11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Marmande : Gérard, Michel, Laurence et les autres

04/03/2008 |

Gérard Gouze - Candidat PS

Marmande dite la Jolie, Marmande capitale de la tomate, a jusqu'ici peu fait parler d'elle en matière d'élections municipales. Pourtant, la cité garonnaise est le théatre du combat des géants lot-et-garonnais avec à droite Michel Diefenbacher, député de la circonscription, président du conseil général qui a reçu le renfort d'une ex-UDF en la personne de Laurence Valay, et de l'autre Gérard Gouzes, ancien député, maire socialiste sortant, fort d'une gestion de 25 ans de la cité et qui, lui-aussi, affiche une liste d'ouverture. Si, inévitablement chacun des deux camps exprime les choix de sa propre famille politique, même si de part et d'autre une bonne partie de candidats n'affiche pas d'étiquette, les styles de campagne sont eux aussi différents. Calme, sérénité, sont affichés côté Diefenbacher, alors que Gérard Gouzes, en particulier lors de sa conférence de presse de lundi dernier a dégainé le fer.

Qui l'emportera dimanche? Côté Diefenbacher-Valay on est prudent, mais on demeure optimiste en se souvenant que l'actuel député avait devancé son concurrent aux dernières législatives dans une majorité de bureaux de vote de la ville. On table aussi sur une certaine lassitude qui s'exprimerait en direction de l'actuel maire et de ses méthodes qui seraient jugées un peu trop directives et personnelles, y compris par certains des ses anciens supporters. La liste reçoit également le soutien d'une personnalité marmandaise bien connue, Henri Boxberger, qui fut l'animateur de l'organisation des producteurs de tomates, et est encore, aujourd'hui, en charge de sa promotion au plan national.

Madame le maire?

Laurence Valay, 43 ans, expert-comptable, déjà élue conseillère municipale aux dernières élections, exprime comme on le dirait à gauche, une autre façon de faire de la politique qui ne peut que servir son leader. Avec, en arrière-plan un scénario qui pourrait la projeter au fauteuil de maire de la ville. En effet, si Michel Diefenbacher gagnait sur toute la ligne (municipales, conseil général) tombant sur le coup du cumul des mandats, il devrait en abandonner un, et Laurence Valay, numéro deux de la liste, pourrait hériter du poste. La perspective, malgré sa jeunesse en politique, ne paraît pas l'effrayer. Elle se dit "prête à assumer" et ne cache pas qu'elle se prépare à une telle éventualité. Elle ne manque d'ailleurs ni d'idées ,ni de projets pour une ville qu'elle habite depuis une quinzaine d'années. Cependant pour les mettre à exécution, il faut prendre la citadelle Gouzes, une solide construction de 25 années, forte d'un bilan, de solides réseaux, mais aussi de nouveaux projets.

Michel Diefenbacher et Laurence Valay - Candidat UMP

 

Gouzes confiant

En tout cas, le maire sortant de Marmande paraît plus que confiant. "Autant, lors des dernières législatives je savais que j'allais perdre, autant, là, je sais que je vais gagner. Il faut voir comme nous sommes accueillis partout!" Et d'ajouter: "nos projets de souffrent pas de comparaison. Nos concurrents ne connaissent pas la ville de Marmande. Ce qu'ils proposent est déjà fait, ou décalé". Et de citer plusieurs exemples. Gérard Gouzes ne cache, pas non plus, que le contexte national, avec le comportement du Président, "dont personnellement il se moque" sert quelque peu sa formation, notamment du côté des personnes agées, "certaines se disant scandalisées". Aussi le maire sortant de Marmande a-t-il beau jeu de qualifier son adversaire de "sarkozyste". Laurence Valay et Michel Diefenbacher n'expriment pas, bien sûr, un avis aussi tranché en soulignant que si le contexte national peut influer sur le vote dans les grandes villes, il n'en sera pas de même à Marmande, ville de 17 500 habitants. Pour sa part Laurence Valay estime que le projet "et la relation directe" constituent l'essentiel. Elle explique que si elle est entrée en politique d'abord sous les couleurs de l'UDF, elle a maintenant décidé "de ne plus adhérer à aucun parti". "D'ailleurs, dit-elle, 90% des électeurs n'ont pas de parti". Sur les 33 candidats de sa propre liste, "Marmande ensemble" 20 n'affichent pas d'appartenance politique. Mais cela n'empêche pas Gérard Gouzes de dénoncer la "dissimulation" de l'étiquette UMP du leader, ainsi que la présence de deux candidats d'extrême-droite (MNR et MPF). Cependant la liste du maire sortant "Marmande un temps d'avance" n'est pas elle non plus, dépourvue d'esprit d'ouverture, et d'une certaine dépolitisation:12 socialistes, quatre communistes, un vert, 15 sans étiquette.

Progammes et communication

Néanmoins c'est un Gérard Gouzes très offensif qui l'autre soir, a aligné "les 10 contre-vérités du sarkozyste Diefenbacher", un recueil des déclarations de ce dernier en face desquelles il cite les réalités différentes. Parmi les dossiers, celui du tribunal de grande instance dont la fermeture est décidée, "alors que M. Diefenbacher avait dit qu'il n'y croyait pas". Toute la question des services de proximité en arrière plan. Dans les deux camps on conserve cependant un petit espoir de conserver le TGI en se raccrochant aux difficultés de relogement au palais de justice d'Agen.. Michel Diefenbacher et Laurence Valay entendent de leur côté donner la priorité à l'emploi, en particulier à l'emploi des jeunes. Constatant qu'il existe 300 offres d'emplois non satisfaites, ils veulent mieux mettre en adéquation la formation et les besoins des entreprises, notamment à travers une journée de rencontre baptisée "le Printemps de la réussite". Dynamiser la ville également à travers un aménagement du centre, et en "évitant de faire flamber les impôts". Pour Michel Diefenbacher qui s'interdit de se laisser entraîner sur le terrain de la polémique "il s'agit, sur le plan économique, de créer des conditions encourageant les entreprises à venir s'installer à Marmande". "Or, Marmande détient le record départemental de la taxe foncière". Il annonce vouloir faire pratiquer un audit des finances de la ville , et mettre en place "une nouvelle gouvernance", Laurence Valay attachant pour sa part une grande importance au partage et à la délégation des responsabilités. Mais Gérard Gouzes parle pour sa part de la prochaine implantation d'une entreprise espagnole, de la naissance d'un pôle plasturgie, et surtout il communique à propos du travail fait et à venir, selon une démarche en quatre grands thèmes: Marmande ville verte, ville jeune, ville d'avenir, ville heureuse. Selon lui, Marmande "a un bon maire et elle doit le garder".

Gilbert Garrouty

Partager sur Facebook
Vu par vous
1308
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !