieu fétiche ?

Sont-ils plutôt FC Bordeaux ou UBB ?

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Armelle Hervieu Aquipresse

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12231
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !