Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Bordeaux: Vincent Feltesse, pour un grand emprunt vert d’1 milliard d’euros

02/10/2019 | Le 1er octobre, Vincent Feltesse, candidat aux municipales 2020 à Bordeaux, a présenté sa mesure phare, un grand emprunt vert d’un milliard d’€…

Jean-Christophe Aguas, Vincent Feltesse, Jean-Yves Grandidier

Entouré de Jean-Christophe Aguas, directeur recherche et prospective stratégique au bureau d’études environnement Le Sommer Environnement et de Jean-Yves Grandidier, fondateur du groupe Valorem, bureau d’études en énergies renouvelables, Vincent Feltesse candidat aux élections municipales de mars 2020 à Bordeaux a présenté sa mesure phare pour la prochaine mandature, « l’emprunt vert pour la métropole bordelaise » d’un milliard d’euros. Un emprunt pour réaliser des actions balayant sept thématiques allant de la santé à l’éducation en passant par la rénovation énergétique ou encore l’économie sociale et solidaire…

« La ville et la métropole sont très peu endettées et les taux d’intérêt sont très faibles. Il est donc temps d’emprunter ! » Au cœur de Darwin, Vincent Feltesse vient donc d’annoncer ce mardi 1er octobre la mesure phare de son programme pour les municipales de 2020 à Bordeaux, « un grand emprunt vert pour la métropole bordelaise ». Un emprunt qui permettra de « basculer dans la transition écologique en dix ans », assure le conseiller municipal d’opposition et qui touchera sept thématiques transdisciplinaires.

Plan de renaturation, Fab Lab du développement durable, nouveau métabolisme métropolitain
Tout d’abord, l’éducation avec la mise aux normes des établissements scolaires (école, collège, lycée et université) afin d’en faire « des Fab Lab du développement durable » (150 M€). Ensuite, la mobilité avec la réalisation du TER métropolitain, la réhabilitation des boulevards 3 barrières ou encore le désenclavement de la Rive Droite par la création de barreaux de raccordement aux dessertes existantes (350 M€).
La troisième priorité de Vincent Feltesse relève d’un grand plan de renaturation, à ne pas confondre avec la revégétalisation qui ne prend en compte que la plantation d’arbres. La renaturation c’est la recréation de ripisylves, la dépollution de milieux, la recréation et la restauration de milieux humides (100 M€).
Sa quatrième priorité incite à « investir dans l’intelligence, la recherche et l’innovation durable, favoriser l’économie innovante et accélérer la transition numérique par exemple en appuyant l’économie sociale et solidaire (100 M€).
Sa cinquième priorité « redonne du pouvoir d’achat et de décision aux Bordelais et aux métropolitains en jouant sur le coût du logement et de l’énergie ». Concrètement, le candidat invite à adapter la réglementation d’urbanisme aux exigences de la transition énergétique, financer un fonds de soutien à l’isolation thermique des logements existants, à la réhabilitation de logements ou encore à la transformation de chaque quartier bordelais en un écosystème vertueux (100 M€).
Sa sixième priorité préconise d’intégrer les questions de santé dans les enjeux prioritaires, par exemple en luttant contre la pollution et « en prenant le virage zéro pesticides », en déployant et sécurisant un réseau densifié de cheminement doux ou encore en investissant dans les circuits courts et en soutenant l’agriculture urbaine (100 M€).
Enfin, sa septième et dernière priorité recommande la mise en place d’un nouveau métabolisme métropolitain recyclant mieux les ressources intérieures et en s’appuyant sur des contrats de réciprocité avec les territoires extérieurs, notamment en valorisant des biodéchets viticoles (100 M€).

Accompagner pour une transition efficiente
Afin de présenter ce grand emprunt, Vincent Feltesse a souhaité s’appuyer sur la société civile aux côtés de Jean-Christophe Aguas, directeur recherche et prospective stratégique au bureau d’études environnement Le Sommer Environnement et de Jean-Yves Grandidier, fondateur du groupe Valorem, bureau d’études en énergies renouvelables.
Jean-Yves Grandidier a mis l’accent sur la problématique du déséquilibre entre les territoires. « Il est urgent aujourd’hui de travailler sur le rééquilibrage entre les territoires urbains et ruraux par exemple, en créant des richesses. Pour ce faire, nous devons mettre en place des solidarités, des coopérations entre territoires. Nous ne devons pas bouder les contributions de villes voisines ». Pour ce dernier, cette transition peut se mettre en place à moindre coût car « les technologies sont déjà disponibles pour mener à bien cette transition. »
Pour Jean-Christophe Aguas le maître-mot est bien l’accompagnement des individus, des collectivités, des filières. Par exemple, pour lutter contre les logements énergivores, ce dernier préconise l’accompagnement individuel de particulier par le biais d’un service dédié tel que Bordeaux Métropole Energie qui serait identifié comme une marque crédible pour les aider dans leur projet de rénovation énergétique.
« Cet emprunt sera source de richesse, car quand la métropole investira un euro, le particulier en investira trois ou quatre ce qui créera de la richesse, de l’emploi et ainsi de suite. Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la discussion mais à l’action, il est urgent de basculer dans la transition écologique ! » conclut Vincent Feltesse.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
9785
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !