Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/10/19 : Fermée en septembre 2018 suite à des inondations survenues durant l’été, la médiathèque de Gan (64) rouvre dans des locaux provisoires de 150 m2, rue du Bel Air, près du centre de loisirs, le mardi 22 octobre à 14h.

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/19 | Grève des biologistes: les préconisations de l'Agence Régionale de Santé

    Lire

    Face au mouvement de grève des biologistes prévu les 22, 23 et 24 octobre, qui devrait être assez largement suivi en Nouvelle-Aquitaine, l'ARS préconise au public de ne pas se rendre pendant ces 3 jours dans leur Laboratoire d’analyses biologiques habituel et de reporter à compter du 25 octobre les analyses considérées comme non urgente par leur médecin traitant ou leur infirmière. Les demandes d’analyses biologiques urgentes pourront être prises en charge, dans les laboratoires signalés sur le site de l’ARS. Objectif: éviter d'orienter massivement des patients vers les services des Urgences.

  • 21/10/19 | 85 nouvelles places d’hébergement en Charente

    Lire

    En Charente, les dispositifs d’accompagnement accueillent actuellement 137 réfugiés et 400 demandeurs d’asile. A compter de ce 21 octobre, les communes de Ruffec et Confolens accueilleront 45 réfugiés au sein de 2 centres provisoires d’hébergement alors que les communes de Chasseneuil-sur-Bonnieure, Chabanais et Excideuil vont accueillir 40 réfugiés.

  • 21/10/19 | L'ancien député communiste du Nontronnais, René Hutin est décédé

    Lire

    René Dutin, ancien député communiste du Périgord vert est décédé vendredi 18 octobre à l'âge de 85 ans. Né à Abjat-sur-Bandiat, il a débuté sa carrière politique en tant que maire communiste de Saint-Estèphe en 1965 où il est élu à l'âge de 32 ans. Élu pendant 36 ans, il a également été conseiller général du canton de Nontron de 1979 à 2011. En 1997, il devient député de la troisième circonscription de la Dordogne. Il perd sa députation en 2002 au profit de Frédéric de Saint Sernin.

  • 21/10/19 | France 3 Limousin lance la campagne des municipales

    Lire

    France 3 Limousin a décidé de mettre les municipales en lumière dans son émission Dimanche en politique en recevant les maires des 4 plus grandes villes de l'ex-Limousin : Brive, Tulle, Guéret, Limoges. Bilans, projets, réussites, échecs. Les opposants auront également la parole. Frédéric Soulier maire (LR) de Brive depuis 2014, et officiellement candidat à sa propre succession, a été le premier à se lancer dans la première émission de cette série, ce dimanche 20 octobre.

  • 21/10/19 | "La Tournée" en concerts sur les routes de l'ex Aquitaine

    Lire

    Afin de favoriser la mobilité des groupes émergents en région et leur offrir la possibilité de se produire dans des conditions artistiques professionnelles, des structures culturelles de Nouvelle-Aquitaine se sont associées depuis plusieurs années autour du dispositif bien nommé « La Tournée ». Les 5 groupes qui en bénéficient seront sur la scène de la Rock School Barbey à Bordeaux demain soir, avant de faire étape au Sans Réserve à Périgueux le 23, puis le 24, à Billère à La Route du Son, le 25 à Agen au Florida et enfin, le 26 au CaféMusic’ de Mont-de-Marsan. Infos sur les groupes sans-reserve.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Libourne : Philippe Buisson candidat à sa succession

01/10/2019 | L’actuel Maire de Libourne a reçu la presse chez lui ce matin pour annoncer sa décision de se présenter aux Municipales de 2020.

Philippe Buisson

Après avoir mûrement réfléchi, Philippe Buisson a tranché : il se représentera aux élections municipales de mars prochain. Celui qui lors de sa conférence de presse de rentrée en septembre évoquait un choix « personnel, professionnel mais surtout collectif » veut aller au bout du projet urbain « Libourne 2025 ». Si la décision semble logique, elle n’a toutefois pas été évidente à prendre pour le Maire de Libourne, à l’image de la violence dont sont victimes les maires français, vite contrebalancée par la passion pour la ville et son territoire, que Philippe Buisson occupe depuis 22 ans maintenant.

« J’aime Libourne, la Corse et les cactus ». Philippe Buisson nous a fait entrer dans l’intimité de son salon pour annoncer sa candidature aux municipales, à propos de laquelle il avait fait part de son hésitation en septembre. Installé sur son canapé, au dessus duquel trône la photo d’un village corse – où le Maire de Libourne dit avoir pris sa décision – le désormais candidat à sa succession s’est livré sur le désir de poursuivre son travail au service des Libournais. « J’ai la passion de Libourne, j’aime ce que je fais, et je veux aller au terme du projet urbain "Libourne 2025" ».

Si la référence à la Corse a déjà été expliquée, celle au cactus peut sembler plus étrange. Deux choix d’interprétation s’offrent à nous, à partir de deux phrase tenues par l’actuel Maire de Libourne : peut-être aime-t-il son cactus, parce qu’il lui parle tous les matins « tout le monde a ses petits travers », sourit l’élu socialiste, ou encore à cause de la difficulté du travail de maire, parfois usant. « On prend des coups. Je comprends le ras-le-bol de beaucoup de maires sur cette violence verbale ou physique qu’ils subissent et qui prend parfois le dessus sur l’enthousiasme. Cela m’est également arrivé », admet Philippe Buisson.

Défendre un projet plutôt qu’un parti

Malgré les difficultés occasionnelles, le Maire de Libourne persiste. « La majorité municipale m’a encouragé », précise Philippe Buisson. Ce dernier n’est d’ailleurs pas encore officiellement investi par le Parti Socialiste, qui annoncera ses têtes de liste « dans les 15 prochains jours ». Pour ce qui est de la majorité municipale, la liste à trois couleurs – Socialiste, Communiste et Europe Écologie – sera maintenue mais renouvelée en partie. Du côté de La République En Marche, c’est Jean-Philippe Le Gal qui a été désigné chef de file à Libourne. « La encore, je ne me fais pas de souci sur le soutien du parti présidentiel, ajoute Philippe Buisson. Jean-Philippe est un de mes adjoints, un ami et un complice depuis le début de cette aventure municipale ». Jean-Philippe Le Gal sera d’ailleurs le directeur de campagne de Philippe Buisson.

D’après les mots du Maire de Libourne, « cette campagne sera pleine d’audace, tant sur les propositions que la liste ». En effet, au-delà des trois partis composant l’actuelle majorité, Philippe Buisson ouvre la porte à « d’autres personnalités, du centre droit par exemple », dans une démarche de convergence municipale pour contrer le Rassemblement National. L’élu socialiste reprend d’ailleurs une phrase tenue par le Premier Ministre Édouard Philippe : « les municipales ne sont pas l’affaire des partis, mais des projets et des personnes qui les défendent ». La liste définitive de Philippe Buisson sera dévoilée début 2020.

« Un mandat imparfait, mais réussi »

La promesse d’électrochoc, faite en 2014 par le Philippe Buisson fraîchement élu, semble avoir été tenue pour celui qui l'avait faite. « Certains libournais avec qui je discute le reconnaissent », assure l’élu. « Libourne a relevé la tête, gagné en attractivité et apparaît plus ambitieuse. Mon mandat n’est pas parfait, mais il est réussi ». Afin de continuer à mobiliser les citoyens libournais, un collectif de campagne sera lancé ce samedi 05 octobre dans la Salle du Verdet. D’après Philippe Buisson, ce collectif, ouvert à tous, travaillera sur quatre sujets : l’acte II du projet urbain Libourne 2025, le développement de la démocratie participative, l’écologie et la vie du quartier. « Le projet urbain étant concentré sur le cœur de ville, je veux que les citoyens abordent la thématique de la vie du quartier pour m’assurer qu’ils sont tous irrigués par Libourne 2025 », éclaire Philippe Buisson. De manière générale, après une éventuelle réélection, Philippe Buisson entend surtout conclure le travail entamé.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
2782
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !