Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

  • 27/11/20 | Restructuration de Repetto: L'Etat entre dans la danse

    Lire

    Une première réunion de travail entre la direction de Repetto, le cabinet de la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et les services de Bercy a eu lieu jeudi 26 novembre sur l'accompagnement de l'entreprise dans sa restructuration. L'occasion de faire le point sur les indicateurs financiers de l'entreprise, son processus de restructuration et le climat social en son sein. Les axes d'un projet de développement ont aussi pu être esquissés. Pour mémoire, suite à plusieurs années difficiles, Repetto a annoncé la mise en place d'un plan social menaçant 51 postes en France dont 31 à Saint-Médard-d’Excideuil (24).

  • 27/11/20 | Royan Atlantique : Un pôle de transformation de produits locaux

    Lire

    La Communauté d'agglomération Royan Atlantique (CARA) porte depuis 2016 un projet de création d'un atelier collectif de transformation de viandes multi-espèces visant à améliorer la performance économique de la filière locale d'élevage. Huit éleveurs ont participé à la construction de ce projet et plus d’une trentaine sont à ce jour intéressés par l’équipement. Le pôle transformation de la CARA sera géré et utilisé par les producteurs associés dans une structure d'exploitation qui louera l'équipement à la CARA. La Région soutient ce projet à hauteur de 220 537 euros.

  • 27/11/20 | Creuse: un numéro vert pour les personnes handicapées en difficulté

    Lire

    Le Département de la Creuse et la Maison Départementale des Personnes Handicapées viennent de mettre en place un numéro vert d’appui pour les personnes handicapées et les aidants qui sont en difficulté ou sans solution immédiate du fait de la crise sanitaire. Ce numéro est également accessible aux personnes sourdes et malentendantes, 7 jours/7 de 7h à 21h : 0 800 360 360.

  • 27/11/20 | Les émailleurs français s’exposent à Limoges

    Lire

    Depuis le 16 novembre, les halles centrales de la ville de Limoges accueillent une trentaine de pièces conçues par des créateurs locaux et nationaux, et prêtées par le Syndicat Professionnel des Emailleurs Français. Cette exposition présente des créations contemporaines d’émail sur métaux. Durant un an, le Syndicat s’invitera dans l’espace « Ville créative Unesco » des halles centrales qui est dédié à la valorisation des acteurs locaux des arts du feu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales de Biarritz: trois hommes et un coup fin

10/12/2019 | Deux ministres, Didier Guillaume (agriculture) et Jean-Baptiste Lemoyne secrétaires d'Etat au tourisme et Michel Veunac pour un même siège

Jean Baptiste Lemoyne congrès UMIH 2019

Et de neuf! Biarritz bat déjà un record de "participation" pour les prochaines élections municipales dans l'agglomération. Avec deux parachutages ascensionnels qui en disent -aussi- long sur la solidarité gouvernementale: le secrétaire d'Etat au tourisme et le ministre de l'Agriculture que l'on voyait arriver avec ses grands sabots. Qui illustre aussi que la belle majorité municipale est partie en lambeaux: deux anciens adjoints, Nathalie Motch et Guillaume Barucq ont fait acte de candidature. Pire, le premier adjoint Guy Lafite un des derniers fidèles va "pousser" la candidature Didier Guillaume.

"Je préfère pour Biarritz, un ministre du Tourisme à un ministre de l'Agriculture". C'est par ce tacle adressé à Didier Guillaume qui faisait depuis quelques mois la danse du ventre à la ville impériale que le maire sortant Michel Veunac a confirmé la participation du secrétaire d'état au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne sur sa liste. Confirmant leur bonne entente comme sur notre photo, aux côtés d'Hervé Jonathan, le sous-préfet et Max Brisson, le sénateur. Retour de service de son collègue de l'Agriculture, en fin de semaine à Paris et confirmé par la presse quotidienne régionale, il vient d'officialiser ce qui se disait sous le manteau, il signifiera en janvier sa candidature vivement souhaitée et boostée, à la faveur d'une campagne de signatures par l'adjoint au maire Guy Lafite...  Après avoir longtemps fait de la Résistance et servi de bouclier au maire Michel Veunac qu'il défendait bec et ongle, l'adjoint aux finances n'y croit plus et le Radical de gauche qu'il a toujours été, renonce à un nouveau bail avec lui. Et Didier Guillaume, 60 ans, lui semble le plus apparenté. Du courant Emmanuel Valls de naguère et fidèle de François Hollande, le ministre de l'Agriculture a creusé son sillon dans ce Pays basque qu'il habite depuis 2008 et où sa femme est enseignante. Précisément à Anglet. Un sentiment que semblent partager le très abertzale adjoint aux sports Michel Poueyts - A Biarritz, un vote abertzale, dans la patrie des Abeberry,  ça se comptabilise aussi. Qui était non loin de lui, lors du Salon Lurrama, et a noté les aspirations très basco- paysannes du ministre. Comme on a pu le lire sur aqui.fr

En face, dans l'opposition,  parmi les 120 signataires favorables à une candidature Guillaume, figurent  Bénédicte Darrigade, la belle fille du champion cycliste qui s'était présentée aux cantonales et Frédéric Domège. Mais certains y figureraient malgré eux.
Se doutant de l'attaque, le tandem Veunac-Lemoyne, dont il sera intéressant de savoir si ce dernier en sera le Numéro 2 ou le Numéro Un, vu l'âge du maire sortant, 72 ans, a d'entrée abattu un joker: la demande de l'investiture LRem (nous nous en sommes fait l'écho). Un piège dans lequel n'est pas tombé Didier Guillaume qui n'a nullement envie de mettre en difficulté un président de la République qui, s'il affectionne particulièrement Biarritz où il se rend régulièrement très discrètement, a d'autres chats à fouetter. Reste à savoir ce qu'en pensera le député de la sixième circonscription Vincent Bru, comme celle de la cinquième Florence Lasserre, par...François Bayrou depuis le Béarn.

Une campagne des municipales sur fond de désintégration

Ces deux candidatures à l'éléction municipale de Biarritz ne sauraient faire oublier les candidats qui se sont déclarés dans un climat de crise et de méfiance que la ville a rarement connu depuis l'élection de Didier Borotra, fruit lui même déjà d'un rassemblement contre le Gaulliste Bernard Marie. Que chacun souhaite ressusciter aujourd'hui sous sa banière. Première à s'être déclarée le 2 octobre, après avoir avalé de nombreuses couleuvres, l'ancienne adjointe à l'Urbanisme Nathalie Motsch, entourée du comité de soutien "Hitza Hitz" (la parole donnée en basque) avec d'autres déçues de la "Veunacie", Brigitte Pradier, chargée du handicap et Virginie Lannevere, conseillère municipale en dissidence suite au dossier de l'Hôtel du Palais. 

Maïder Arosteguy, Les Républicains, faisait partie de l'opposition, comme Max Brisson, challenger malheureux des dernières élections et qui tomba dans une telle dépression qu'il laissa  tomber le Conseil municipal biarrot. Après avoir subi une autre humiliation: une rétrogradation dans la liste des Régionales, manigancée par Virginie Calmels -Dieu l'en a puni- avec François Bayrou. Mais Max  est depuis ressucité des morts à la faveur des Sénatoriales grâce aux réseaux des grands électeurs, marris de ses déboires, et avant que lui même face sien les réseaux...sociaux. Jusqu'à mettre le nez dans les affaires biarottes alors que grondait la tempête. Or Max est pour l'instant taisant, mais parait-il furieux de cette comedia del Arte. Comme il est taisant sur son soutien à Maïder Arosteguy qui fait pourtant partie de sa famille des Républicains. Troublant, comme est troublante cette liste de D'jeuns intiulée "Changement d'Air", menée par François-Xavier Menou, LRem et suppléant du député Vincent Bru, et Philippe Nalpas, attaché parlementaire Les Républicains, qui souhaite ramener l'apaisement à Biarritz comme l'a proné... un certain Max Brisson. Pour qui roule-t-elle véritablement. D'autant qu'il se dit que ledit Philippe Nalpas, ferait partie des signataires de l'appel des 120 signataires pour... Didier Guillaume.

De quoi amuser le doc surfeur Guillaume Barucq

 

Ce petit jeu a de quoi amuser un autre Guillaume. Barucq, le docteur surfeur et écolo de Biarritz. Adjoint à l'environnement. Lui aussi s'est émancipé de Michel Veunac en annoncant très vite sa candidature aux prochaines municipales. "Je me présente pour être maire et non au sein d'une liste" annonçait-il lors de son "alternative", comme on dit dans le monde de l'aficion, depuis, cela va de soi, l'Aquarium de Biarritz. Or cet adjoint, de l'Environnement, mine de rien, a laissé sa trainée pendant ce mandat, en accomplissant deux "révolutions" dans la station balnéaire: un dimanche par mois sans voiture entre le Palais et la Côte des Basques et la Plage du Port Vieux non fumeur. Auxquelles on peut ajouter son insistance auprès du maire pour proscrire les voitures tampon sur ladite Promenade de la Côte des Basques. L'élan de l'empreinte écolo lors des dernières élections européennes et un sens aigu de la communication avec sa liste "Biarritz Nouvelle vague" qui succède à Biarritz, "Vague d'avenir" a, d'une certaine manière scéllé le sien. Et il attend de savoir qui, des deux "parachutés" boira la tasse. A moins qu'ils ne prennent à terme la même vague.

 

 

 

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
11728
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !