aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Municipales : deux candidats face à Rémy Terrienne à Ribérac

08/02/2014 | Ce vendredi 7 février, les auditeurs de France Bleu Périgord ont assisté à un débat plutôt musclé entre les trois candidats aux municipales à Ribérac.

Patrick Favard, numéro de l'UMP, Rémy Terrienne et Bruno Larebière sont candidats à Ribérac

A Ribérac, la troisième commune la plus imposée de Dordogne, le débat entre les trois candidats s'annonce animé. Les auditeurs de France Bleu Périgord ont pu en avoir un avant goût hier soir lors de l'émission "spéciale" consacrée à la ville de Bernard Cazeau, président du Conseil général. Face au maire socialiste Rémy Terrienne, candidat à un troisième mandat, il y aura Patrick Favard, numéro 2 de l'UMP départementale, et Bruno Larebière, candidat sans étiquette passé par le RPR, l'UMP et le MNR de Bruno Mégret. Le maire sortant a notamment été attaqué sur la politique fiscale de la ville.

La réélection de Rémy Terrienne, maire socialiste de Ribérac, à peine plus de 4000 habitants, s'annonce plus difficile que la fois précédente, où il avait été réélu dès le premier tour. Face à lui, il y aura une figure de la droite départementale, en la personne du secrétaire de l'UMP, Patrick Favard et un autre candidat, classé très à droite, Bruno Larebière, rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Minute" pendant 9 ans et ancien cadre du "Bloc identitaire"*. Même s'il lui manque pour le moment, cinq hommes et deux femmes pour avoir une liste complète, celui qui a appartenu au RPR, à l'UMP et au MNR de Bruno Mégret entend bien "mener une liste sans étiquette avec un vrai projet pour Ribérac."

L'union à gaucheQuant à Rémy Terrienne, il est parvenu, non sans difficulté à constituer "une union de la gauche" pour ces municipales.  "Le parti socialiste a réussi à trouver un accord avec ses alliés. Les négociations furent difficiles. Le Front de gauche souhaitait neuf candidats dont sept en position éligible. Nous avons finalement octroyé cinq postes en position éligible aux communistes et un poste en position difficilement éligible au Parti de gauche."
Hier soir, les trois hommes étaient les invités du débat organisé par France Bleu Périgord. Le plus virulent a été Patrick Favard qui a attaqué d'emblée Rémy Terrienne sur sa politique fiscale. "Avec un taux d'imposition de 69 %, Ribérac est la troisième commune  la plus imposée de la Dordogne, ce qui n'est pas sans conséquence sur le développement économique et du tourisme," a indiqué Patrick Favard.

Pas d'augmentation d'impôts depuis 2009Rémy Terrienne a tenté de se justifier en indiquant que Ribérac était "une ville centre disposant de tous les services, de nombreux équipements qui bénéficient à l'ensemble des communes voisines". Nous n'avons pas augmenté les impôts depuis 2009. Le niveau de fiscalité reste élevé mais la situation s'améliore."  Non sans mal, le maire a justifié cette situation par des investissements qui étaient indispensables : l'assainissement collectif et la station d'épuration. Il estime que la nouvelle intercommunalité va changer la donne et va générer quelques économies. "Exemple, l'office de tourisme qui coûte à la municipalité 140 000 euros par an, va passer sous la gestion de la nouvelle communauté de communes."
Plus posé, ne rentrant pas véritablement dans le jeu de l'affrontement politique entre Rémy Terrienne et Patrick Favard, Bruno Larebière, ex RPR, ex UMP, et ex MNR de Bruno Mégret a estimé que la ville a bénéficié au fil des ans, de larges subventions et d'aides du conseil général, présidé par Bernard Cazeau, ancien maire de la cité. "Avec le départ prévisible de M. Cazeau à la tête du Département, ce temps là est révolu et Ribérac pourrait se retrouver au pain sec et à l'eau." 

Désertification médicale  Le débat de France Bleu Périgord n'a pas manqué d'aborder la question cruciale de l'accès aux soins. Dans ce domaine, la situation de la ville est jugée critique. Selon l'Agence régionale de santé, il ne restera plus que trois généralistes à l'horizon 2015, au lieu de 6 aujourd'hui alors qu'il en faudra dix pour une population avec les communes avoisinantes d'environ 13 000 habitants."C'est ma préoccupation numéro UN, se défend le maire. J'ai le souhait de créer une maison médicale mais il faudrait avant tout que les médecins du secteur s'entendent. Je rencontre très régulièrement les professionnels de santé pour trouver des solutions."
Bruno Larebière avance comme proposition que l'on doit attirer des jeunes médecins en financement leurs études, en échange ils s'engageraient à rester sur une période de dix ans. La situation économique de la ville qui enregistre de graves difficultés fut naturellement abordée. Et la mauvaise nouvelle tombée le matin même de la mise en redressement judiciaire de la carrosserie industrielle Besse et Aupy, qui emploie 51 salariés n'arrange pas les affaires du maire qui a eu du mal à se défendre face aux attaques du candidat de l'UMP. Rémy Terrienne a évoqué le plan de revitalisation comme une des solutions, la zone des Chaumes et ses 440 emplois, des créations d'emplois au centre commerical.
Bruno Larebière a proposé "d'activer les réseaux de la diapora ribéracoise" pour relancer l'économie sur la vllle. Quant à Patrick Favard, il estime que le développement économique d'une ville passe par une meilleure connaissance du monde de l'entreprise. Persuadé qu'il parviendra à constituer une liste complète d'ici le 6 mars, Bruno Larebière, connoté très à droite, par son parcours politique et professionnel,  a finalement joué les arbitres dans ce débat qui a tourné en joutes verbales entre le socialiste et le secrétaire départemental de l'UMP. Mais rien n'est moins sûr que Bruno Larebière soit prêt à appeler à voter pour le candidat UMP à l'issue du premier tour des élections. 
Source : http://fr.metapedia.org/wiki/Bruno_Larebiére
Ré-écouter l'émission sur le site de France Bleu Périgord

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Elections municipales - 2014Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
947
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !