Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales : Yves Urieta dévoile son Pau intime (en vidéo)

26/02/2014 | Yves Urieta y croit dur comme fer. Il peut battre François Bayrou et David Habib car il est à Pau "le plus Palois des candidats"

Yves Urieta se présente sans étiquette aux municipales de 2014 à Pau.

Notre série dédiée aux municipales paloises se poursuit aujourd'hui. Après François Bayrou et David Habib, Aqui brosse désormais pour vous le portrait de celui que les derniers sondages créditent de la troisième place lors du scrutin de mars prochain. Mais, la deuxième ou la troisième place, Yves Urieta n'en veut pas. Ce Palois pur jus, dont la famille est implantée dans le Béarn depuis cinq générations, dit "avoir l'intime conviction" qu'il va l'emporter avec sa liste "Pau avant tout".

 "Je suis né à Pau 19 rue Lespy" Yves Urieta est né le 9 juin 1946 à Pau, très précisément au 19 rue Lespy, dans le quartier des Halles, quartier auquel l'ancien maire (2006-2008) est très attaché.

 

 Béarnais depuis plusieurs générationsYves Urieta est un "pur produit béarnais". Ses ancêtres ont vécu à Pau durant trois générations. Avant cela, ses aïeuls habitaient juste à côté de la capitale du Béarn, à Bizanos. Et encore plus en amont dans le temps, la famille d'Yves Urieta était implantée à Laruns, en vallée d'Ossau, non loin de la frontière espagnole.

 


"Je réside boulevard des Pyrénées et souvent aussi dans ma ferme à Meillon"Même s'il aime le boulevard des Pyrénées, qu'il considère comme "la vitrine de Pau", Yves Urieta aurait préféré s'installer dans le quartier des Halles. Il aurait voulu racheter la maison de ses parents mais il n'a pas pu. Il a par contre investi avec son épouse dans une ferme à Meillon où il réside le plus souvent.

 

"Je me déplace en vélo ou à pied" Le leader de "Pau avant tout" assure qu'il gare sa voiture boulevard des Pyrénées pour se déplacer ensuite dans la ville à pied ou en vélo. Les transports, une question essentielle pour Yves Urieta le pourfendeur du bus tram.

 "Je vais aux Halles le matin faire mon marché" Les Halles, c'est "LE" quartier de Pau qu'Yves Urieta dit chérir le plus et, tout comme ses adversaires, il propose d'ailleurs un projet pour rénover les halles en elles-mêmes (lire plus loin). 

Et la totalité de son projet pour les Halles, à retrouver sur le site internet d'Yves Urieta

"Mes Palois de coeur sont mes parents"C'est non sans une certaine émotion qu'Yves Urieta évoque ses Palois de coeur. Palois qui ne sont autres que ses propres parents décédés très tôt. "J'avais douze ans quand ma mère et morte et 40 ans quand mon père est parti".

"Les Palois sont mes amis"Pour définir le lien qui l'unit aux Palois, le candidat de "Pau avant tout" utlise un mot simple et fort : "Ce sont avant tout mes amis". Il dit encore qu'il sera toujours là pour les Palois, notamment pour ceux qui sont dans la misère.



Pour s'adresser aux Palois via les réseaux sociaux, Yves Urieta s'est inventé un avatar :


"Je n'aime pas ceux qui veulent tromper les Palois" La présentation qu'il fait de lui sur son compte Twitter en dit long sur ce qu'Yves Urieta pense de certains de ses concurrents à l'élection municipale : "Un maire 100% , expérimenté en gestion d'une grande ville et ne visant pas la présidentielle ou les européennes".



Il se dit au delà des clivagesIl avait une mère gaulliste et un père syndicaliste de gauche. "Dans ma famille, on a fait la synthèse", estime Yves Urieta. Pour concevoir sa liste, le leader de "Pau avant tout" s'est donc attaché à représenter toutes les sensibilités. Il y fait aussi une très large part aux représentants de la société civile.

 

 "Baisser les impôts fera revenir les gens dans Pau"C'est l'un des axes majeurs de la campagne d'Yves Urieta et une promesse qu'il fait aux Palois : "baisser les impôts de 3 à 5 points".



Sur son site, l'ex maire de Pau explique pourquoi et comment il compte baisser les impôts locaux:

 

"Pour relancer l'emploi, il faut aider le commerce et l'artisanat"Yves Urieta a installé sa permanence dans "l'une des rues du centre ville qui a perdu le plus de commerces ces dernières années" (4 rue des Cordeliers). "C'est pour manifester mon soutien aux commerçants palois, pour leur dire que je serai là pour redynamiser le coeur de ville". Pour relancer l'emploi à Pau, le candidat sans étiquette estime qu'il faut en effet d'abord aider le commerce et l'artisanat.

 

 

"Il faut renforcer la sécurité avec des caméras et une police de proximité" Selon Yves Urieta, la sécurité est une nécessité et la sécurité pour le candidat de "Pau avant tout" passe par une police de proximité et de la vidéo protection.

Pour le second tour, il laisse planer le douteOn se souvient qu'en 2008, Yves Urieta avait provoqué une triangulaire en se maintenant au second tour et ainsi contribué à l'échec de François Bayrou. Que fera t-il cette fois ci ? Il laisse le doute planer : "On verra le moment venu".



Entretien réalisé avec Jean-Jacques Nicomette

 

La suite de notre série consacrée aux municipales paloises demain avec le portrait en vidéo du candidat du Front de gauche, Olivier Dartigolles. Retrouvez aussi nos précédents portraits en vidéo (François Bayrou et David Habib).

 

Pour aller plus loin : Le site internet d'Yves Urieta Le compte Twitter d'Yves Urieta - La page Facebook d'Yves Urieta
Yves Urieta donne son avis, sur France Inter, sur la candidature de François Bayrou
Yves Urieta interviewé par France Bleu 

Armelle Hervieu
Par Armelle Hervieu

Crédit Photo : Aquipresse

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4098
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !