Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Bordeaux: Vincent Feltesse, pour un grand emprunt vert d’1 milliard d’euros

02/10/2019 | Le 1er octobre, Vincent Feltesse, candidat aux municipales 2020 à Bordeaux, a présenté sa mesure phare, un grand emprunt vert d’un milliard d’€…

Jean-Christophe Aguas, Vincent Feltesse, Jean-Yves Grandidier

Entouré de Jean-Christophe Aguas, directeur recherche et prospective stratégique au bureau d’études environnement Le Sommer Environnement et de Jean-Yves Grandidier, fondateur du groupe Valorem, bureau d’études en énergies renouvelables, Vincent Feltesse candidat aux élections municipales de mars 2020 à Bordeaux a présenté sa mesure phare pour la prochaine mandature, « l’emprunt vert pour la métropole bordelaise » d’un milliard d’euros. Un emprunt pour réaliser des actions balayant sept thématiques allant de la santé à l’éducation en passant par la rénovation énergétique ou encore l’économie sociale et solidaire…

« La ville et la métropole sont très peu endettées et les taux d’intérêt sont très faibles. Il est donc temps d’emprunter ! » Au cœur de Darwin, Vincent Feltesse vient donc d’annoncer ce mardi 1er octobre la mesure phare de son programme pour les municipales de 2020 à Bordeaux, « un grand emprunt vert pour la métropole bordelaise ». Un emprunt qui permettra de « basculer dans la transition écologique en dix ans », assure le conseiller municipal d’opposition et qui touchera sept thématiques transdisciplinaires.

Plan de renaturation, Fab Lab du développement durable, nouveau métabolisme métropolitain
Tout d’abord, l’éducation avec la mise aux normes des établissements scolaires (école, collège, lycée et université) afin d’en faire « des Fab Lab du développement durable » (150 M€). Ensuite, la mobilité avec la réalisation du TER métropolitain, la réhabilitation des boulevards 3 barrières ou encore le désenclavement de la Rive Droite par la création de barreaux de raccordement aux dessertes existantes (350 M€).
La troisième priorité de Vincent Feltesse relève d’un grand plan de renaturation, à ne pas confondre avec la revégétalisation qui ne prend en compte que la plantation d’arbres. La renaturation c’est la recréation de ripisylves, la dépollution de milieux, la recréation et la restauration de milieux humides (100 M€).
Sa quatrième priorité incite à « investir dans l’intelligence, la recherche et l’innovation durable, favoriser l’économie innovante et accélérer la transition numérique par exemple en appuyant l’économie sociale et solidaire (100 M€).
Sa cinquième priorité « redonne du pouvoir d’achat et de décision aux Bordelais et aux métropolitains en jouant sur le coût du logement et de l’énergie ». Concrètement, le candidat invite à adapter la réglementation d’urbanisme aux exigences de la transition énergétique, financer un fonds de soutien à l’isolation thermique des logements existants, à la réhabilitation de logements ou encore à la transformation de chaque quartier bordelais en un écosystème vertueux (100 M€).
Sa sixième priorité préconise d’intégrer les questions de santé dans les enjeux prioritaires, par exemple en luttant contre la pollution et « en prenant le virage zéro pesticides », en déployant et sécurisant un réseau densifié de cheminement doux ou encore en investissant dans les circuits courts et en soutenant l’agriculture urbaine (100 M€).
Enfin, sa septième et dernière priorité recommande la mise en place d’un nouveau métabolisme métropolitain recyclant mieux les ressources intérieures et en s’appuyant sur des contrats de réciprocité avec les territoires extérieurs, notamment en valorisant des biodéchets viticoles (100 M€).

Accompagner pour une transition efficiente
Afin de présenter ce grand emprunt, Vincent Feltesse a souhaité s’appuyer sur la société civile aux côtés de Jean-Christophe Aguas, directeur recherche et prospective stratégique au bureau d’études environnement Le Sommer Environnement et de Jean-Yves Grandidier, fondateur du groupe Valorem, bureau d’études en énergies renouvelables.
Jean-Yves Grandidier a mis l’accent sur la problématique du déséquilibre entre les territoires. « Il est urgent aujourd’hui de travailler sur le rééquilibrage entre les territoires urbains et ruraux par exemple, en créant des richesses. Pour ce faire, nous devons mettre en place des solidarités, des coopérations entre territoires. Nous ne devons pas bouder les contributions de villes voisines ». Pour ce dernier, cette transition peut se mettre en place à moindre coût car « les technologies sont déjà disponibles pour mener à bien cette transition. »
Pour Jean-Christophe Aguas le maître-mot est bien l’accompagnement des individus, des collectivités, des filières. Par exemple, pour lutter contre les logements énergivores, ce dernier préconise l’accompagnement individuel de particulier par le biais d’un service dédié tel que Bordeaux Métropole Energie qui serait identifié comme une marque crédible pour les aider dans leur projet de rénovation énergétique.
« Cet emprunt sera source de richesse, car quand la métropole investira un euro, le particulier en investira trois ou quatre ce qui créera de la richesse, de l’emploi et ainsi de suite. Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la discussion mais à l’action, il est urgent de basculer dans la transition écologique ! » conclut Vincent Feltesse.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
8229
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !