Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/18 | Ford Blanquefort : nouveau coup d'arrêt

    Lire

    Ce lundi 15 octobre, le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à nouveau en Gironde. A l'occasion d'une nouvelle réunion avec les élus locaux et les syndicats de l'usine Ford, à Blanquefort, il a annoncé avoir tenu une discussion la semaine dernière avec le président de Ford. Ce dernier a manifesté une intention claire de fermer l'usine définitivement plutôt que d'appuyer une reprise par l'industriel belge Punch, un temps envisagé. Bruno Le Maire a affirmé être "en total désaccord" avec cette décision. La dernière consultation du comité d'entreprise sur le plan social de l'usine de Blanquefort est toujours prévu pour le 18 décembre.

  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | #2 Bordeaux : Comment s’y loge-t-on ?

15/03/2014 | L’agglomération de Bordeaux veut devenir « métropole millionnaire ». Comment vont se loger un million d’habitants ?

Bordeaux : Comment s’y loge-t-on ?

L’objectif de Bordeaux métropole millionnaire en habitants à l’horizon 2030 a été fixé par la CUB il y a 4 ans. Vincent Feltesse et Alain Juppé y souscrivent tous les deux, portés par l’attractivité de l’agglomération, encore renforcée par la LGV en 2017. Mais les deux principaux candidats à la mairie de Bordeaux et à la présidence de la Communauté Urbaine n’envisagent pas l’urbanisme et le logement de la même façon.

« Un million d’habitants d’ici 2030 ». Tel est l’objectif affiché par la Communauté Urbaine de Bordeaux depuis mars 2010, à l’époque dans une délibération consacrée au Plan Local de l’Habitat. Les 28 communes de la CUB n’en totalisent aujourd’hui que 750.000.

Le problème n’est pas vraiment de séduire cette nouvelle population : l’agglomération bordelaise se classe en effet en troisième position derrière Montpellier et Toulouse pour son solde migratoire. Avec 7% de croissance démographique sur 10 ans. Mais il va donc falloir construire des logements pour 250.000 personnes en plus ! Et surtout à des prix abordables !

Le diagnostic« Seuls 15% des ménages de l’agglomération disposent de revenus leur permettant d’acquérir les logements neufs construits dans la CUB » relève en effet une étude de l’agence d’urbanisme A’Urba produite en septembre 2013 (1). Quant aux logements sociaux, s’ils représentent jusqu’à 51% sur la rive droite (Bassens, Cenon, Lormont, Floirac), la moyenne est de 21% pour la CUB et de 16% sur Bordeaux.

Selon A’Urba, « depuis plus de dix ans, la communauté urbaine de Bordeaux et la Gironde connaissent un développement résidentiel, un dynamisme du marché immobilier et une hausse des prix du logement sans précédent. Alors que jusqu'au début des années 2000 les prix de l'immobilier évoluaient dans un rapport constant avec les revenus des ménages, l'écart entre les deux n'a depuis cessé de se creuser. Avec un revenu médian de 2 251 € soit un budget logement de 750 €, les ressources des ménages ne sont plus en adéquation avec les prix des logements. Les parcours résidentiels dans l’agglomération sont bloqués et faute d’une offre en logement adaptée, les jeunes ménages quittent la Cub ».

Cela est encore plus vrai dans Bordeaux. Le prix moyen de location est ainsi de 14€/m2 dans le centre de Bordeaux pour un appartement, soit 700 € pour un T2 de 50m2. Il faut compter entre 2900 et 5500 € / m2 pour un appartement neuf à Ginko, et un prix moyen de près de 4.000 €/m2 dans les immeubles qui poussent aux Bassins à flot. Dans le parc public, le plafond de vente des logements en PSLA était de 2658€/m2 en 2012 et le plafond des loyers des logements sociaux de 4,73€/m2 (en PLAI), 5,32€/m2 (en PLUS) et  8,33€/m2 (en PLS).

Bordeaux - Programme immobilier en cours

Programmes en coursA la Communauté Urbaine, Vincent Feltesse a lancé l’opération « 50.000 logements autour des axes de transports collectifs », par un appel d’offre en avril 2010, notamment pour « lutter contre le processus d’étalement que vit la métropole depuis 30 ans » et pour limiter l’impact négatif des déplacements notamment sur l’émission de gaz à effet de serre. Les 5 équipes d’architectes d’envergure internationale ont été choisies en avril 2013 AUC, Alexandre Chemetoff, OMA, Lacaton et Vassal, 51N4E /Grau. L’objectif visé est d’un coût moyen de sortie de 2500€/m2. Alain Juppé ironise sur le fait que « pas un de ces 50.000 logements n’a encore vu le jour ». Le programme prévoit en effet les premières réalisations en 2014-2015.

Le maire de Bordeaux rappelle que de son côté, il a lancé dès 2008 « l’arc de développement », avec l’écoquartier de Ginko (2.200 logements en construction), les Bassins à flot (5.400 logements prévus),  Brazza, Batside-Niel  et sur Bordeaux-Euratlantique, Saint-Jean Belcier et Garonne Eiffel, sans oublier la réhabilitation de logements anciens avec l’opération Bordeaux (Re) Centre. « Pour maîtriser  la hausse des prix et des loyers, il faut construire 3.000 logements par an, dont 35% en location sociale et 20% en accession sociale à la propriété » assure Alain Juppé.

Vous avez dit logement social ?Vincent Feltesse pointe du doigt les 16% actuels de logements sociaux sur Bordeaux. « Bordeaux est la seule grande ville de France qui n’a pas vu son taux de logement social monter sur ces 10 dernières années, et elle est en-dessous du seuil légal de 20% »   dénonce-t-il. « Nous sommes passés de 15% à un peu plus de 16% depuis 2008, donc nous avons bien augmenté. Nous visons 20% en 2020 et 25% en 2025 » se défend Alain Juppé. «  D’ailleurs le préfet vient de m’envoyer une lettre me disant que Bordeaux n’aura pas de pénalité à payer, compte tenu des efforts faits pour construire des logements sociaux » répète-t-il à l’envi. Et ses partisans attaquent les 30% de logements sociaux promis par Vincent Feltesse pour Bordeaux à l’horizon 2025, ce qui correspondrait à la construction 50.000 logements sociaux en 10 ans, selon un calcul d’Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux. 

Avec ou sans Etablissement Public FoncierLa véritable pierre d’achoppement entre la gauche et la droite communautaire  porte le nom d’Etablissement Public Foncier. Pour le président de la Communauté Urbaine, il s’agit d’un outil indispensable pour maîtriser le prix du foncier, et donc baisser le prix de revient des constructions. « C’est indispensable pour lutter contre la spéculation et favoriser le logement mais aussi les commerces de proximité et l’artisanat» affirme-t-il. Mais Alain Juppé n’en veut pas, affirmant que «c’est encore un bidule inutile, que cela alourdirait la facture des contribuables ». Pour Vincent Feltesse, « cela coûterait 5€ par an par habitant, et cela pourrait même faire gagner de l’argent sur le long terme ». En attendant, Bordeaux et son agglomération demeurent une des rares régions de France où le prix de l’immobilier ne baisse pas encore. Une  chance pour les propriétaires et les promoteurs, une difficulté pour les autres. « On s’enorgueillit de l’attractivité retrouvée de Bordeaux, c’est le prix à payer » analysent les professionnels de l’immobilier.

A lire également #1 Bordeaux, ville et métropole : le double enjeu
#3 Bordeaux : Comment y travaille-t-on ?
#4 Bordeaux : Comment s’y déplace-t-on ?
#5 Bordeaux : Comment y vit-t-on ?

(1)   Comprendre la formation des prix pour produire du logement abordable, sous la direction de C. Langlois

Pierre Sauvey
Par Pierre Sauvey

Crédit Photo : aqui.fr - Pierre Sauvey

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8522
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
louis-julien sourd | 15/05/2014

Cela ne m'étonne pas qu'un projet de construction de plus de 50 000 logements soit en cours avec les dernières réformes sur le logement ! Surtout que comme préconisé, ces logements doivent être bien situés et desservis pour rendre le logement attractif (cf : http://www.loi-duflot.fr/conseils-loi-duflot/selectionner-le-logement-le-plus-adapte/dans-quel-quartier-investir/ ). J'espère que ce projet verra vraiment le jour, car actuellement le secteur de la construction ne se porte pas bien : http://www.easybourse.com/bourse/immobilier/article/27745/france-la-construction-de-logements-ralentit-encore.html

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !