Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales à Marmande : Gérard, Michel, Laurence et les autres

04/03/2008 |

Gérard Gouze - Candidat PS

Marmande dite la Jolie, Marmande capitale de la tomate, a jusqu'ici peu fait parler d'elle en matière d'élections municipales. Pourtant, la cité garonnaise est le théatre du combat des géants lot-et-garonnais avec à droite Michel Diefenbacher, député de la circonscription, président du conseil général qui a reçu le renfort d'une ex-UDF en la personne de Laurence Valay, et de l'autre Gérard Gouzes, ancien député, maire socialiste sortant, fort d'une gestion de 25 ans de la cité et qui, lui-aussi, affiche une liste d'ouverture. Si, inévitablement chacun des deux camps exprime les choix de sa propre famille politique, même si de part et d'autre une bonne partie de candidats n'affiche pas d'étiquette, les styles de campagne sont eux aussi différents. Calme, sérénité, sont affichés côté Diefenbacher, alors que Gérard Gouzes, en particulier lors de sa conférence de presse de lundi dernier a dégainé le fer.

Qui l'emportera dimanche? Côté Diefenbacher-Valay on est prudent, mais on demeure optimiste en se souvenant que l'actuel député avait devancé son concurrent aux dernières législatives dans une majorité de bureaux de vote de la ville. On table aussi sur une certaine lassitude qui s'exprimerait en direction de l'actuel maire et de ses méthodes qui seraient jugées un peu trop directives et personnelles, y compris par certains des ses anciens supporters. La liste reçoit également le soutien d'une personnalité marmandaise bien connue, Henri Boxberger, qui fut l'animateur de l'organisation des producteurs de tomates, et est encore, aujourd'hui, en charge de sa promotion au plan national.

Madame le maire?

Laurence Valay, 43 ans, expert-comptable, déjà élue conseillère municipale aux dernières élections, exprime comme on le dirait à gauche, une autre façon de faire de la politique qui ne peut que servir son leader. Avec, en arrière-plan un scénario qui pourrait la projeter au fauteuil de maire de la ville. En effet, si Michel Diefenbacher gagnait sur toute la ligne (municipales, conseil général) tombant sur le coup du cumul des mandats, il devrait en abandonner un, et Laurence Valay, numéro deux de la liste, pourrait hériter du poste. La perspective, malgré sa jeunesse en politique, ne paraît pas l'effrayer. Elle se dit "prête à assumer" et ne cache pas qu'elle se prépare à une telle éventualité. Elle ne manque d'ailleurs ni d'idées ,ni de projets pour une ville qu'elle habite depuis une quinzaine d'années. Cependant pour les mettre à exécution, il faut prendre la citadelle Gouzes, une solide construction de 25 années, forte d'un bilan, de solides réseaux, mais aussi de nouveaux projets.

Michel Diefenbacher et Laurence Valay - Candidat UMP

 

Gouzes confiant

En tout cas, le maire sortant de Marmande paraît plus que confiant. "Autant, lors des dernières législatives je savais que j'allais perdre, autant, là, je sais que je vais gagner. Il faut voir comme nous sommes accueillis partout!" Et d'ajouter: "nos projets de souffrent pas de comparaison. Nos concurrents ne connaissent pas la ville de Marmande. Ce qu'ils proposent est déjà fait, ou décalé". Et de citer plusieurs exemples. Gérard Gouzes ne cache, pas non plus, que le contexte national, avec le comportement du Président, "dont personnellement il se moque" sert quelque peu sa formation, notamment du côté des personnes agées, "certaines se disant scandalisées". Aussi le maire sortant de Marmande a-t-il beau jeu de qualifier son adversaire de "sarkozyste". Laurence Valay et Michel Diefenbacher n'expriment pas, bien sûr, un avis aussi tranché en soulignant que si le contexte national peut influer sur le vote dans les grandes villes, il n'en sera pas de même à Marmande, ville de 17 500 habitants. Pour sa part Laurence Valay estime que le projet "et la relation directe" constituent l'essentiel. Elle explique que si elle est entrée en politique d'abord sous les couleurs de l'UDF, elle a maintenant décidé "de ne plus adhérer à aucun parti". "D'ailleurs, dit-elle, 90% des électeurs n'ont pas de parti". Sur les 33 candidats de sa propre liste, "Marmande ensemble" 20 n'affichent pas d'appartenance politique. Mais cela n'empêche pas Gérard Gouzes de dénoncer la "dissimulation" de l'étiquette UMP du leader, ainsi que la présence de deux candidats d'extrême-droite (MNR et MPF). Cependant la liste du maire sortant "Marmande un temps d'avance" n'est pas elle non plus, dépourvue d'esprit d'ouverture, et d'une certaine dépolitisation:12 socialistes, quatre communistes, un vert, 15 sans étiquette.

Progammes et communication

Néanmoins c'est un Gérard Gouzes très offensif qui l'autre soir, a aligné "les 10 contre-vérités du sarkozyste Diefenbacher", un recueil des déclarations de ce dernier en face desquelles il cite les réalités différentes. Parmi les dossiers, celui du tribunal de grande instance dont la fermeture est décidée, "alors que M. Diefenbacher avait dit qu'il n'y croyait pas". Toute la question des services de proximité en arrière plan. Dans les deux camps on conserve cependant un petit espoir de conserver le TGI en se raccrochant aux difficultés de relogement au palais de justice d'Agen.. Michel Diefenbacher et Laurence Valay entendent de leur côté donner la priorité à l'emploi, en particulier à l'emploi des jeunes. Constatant qu'il existe 300 offres d'emplois non satisfaites, ils veulent mieux mettre en adéquation la formation et les besoins des entreprises, notamment à travers une journée de rencontre baptisée "le Printemps de la réussite". Dynamiser la ville également à travers un aménagement du centre, et en "évitant de faire flamber les impôts". Pour Michel Diefenbacher qui s'interdit de se laisser entraîner sur le terrain de la polémique "il s'agit, sur le plan économique, de créer des conditions encourageant les entreprises à venir s'installer à Marmande". "Or, Marmande détient le record départemental de la taxe foncière". Il annonce vouloir faire pratiquer un audit des finances de la ville , et mettre en place "une nouvelle gouvernance", Laurence Valay attachant pour sa part une grande importance au partage et à la délégation des responsabilités. Mais Gérard Gouzes parle pour sa part de la prochaine implantation d'une entreprise espagnole, de la naissance d'un pôle plasturgie, et surtout il communique à propos du travail fait et à venir, selon une démarche en quatre grands thèmes: Marmande ville verte, ville jeune, ville d'avenir, ville heureuse. Selon lui, Marmande "a un bon maire et elle doit le garder".

Gilbert Garrouty

Partager sur Facebook
Vu par vous
1712
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !