Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Marmande : Gérard, Michel, Laurence et les autres

04/03/2008 |

Gérard Gouze - Candidat PS

Marmande dite la Jolie, Marmande capitale de la tomate, a jusqu'ici peu fait parler d'elle en matière d'élections municipales. Pourtant, la cité garonnaise est le théatre du combat des géants lot-et-garonnais avec à droite Michel Diefenbacher, député de la circonscription, président du conseil général qui a reçu le renfort d'une ex-UDF en la personne de Laurence Valay, et de l'autre Gérard Gouzes, ancien député, maire socialiste sortant, fort d'une gestion de 25 ans de la cité et qui, lui-aussi, affiche une liste d'ouverture. Si, inévitablement chacun des deux camps exprime les choix de sa propre famille politique, même si de part et d'autre une bonne partie de candidats n'affiche pas d'étiquette, les styles de campagne sont eux aussi différents. Calme, sérénité, sont affichés côté Diefenbacher, alors que Gérard Gouzes, en particulier lors de sa conférence de presse de lundi dernier a dégainé le fer.

Qui l'emportera dimanche? Côté Diefenbacher-Valay on est prudent, mais on demeure optimiste en se souvenant que l'actuel député avait devancé son concurrent aux dernières législatives dans une majorité de bureaux de vote de la ville. On table aussi sur une certaine lassitude qui s'exprimerait en direction de l'actuel maire et de ses méthodes qui seraient jugées un peu trop directives et personnelles, y compris par certains des ses anciens supporters. La liste reçoit également le soutien d'une personnalité marmandaise bien connue, Henri Boxberger, qui fut l'animateur de l'organisation des producteurs de tomates, et est encore, aujourd'hui, en charge de sa promotion au plan national.

Madame le maire?

Laurence Valay, 43 ans, expert-comptable, déjà élue conseillère municipale aux dernières élections, exprime comme on le dirait à gauche, une autre façon de faire de la politique qui ne peut que servir son leader. Avec, en arrière-plan un scénario qui pourrait la projeter au fauteuil de maire de la ville. En effet, si Michel Diefenbacher gagnait sur toute la ligne (municipales, conseil général) tombant sur le coup du cumul des mandats, il devrait en abandonner un, et Laurence Valay, numéro deux de la liste, pourrait hériter du poste. La perspective, malgré sa jeunesse en politique, ne paraît pas l'effrayer. Elle se dit "prête à assumer" et ne cache pas qu'elle se prépare à une telle éventualité. Elle ne manque d'ailleurs ni d'idées ,ni de projets pour une ville qu'elle habite depuis une quinzaine d'années. Cependant pour les mettre à exécution, il faut prendre la citadelle Gouzes, une solide construction de 25 années, forte d'un bilan, de solides réseaux, mais aussi de nouveaux projets.

Michel Diefenbacher et Laurence Valay - Candidat UMP

 

Gouzes confiant

En tout cas, le maire sortant de Marmande paraît plus que confiant. "Autant, lors des dernières législatives je savais que j'allais perdre, autant, là, je sais que je vais gagner. Il faut voir comme nous sommes accueillis partout!" Et d'ajouter: "nos projets de souffrent pas de comparaison. Nos concurrents ne connaissent pas la ville de Marmande. Ce qu'ils proposent est déjà fait, ou décalé". Et de citer plusieurs exemples. Gérard Gouzes ne cache, pas non plus, que le contexte national, avec le comportement du Président, "dont personnellement il se moque" sert quelque peu sa formation, notamment du côté des personnes agées, "certaines se disant scandalisées". Aussi le maire sortant de Marmande a-t-il beau jeu de qualifier son adversaire de "sarkozyste". Laurence Valay et Michel Diefenbacher n'expriment pas, bien sûr, un avis aussi tranché en soulignant que si le contexte national peut influer sur le vote dans les grandes villes, il n'en sera pas de même à Marmande, ville de 17 500 habitants. Pour sa part Laurence Valay estime que le projet "et la relation directe" constituent l'essentiel. Elle explique que si elle est entrée en politique d'abord sous les couleurs de l'UDF, elle a maintenant décidé "de ne plus adhérer à aucun parti". "D'ailleurs, dit-elle, 90% des électeurs n'ont pas de parti". Sur les 33 candidats de sa propre liste, "Marmande ensemble" 20 n'affichent pas d'appartenance politique. Mais cela n'empêche pas Gérard Gouzes de dénoncer la "dissimulation" de l'étiquette UMP du leader, ainsi que la présence de deux candidats d'extrême-droite (MNR et MPF). Cependant la liste du maire sortant "Marmande un temps d'avance" n'est pas elle non plus, dépourvue d'esprit d'ouverture, et d'une certaine dépolitisation:12 socialistes, quatre communistes, un vert, 15 sans étiquette.

Progammes et communication

Néanmoins c'est un Gérard Gouzes très offensif qui l'autre soir, a aligné "les 10 contre-vérités du sarkozyste Diefenbacher", un recueil des déclarations de ce dernier en face desquelles il cite les réalités différentes. Parmi les dossiers, celui du tribunal de grande instance dont la fermeture est décidée, "alors que M. Diefenbacher avait dit qu'il n'y croyait pas". Toute la question des services de proximité en arrière plan. Dans les deux camps on conserve cependant un petit espoir de conserver le TGI en se raccrochant aux difficultés de relogement au palais de justice d'Agen.. Michel Diefenbacher et Laurence Valay entendent de leur côté donner la priorité à l'emploi, en particulier à l'emploi des jeunes. Constatant qu'il existe 300 offres d'emplois non satisfaites, ils veulent mieux mettre en adéquation la formation et les besoins des entreprises, notamment à travers une journée de rencontre baptisée "le Printemps de la réussite". Dynamiser la ville également à travers un aménagement du centre, et en "évitant de faire flamber les impôts". Pour Michel Diefenbacher qui s'interdit de se laisser entraîner sur le terrain de la polémique "il s'agit, sur le plan économique, de créer des conditions encourageant les entreprises à venir s'installer à Marmande". "Or, Marmande détient le record départemental de la taxe foncière". Il annonce vouloir faire pratiquer un audit des finances de la ville , et mettre en place "une nouvelle gouvernance", Laurence Valay attachant pour sa part une grande importance au partage et à la délégation des responsabilités. Mais Gérard Gouzes parle pour sa part de la prochaine implantation d'une entreprise espagnole, de la naissance d'un pôle plasturgie, et surtout il communique à propos du travail fait et à venir, selon une démarche en quatre grands thèmes: Marmande ville verte, ville jeune, ville d'avenir, ville heureuse. Selon lui, Marmande "a un bon maire et elle doit le garder".

Gilbert Garrouty

Partager sur Facebook
Vu par vous
1529
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !