Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales de Pau: Martine Lignières-Cassou est "confiante"

15/02/2008 |

Martine Lignières-Cassou, candidate à Pau

Martine Lignières-Cassou, la candidate soutenue par le Parti socialiste à la mairie de Pau, présente ce 13 février son programme. Aqui ! troque la revue détaillée contre un entretien avec la députée de la première circonscription et ex-première adjointe d'André Labarrère, maire charismatique de la ville pendant 35 ans. Pour faire face au maire sortant, Yves Urieta, socialiste qui a pratiqué l'ouverture, et au président du Modem, François Bayrou, Martine-Lignières Cassou affiche sa liste « Cap et Coeur ».

Aqui ! : A moins d’un mois du premier tour des élections municipales, le 9 mars, quel est votre état d’esprit ?
Martine Lignières-Cassou : Je suis confiante. Notre démarche, la fidélité dans l’engagement, plaît aux Palois. Ce soir nous présentons le travail de plusieurs mois : notre programme. Démarré en septembre, il a été présenté aux habitants lors des « ateliers de la cité », entre mi-janvier et mi-février. Ils ont pu réagir et nous avons affiné le projet. Je suis contente de cette dynamique. Nous sommes dans la cohérence puisque nous pratiquons déjà la méthode que nous voulons mettre en place une fois élus. Une façon de faire que j’ai adoptée depuis que je suis députée.

@ ! : Votre liste « Cap et Cœur » fait une large place à la société civile, qui représente 20 membres sur 49. Pourquoi avoir fait ce choix ?
M. L.-C. : Cette liste me met en position de transmettre un flambeau. J’ai appartenu pendant très longtemps à l’équipe d’André Labarrère [Martine Lignières-Cassou a été sa première adjointe de 1995 à 2006, ndlr]. Je veux porter un souffle nouveau, qui passe par une équipe nouvelle. Ne pas faire une liste d’encartés ne peut que rassurer les Palois.
La ville est à un tournant de son histoire. Elle doit le vivre avec des gens de convictions, des jeunes qui ont de l’expérience et avec des personnes qui ont envie de construire pour Pau. Je pense à Alain Duchateau [conseiller général de Pau Nord, ndlr], qui sera mon premier adjoint si je suis élue maire, ou à Frédéric Fauthoux, l’ancien capitaine de l’Elan Béarnais Orthez, entre autres. C’est la signification du nom de la liste : le « cap », pour la direction à suivre et le cap à franchir et le « cœur » pour symboliser l’attachement à la ville et la proximité avec ses habitants.

@ ! : Un récent sondage de Paris-Match* vous place en deuxième position, à un point de François Bayrou. Pensez-vous que le président du Modem soit votre plus sérieux adversaire ?
M. L.-C. : Je n’ai pas d’adversaire mais qu’un projet pour Pau. Ce sondage me donne aux coudes à coudes avec François Bayrou. Ce scénario me va très bien. Mais je ne vais pas le battre : ce sont les Palois qui vont choisir le meilleur maire pour Pau, qui sera, je l’espère une maire.

@ ! : Si vous êtes élue, resterez-vous députée de la première circonscription de Pau ?
M. L.-C. : Je souhaite qu’il y ait une modification de la Constitution pour qu’il soit impossible d’être maire et en même temps député ou sénateur. Mais il faut que la même règle s’applique à tous les élus. Tant que la proposition de la commission Balladur, interdisant le cumul des mandats, ne sera pas mise en place, je garderai mon mandat de députée, que je sois élue maire ou non. Je ne peux pas être absente de l’Assemblée Nationale, où il se passe beaucoup de choses. Tous les mercredis pendant les questions au gouvernement, je vois des députés faire passer des petits papiers aux ministres. Je veux me donner tous les atouts possibles pour ma ville.
Mais tout ne se décide pas qu’à Paris. Le niveau régional est important. J’espère que nous allons aussi remporter le conseil général des Pyrénées Atlantiques. Sans alliance avec les villes du piémont pyrénéen et avec l’Aquitaine, Pau aura du mal à exister.

* Sondage publié dans Paris-Match, le 6 février 2008, qui crédite François Bayrou de 39% des voix, Martine Lignières-Cassou de 38%, Yves Urieta de 23% mais aussi une liste Front national inexistante de 5% des voix.

Propos recueillis par Estelle Maussion
 
SONDAGE SUD OUEST: François Bayrou, serait battu par la candidate socialiste au second tour de l'élection municipale paloise, (37% des voix contre 40% et 21% à la liste du maire sortant Yves Uriéta) selon un sondage réalisé par l'institut BVA du 11 au 13 février. Au premier tour Mme Lignières-Cassou obtiendrait 36% des voix contre 34% à François Bayrou et 21% à Yves Uriéta. 




Partager sur Facebook
Vu par vous
429
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !