Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Municipales en Charente : Ça chauffe à Angoulême et Cognac

01/03/2020 |

Carte électorale

Quinze candidats déclarés sur les trois plus grandes villes quand certaines communes n’ont qu’une liste, voire aucune, à présenter. En Charente, les municipales s’annoncent très contrastées et bien différentes de celles de 2014.

Après avoir ravi la mairie d’Angoulême au PS en 2014, le maire Les Républicains (LR) Xavier Bonnefont semble avoir des raisons de pouvoir la conserver. Six listes s’affronteront cette année, mais cette fois la donne a changé : la droite ne part plus divisée, mais unie sous la candidature du maire sortant. Déclaré sans étiquette, Xavier Bonnefont a reçu le soutien de LR et de La République en Marche (LREM), ce qui semble de nature à assurer sa victoire. En effet, un sondage commandé par le journal Charente Libre le donne vainqueur dès le premier tour avec 49% des suffrages.

La gauche, elle, part divisée. Toujours selon le sondage, l’ex-députée PS Martine Pinville ne recueillerait que 9% des voix (contre 25,48% pour Philippe Lavaud aux dernières élections), quand la candidate Europe Écologie – Les Verts (EELV) Françoise Coutant en collecterait 27 % (contre 7,45% en 2014). À moins d’une alliance, les deux listes risquent de retrouver les bancs de l’opposition.

Enfin, deux listes classées à gauche sont déclarées : celle de Raphaël Manzanas, soutenu par La France Insoumise et le Parti de Gauche, recueillerait 7% des voix. Un score aussi élevé que le candidat du Rassemblement National (RN), qui a dû jeter l’éponge suite à de trop nombreux désistements sur sa liste. La dernière est celle d’Olivier Nicolas pour Lutte Ouvrière.

Cognac et Soyaux, le centre et la droite éclatés

À Cognac, la situation est plus floue. Le maire sortant, Michel Gourinchas, a annoncé qu’il ne briguait pas de troisième mandat. Mais à l’inverse d’Angoulême, c’est la gauche qui semble unie, représentée par le divers gauche Jonathan Muñoz, soutenu par le maire sortant.

À droite et au centre, c’est l’éclatement : Jean-Hubert Lelièvre, secrétaire départemental LR et président délégué de Charentes Tourisme, part sans étiquette et sans le soutien de LREM, au contraire de Xavier Bonnefont à Angoulême. Le parti présidentiel présente en effet une liste menée par Damien Bertrand. Face à eux, le RN sera représenté par Isabelle Lassalle, déjà candidate en 2014. Deux autres listes complètent le tableau : la centriste Pascaline Brisset et le sans étiquette Morgan Berger.

À Soyaux, troisième ville du département, la situation est encore plus tendue. Le maire sortant François Nebout (divers droite) repart pour un sixième mandat, face à son 1er adjoint Frédéric Cros (centre-droit). Face à eux, deux listes tenteront de faire basculer la mairie : William Jacquillard à gauche, et Cédric Jégou à la tête d’une liste citoyenne.

Et les présidents d’agglomérations ?

Du côté des communautés de communes et d’agglomérations, les choses semblent moins chaotiques. Quatre présidents paraissent en mesure de conserver leur fauteuil de maire: Jean-François Dauré à La Couronne (CDA du Grand Angoulême), Jérôme Sourisseau à Bourg-Charente (CDA du Grand Cognac), Jean-Marc Brouillet à Chazelles (CDC La Rochefoucauld Porte du Périgord), et Philippe Bouty à Confolens en temps que 1er adjoint (CDC de Charente Limousine).

Ailleurs, c’est plus flou. Le président de la CDC du Rouillacais, Christian Vignaud, sera présent sur l’unique liste de Rouillac, sans dire s’il briguera à nouveau la présidence de la communauté. Joël Papillaud, de la CDC Lavalette Tude Dronne, renonce à la présidence mais est candidat chez lui, face à une seconde liste. Jacques Chabot, des 4B Sud Charente, souhaite retrouver la présidence de sa communauté mais devra affronter une autre liste. Enfin, les présidents des CDC Val de Charente et Cœur de Charente ne rempilent pas.

À noter que trois communes se voient dépourvues de candidats, même si un dépôt de liste reste possible entre les deux tours.

Reste une surprise : à Chabanais, le sénateur et ancien président du Département (2004-2015) Michel Boutant vient de déposer sa candidature. En cas de victoire, il devra toutefois renoncer au Sénat… pour mieux briguer la présidence du conseil départemental l’année prochaine ?

Julien Bonnet
Par Julien Bonnet

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6768
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !