Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

  • 09/07/20 | Airbus : Mérignac manifeste

    Lire

    La CGT a appelé les salariés de la filière aéronautique à la mobilisation, ce jeudi matin au rond-point de Dassault à Mérignac, en Gironde. La raison ? Manifester contre les 5000 suppressions de postes annoncées chez Airbus. Parmi ses filiales, l'un des sites de Stélia est basé sur la commune, employant 203 postes dont environ 80 sont menacés en plus des 95 autres sur le site de Rochefort en Charente-Maritime. Les négociations entre Airbus et les syndicats, qui viennent de commencer, doivent s'achever en octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales de Biarritz: trois hommes et un coup fin

10/12/2019 | Deux ministres, Didier Guillaume (agriculture) et Jean-Baptiste Lemoyne secrétaires d'Etat au tourisme et Michel Veunac pour un même siège

Jean Baptiste Lemoyne congrès UMIH 2019

Et de neuf! Biarritz bat déjà un record de "participation" pour les prochaines élections municipales dans l'agglomération. Avec deux parachutages ascensionnels qui en disent -aussi- long sur la solidarité gouvernementale: le secrétaire d'Etat au tourisme et le ministre de l'Agriculture que l'on voyait arriver avec ses grands sabots. Qui illustre aussi que la belle majorité municipale est partie en lambeaux: deux anciens adjoints, Nathalie Motch et Guillaume Barucq ont fait acte de candidature. Pire, le premier adjoint Guy Lafite un des derniers fidèles va "pousser" la candidature Didier Guillaume.

"Je préfère pour Biarritz, un ministre du Tourisme à un ministre de l'Agriculture". C'est par ce tacle adressé à Didier Guillaume qui faisait depuis quelques mois la danse du ventre à la ville impériale que le maire sortant Michel Veunac a confirmé la participation du secrétaire d'état au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne sur sa liste. Confirmant leur bonne entente comme sur notre photo, aux côtés d'Hervé Jonathan, le sous-préfet et Max Brisson, le sénateur. Retour de service de son collègue de l'Agriculture, en fin de semaine à Paris et confirmé par la presse quotidienne régionale, il vient d'officialiser ce qui se disait sous le manteau, il signifiera en janvier sa candidature vivement souhaitée et boostée, à la faveur d'une campagne de signatures par l'adjoint au maire Guy Lafite...  Après avoir longtemps fait de la Résistance et servi de bouclier au maire Michel Veunac qu'il défendait bec et ongle, l'adjoint aux finances n'y croit plus et le Radical de gauche qu'il a toujours été, renonce à un nouveau bail avec lui. Et Didier Guillaume, 60 ans, lui semble le plus apparenté. Du courant Emmanuel Valls de naguère et fidèle de François Hollande, le ministre de l'Agriculture a creusé son sillon dans ce Pays basque qu'il habite depuis 2008 et où sa femme est enseignante. Précisément à Anglet. Un sentiment que semblent partager le très abertzale adjoint aux sports Michel Poueyts - A Biarritz, un vote abertzale, dans la patrie des Abeberry,  ça se comptabilise aussi. Qui était non loin de lui, lors du Salon Lurrama, et a noté les aspirations très basco- paysannes du ministre. Comme on a pu le lire sur aqui.fr

En face, dans l'opposition,  parmi les 120 signataires favorables à une candidature Guillaume, figurent  Bénédicte Darrigade, la belle fille du champion cycliste qui s'était présentée aux cantonales et Frédéric Domège. Mais certains y figureraient malgré eux.
Se doutant de l'attaque, le tandem Veunac-Lemoyne, dont il sera intéressant de savoir si ce dernier en sera le Numéro 2 ou le Numéro Un, vu l'âge du maire sortant, 72 ans, a d'entrée abattu un joker: la demande de l'investiture LRem (nous nous en sommes fait l'écho). Un piège dans lequel n'est pas tombé Didier Guillaume qui n'a nullement envie de mettre en difficulté un président de la République qui, s'il affectionne particulièrement Biarritz où il se rend régulièrement très discrètement, a d'autres chats à fouetter. Reste à savoir ce qu'en pensera le député de la sixième circonscription Vincent Bru, comme celle de la cinquième Florence Lasserre, par...François Bayrou depuis le Béarn.

Une campagne des municipales sur fond de désintégration

Ces deux candidatures à l'éléction municipale de Biarritz ne sauraient faire oublier les candidats qui se sont déclarés dans un climat de crise et de méfiance que la ville a rarement connu depuis l'élection de Didier Borotra, fruit lui même déjà d'un rassemblement contre le Gaulliste Bernard Marie. Que chacun souhaite ressusciter aujourd'hui sous sa banière. Première à s'être déclarée le 2 octobre, après avoir avalé de nombreuses couleuvres, l'ancienne adjointe à l'Urbanisme Nathalie Motsch, entourée du comité de soutien "Hitza Hitz" (la parole donnée en basque) avec d'autres déçues de la "Veunacie", Brigitte Pradier, chargée du handicap et Virginie Lannevere, conseillère municipale en dissidence suite au dossier de l'Hôtel du Palais. 

Maïder Arosteguy, Les Républicains, faisait partie de l'opposition, comme Max Brisson, challenger malheureux des dernières élections et qui tomba dans une telle dépression qu'il laissa  tomber le Conseil municipal biarrot. Après avoir subi une autre humiliation: une rétrogradation dans la liste des Régionales, manigancée par Virginie Calmels -Dieu l'en a puni- avec François Bayrou. Mais Max  est depuis ressucité des morts à la faveur des Sénatoriales grâce aux réseaux des grands électeurs, marris de ses déboires, et avant que lui même face sien les réseaux...sociaux. Jusqu'à mettre le nez dans les affaires biarottes alors que grondait la tempête. Or Max est pour l'instant taisant, mais parait-il furieux de cette comedia del Arte. Comme il est taisant sur son soutien à Maïder Arosteguy qui fait pourtant partie de sa famille des Républicains. Troublant, comme est troublante cette liste de D'jeuns intiulée "Changement d'Air", menée par François-Xavier Menou, LRem et suppléant du député Vincent Bru, et Philippe Nalpas, attaché parlementaire Les Républicains, qui souhaite ramener l'apaisement à Biarritz comme l'a proné... un certain Max Brisson. Pour qui roule-t-elle véritablement. D'autant qu'il se dit que ledit Philippe Nalpas, ferait partie des signataires de l'appel des 120 signataires pour... Didier Guillaume.

De quoi amuser le doc surfeur Guillaume Barucq

 

Ce petit jeu a de quoi amuser un autre Guillaume. Barucq, le docteur surfeur et écolo de Biarritz. Adjoint à l'environnement. Lui aussi s'est émancipé de Michel Veunac en annoncant très vite sa candidature aux prochaines municipales. "Je me présente pour être maire et non au sein d'une liste" annonçait-il lors de son "alternative", comme on dit dans le monde de l'aficion, depuis, cela va de soi, l'Aquarium de Biarritz. Or cet adjoint, de l'Environnement, mine de rien, a laissé sa trainée pendant ce mandat, en accomplissant deux "révolutions" dans la station balnéaire: un dimanche par mois sans voiture entre le Palais et la Côte des Basques et la Plage du Port Vieux non fumeur. Auxquelles on peut ajouter son insistance auprès du maire pour proscrire les voitures tampon sur ladite Promenade de la Côte des Basques. L'élan de l'empreinte écolo lors des dernières élections européennes et un sens aigu de la communication avec sa liste "Biarritz Nouvelle vague" qui succède à Biarritz, "Vague d'avenir" a, d'une certaine manière scéllé le sien. Et il attend de savoir qui, des deux "parachutés" boira la tasse. A moins qu'ils ne prennent à terme la même vague.

 

 

 

 

 

 

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
8511
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !