Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | #5 Bordeaux : Comment y vit-t-on ?

21/03/2014 | Comment vit-on à Bordeaux, redevenue l’une des plus belles et attractives villes européennes, mais qui n’est pas qu’une image de carte postale?

Bordeaux aménagement des quais

La proximité, à Bordeaux comme partout ailleurs, est l’essence même des missions municipales. Focus sur quelques points chauds soulevés pendant la campagne : poubelles, crèches, rythmes scolaires, équipements de proximité, culture…

Bordeaux, ses quais, son tramway, sa pierre blonde et ses façades 18ème, la belle endormie enfin réveillée, la plus belle ville d’Europe et son classement Unesco, ses grands projets d’investissements, son urbanisme dynamique, son université ambitieuse, ses innovations économiques et numériques… « Bordeaux, the place to be » dit-on dans les dîners en ville et tous les lieux où l’on nous envie.

Mais derrière ce décor, il y a aussi d’autres réalités : des logements trop onéreux pour les jeunes couples du cru, 17% des habitants en dessous du seuil de pauvreté, des places de crèches un peu trop rares et aux horaires pas toujours adaptés, des inégalités d’équipements entre quartiers et même… de redoutables problèmes de poubelles en centre ville !

Qui doit ramasser les poubelles ?

Bordeaux La question du ramassage des ordures

C’est Alain Juppé qui a le premier évoqué le problème, lors de sa conférence de presse de rentrée de septembre 2013. Sur le mode: « ce qui va bien c’est la Ville, ce qui va mal, c’est la CUB. Les poubelles, c’est la CUB, et les poubelles, ça ne va pas du tout ! ». Alain Juppé reproche notamment à la Communauté Urbaine la mauvaise gestion des effectifs et des tournées des éboueurs. Le problème est cependant un peu plus complexe, lié en premier lieu à la configuration des immeubles du centre historique, peu adaptés à la collecte individuelle et à la présence de bacs dans les entrées, obligatoire, bien que contraire à la règlementation sanitaire.

Mais il vient aussi d’une anomalie soulignée par la Chambre Régionale des Comptes. La CUB a la compétence sur le ramassage des poubelles, mais la ville (malgré la loi de 1966 créant les communautés urbaines et leur confiant cette compétence) n’a pas voulu lui céder la compétence « nettoyage de la voirie ».

La photo ci-dessus illustre la difficulté : les éboueurs de la CUB sont habilités à vider les poubelles noires, mais les sacs posés par terre doivent être pris en charge par le service nettoyage de voirie de la ville. Vincent Feltesse propose que la Communauté Urbaine prenne en charge cette dernière  compétence. Alain Juppé est favorable au choix inverse : que la ville récupère les deux compétences. Des locaux collectifs et des bacs enterrés sont aussi envisagés pour solutionner en partie le problème.

Bordeaux - Les crèches et système de garde d'enfants

Qui va garder les enfants ?Autre débat marquant dans la campagne, la place de l’enfant dans la ville, à travers le dossier des crèches et celui des rythmes scolaires. Alain Juppé promet « d’augmenter les capacités d’accueil des tous petits (0-3 ans) pour atteindre les 3/4 de la classe d’âge : crèches municipales et associatives, assistantes maternelles, maisons d’assistantes maternelles » de « programmer la construction de nouveaux groupes scolaires » et de «  définir avec enseignants et parents, le dispositif le plus favorable aux enfants » pour la réforme des rythmes scolaires.

Mais selon les sources, la trentaine de crèches de la ville affichent entre 1.000 et 1.500 noms sur les listes d’attente. Les dernières crèches ouvertes (Ginko, Mériadeck, rue Détrois…) sont souvent privées, en délégation de service public.

Vincent Feltesse propose  de « créer 1.000 nouvelles places en accueil collectif d’ici 2020 dans le cadre de structures municipales et associatives dans les quartiers aujourd’hui déficitaires » ainsi que d’aider les parents qui ont des difficultés de garde en raison d’horaire décalés ». Il veut aussi « remettre à plat le projet éducatif de la municipalité critiqué par 70% des professeurs des écoles et des parents d’élèves dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires », et « faire de Bordeaux la capitale de l’e-learning ». Le candidat socialiste a également  annoncé la création d’une carte « Bordeaux pour tous », pour une « tarification plus juste et équitable des services publics locaux (restauration scolaire, repas pour les seniors, accès aux piscines ou aux activités de loisirs, transports)».

Bordeaux - Pisicne Judaïque

Où va-t-on faire du sport ?Vincent Feltesse reproche à la municipalité le manque d’équipements sportifs ou culturels de proximité dans certains quartiers. « Bordeaux ne compte que 5 piscines publiques, alors que Montpellier en dénombre 11 et Toulouse 15. Pour les pistes d’athlétisme, Bordeaux en dispose de 3, Montpellier 11 et Toulouse 19 » comptabilise-t-il. Il veut  doter la ville d’une piscine olympique, moderniser le Parc Lescure, répartir les équipements nouveaux sur tous les quartiers et veut faire du quartier  Victoire-Cours de la Marne un « nouveau quartier Latin », avec une bibliothèque universitaire de 6.000 m2 ouverte 24h/24… Ses critiques s’étendent aux difficultés rencontrées dans le domaine culturel par différents petits théâtres ou des salles de concert, au faible nombre de bibliothèques de quartiers.

Sans oublier que Bordeaux est la dernière grande ville française à ne pas disposer de vraie grande salle de spectacle. Le projet du consortium Bouygues-Ricciotti-Lagardère choisi par la CUB vient d’ailleurs de faire l’objet d’un recours de la part de l’architecte Michel Pétuaud-Létang, candidat malheureux et le tribunal administratif doit se prononcer  au lendemain du premier tour des municipales

Alain Juppé  promet de son côté de « nouveaux équipements sportifs majeurs ». Le Grand Stade est en construction et accueillera l’Euro 2016, le Palais des Sports de Victor Hugo est en cours de rénovation, un deuxième quai des sports est annoncé rive droite. Côté culture, l’équipe municipale sortante  se félicite du succès de l’Auditorium ou du soutien apporté à certaines salles de théâtre comme la Lucarne ou la Manufacture Atlantique, et annonce l’extension de la Rock School Barbey, et l’accueil de nouveaux équipements culturels de proximité : salle des fêtes du Grand Parc,  bibliothèque à Caudéran, maison des danses à Ginko…  Il annonce encore des innovations en « ouvrant la bibliothèque Mériadeck le dimanche, et les musées en  soirée une fois par semaine », ou de « déposer des œuvres d’art dans les écoles et les administrations recevant du public ».

Bordeaux - Place de la comédie

Pour l’art dans la rue, une souscription publique est ouverte par la municipalité à hauteur de 150.000 euros pour acquérir l’œuvre monumentale « Sanna » de Jaume Plensa. Avec à la clé une déduction fiscale de 66%. La facture sera donc payée en fait aux deux tiers par l’Etat.

Les deux candidats principaux  pensent aussi aux « âgés » : 30% des bordelais auront plus de 60 ans dans 10 ans ! Ce ne sera pas le moindre des défis à relever dans la future métropole millionnaire.

A lire également #1 Bordeaux, ville et métropole : le double enjeu
#2 Bordeaux : Comment s’y loge-t-on ?
#3 Bordeaux : Comment y travaille-t-on ?
#4 Bordeaux : Comment s’y déplace-t-on ?

Pierre Sauvey
Par Pierre Sauvey

Crédit Photo : aqui.fr - Pierre Sauvey

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7947
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !